07 décembre 2020

Le chien de la forêt d'Horte

Dans le cruel et trop mémorable hiver de 1709, où le blé, les vignes, les olives et les arbres à fruit gelèrent en France, les loups firent d'affreux ravages dans les campagnes; et se jetèrent sur les hommes eux-mêmes. Une de ces bêtes féroces, après avoir brisé une fenêtre, entra dans une chaumière de la forêt d'Horte, près d'Angoulême. Deux enfans, l'un de six, et l'autre de huit ans, étaient couchés, et attendaient leur mère, qui était allé chercher du bois pour leur faire un peu de feu. Ne voyant point de résistance, le loup sauta sur le lit, et chercha à dévorer sa tendre et timide proie.

Saisis d'une frayeur subite, les deux petits garçons se glissèrent bien vite sous le matelas, et s'y tinrent blottis sans souffler.

Si voisin de la chair qui l'alléchait, et ne pouvant l'atteindre aussitôt, l'animal meur, trier n'en devint que plus animé; il se mit à déchirer la couverture à grands coups de dents, et la mit en pièces, ainsi que les draps. Tout faibles qu'étaient ces obstacles, ils furent néanmoins le salut de ces petits enfans. En effet, tandis que le loup furieux les cher chait, un énorme dogue qui avait suivi leur mère, revint à temps pour les délivrer. La trace de l'odeur fétide du loup saisit l'odorat du chien à plus de cent pas de la maison vers laquelle la villageoise, chargée de fagots, s'acheminait lentement. Il accourt avec la vitesse du cerf, et tombe sur l'ennemi, qui se cache soudain dans un coin obscur; il saisit le lâche assassin à la gorge, le traîne à la porte, et l'étrangle sur-le-champ.

Qu'on se peigne l'état affreux de la mère à son retour; elle voit un loup étendu par terre, le dogue rempli de sang, son lit au pillage, et plus d'enfans !.... Pressentant, en quelque sorte, l'inquiétude de sa maîtresse, le chien se porte vers elle avec une sollicitude énergique; puis, retournant au lit, il fourre sa tête, à diverses reprises, sous les matelas, et semble lui dire qu'elle peut trouver là ce qu'elle a de plus cher.

Cette femme éplorée s'approche; elle. alonge la main en tremblant, et sent les deux petits innocens immobiles.... Elle se hâte de les retirer; il en était temps : un moment plus tard, ils étouffaient. Dès qu'ils eurent repris leurs sens, ils racontèrent ingénument les périls qu'ils venaient de courir; comment; le loup était entré, et la manière dont ils s'en étaient garantis. Le dogue, tout content d'avoir sauvé la vie à ces petits garçons, se mit à les lécher, et leur fit autant de caresses que la mère elle-même.

Source : Les chiens célèbres, d'Anne-François-Joachim Fréville.

Posté par ID348347 à 21:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Turgot et le lieutenant de police d'Angoulême

Sans s'arrêter à ces injonctions de l'intendant, le lieutenant de police d'Angoulême, Constantin de Villars, prétendit opposer sa propre autorité à celle même de la loi. Le 30 mars 1770, il fit défense à toutes personnes ayant du grain dans leurs maisons, en magasin ou autrement, d'en retenir au delà de ce qui leur était absolument nécessaire pour leur subsistance et celle de leur famille; il leur enjoignit d'en faire conduire au marché la plus grande quantité possible; il enjoignit à tout grainetier conduisant du grain à Angoulême de le conduire droit au marché, sans pouvoir en décharger ni serrer ailleurs. De plus, il fit défense aux grainetiers de remporter chez eux, après le marché, les grains non vendus et il leur ordonna de les mettre dans un dépôt indiqué par lui.

Ces dispositions draconiennes pouvaient avoir une portée considérable. « Elles prohibent équivalemment tout commerce de grains, dit Turgot, et rendent impossible l'approvisionnement, non seulement de la ville d'Angoulême, mais encore de plusieurs provinces, puisque, dans les circonstances fâcheuses où la médiocrité des récoltes a réduit l'Angoumois, le Limousin et une partie du Poitou et du Périgord, les peuples ne peuvent être alimentés que par les grains achetés dans d'autres provinces ou en pays étrangers par les marchands, soit d’Angoulême, soit d'autres lieux..... lesdits grains ne pouvant arriver à leur destination qu'après avoir été débarqués et entreposés dans les magasins du faubourg de l’Houmeau, sous Angoulême. » Plusieurs chargements de grains, « destinés pour la ville d'Angoulême, soit pour l'intérieur des deux provinces d'Angoumois et du Limousin, » venaient justement d'arriver « à Charente » et on les avait embarqués sur la rivière « pour être transportés à Angoulême »: si l'ordonnance du lieutenant de police n'était pas rapportée, les marchands commissionnés par Turgot lui-même seraient obligés de « contremander lesdits grains pour les soustraire à la vente forcée qu'on voudrait leur prescrire ou de les vendre tous dans le même lieu, au risque de déranger le cours de leur commerce et de priver les autres parties de la province de leur subsistance. »

Il fallait faire vite. Par son ordonnance du 3 avril 1770, Turgot fit défense « à toute personne d'exécuter ladite ordonnance du sieur lieutenant de police »; en conséquence, « il sera libre à toutes personnes de vendre ou d'acheter les grains, tant dans les marchés qu'ailleurs, lors et ainsi que bon leur semblera, comme aussi de les porter et faire porter librement partout où ils le jugeront à propos, et généralement d'en disposer ainsi et de la manière qu'ils aviseront. »

Mais, dit Dupont de Nemours, « l'infraction de la loi par un magistrat spécialement chargé de la police, parut à M. Turgot d'une si grande et si dangereuse conséquence, qu'en même temps qu'il la réprimait directement, il crut devoir être appuyé dans cette mesure par un arrêt du Conseil. Sa demande à ce sujet fut portée par un courrier, qui rapporta, en effet, l'arrêt du Conseil, proposé par M. Turgot. » Cet arrêt, en date du 8 avril, confirmait purement et simplement l'ordonnance rendue par Turgot cinq jours auparavant. De plus, ordre était donné au citoyen Constantin de Villars « de se rendre incessament à la suite du Conseil pour rendre compte de sa conduite! ».

Source : Le commerce des céréales en France au dix-huitième siècle, de Georges Afanassiev.

Posté par ID348347 à 20:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'hérésie de Calvin au XVIIIe siècle

1721, 19 juin. — Abjuration de l'hérésie de Calvin faite en notre église et à notre messe paroissiale par messire Louis Dulaud de Solilogne, en présence de mess. Pierre de Mergey, écuyer, seigneur de Chatelars; mess. Gourdin, écuyer, seigneur du Breuil; mess. de Devezeau, écuyer, seigneur de Rancogne; mess. d'Abzac, écuyer, seigneur des Tuffas, etc. (registres paroissiaux de Rancogne)

1759, 30 août. — En vertu de la commission qui m'a été adressée par monsieur Coiffet, archidiacre et vicaire général du diocèse, laquelle est datée du 30 août de la même année, j'ai reçu le cinq septembre, l'abjuration et profession publique de foi qu'a fait avec édification messire Louis Dulaud de Solilogne, de la paroisse d'Yvrac, en présence de M. Alphée de Brissaud, de M. Louis Perry de Mallérant, de M. Nicolas de Fornel, garde du corps, qui ont signé avec le dit M. Dulaud de Solilogne. (registres paroissiaux de Marillac)

Source : Archives départementales de la Charente.

Posté par ID348347 à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Frotier de La Rochette

Frotier de La Rochette, avec Généalogie Charente Périgord
D'argent à une pelle de gueules mise en pal, le fer en haut, accostée de dix losanges de même, cinq de chaque côté, deux, deux et un.

Filiation suivie

1. — Jean Frotier, sieur de La Rochette, marié d'après acte du 6 mars 1579, avec Anne Tizon, fille de Roch Tizon, sieur du Roc, et Marguerite du Barry, d'où : 1° Roch Frotier-Tizon, qui suit ; 2° Jean Frotier-Tizon, chevalier de Malte ; 3° Louise Frotier, mariée avec Gabriel de Barbarin, sieur de La Breuille ; 4° Marthe Frotier, mariée d'après acte du 7 décembre 1611, avec Gabriel de La Charlonnie, juge de la prévôté Angoulême ; 5° Yolande Frotier, mariée d'après acte du 4 février 1606, avec Jacques de Villoutreys, échevin et maire d'Angoulême.

2. — Roch Frotier-Tizon, né en 1590, décédé en 1657, sieur de La Rochette, marié d'après acte du 26 avril 1614, avec Léonarde Laisné, fille de Clément Laisné, sieur de Rochecorail, et Elisabeth Taboys, d'où : 1° Clément Frotier-Tizon, qui suit ; 2° Henri Frotier-Tizon, lieutenant d'infanterie.

3. — Clément Frotier-Tizon, sieur de La Rochette, marié d'après acte du 8 mai 1642, avec Antoinette Catrix, fille de Henri Catrix, sieur de Flaville, et Jeanne Couraud, d'où : 1° Gaspard Frotier-Tizon, qui suit ; 2° Marie Frotier-Tizon, mariée d'après acte du 17 juillet 1661, avec Charles du Rousseau, sieur de Coulgens ; 3° François Frotier-Tizon, capitaine au régiment de la Marine ; 4° Roch Frotier-Tizon, né en 1644, décédé en 1693, sieur de La Rochette, marié d'après acte du 17 août 1666, avec Marie-Anne Chesnel, d'où Clément Frotier-Tizon, né en 1672, décédé en 1729, sieur de La Rochette.

4. — Gaspard Frotier-Tizon, né en 1646, décédé en 1709, capitaine au régiment de la Marine, marié avec Françoise Mouton, d'où : 1° Jean Frotier-Tizon, qui suit ; 2° François Frotier-Tizon, né en 1668, décédé en 1718, sieur de La Borderie, marié d'après acte du 19 mai 1700, avec Louise Debord, d'où quatre filles.

5. — Jean Frotier-Tizon, né en 1675, décédé en 1747, sieur de La Pontille, marié d'après acte du 30 décembre 1709, avec Louise Debord, d'où Jean Frotier-Tizon, qui suit.

5. — Jean Frotier-Tizon, sieur de La Pontille, marié d'après acte du 11 mars 1741, avec Marie Fureau, d'où : 1° François Frotier-Tizon, sieur de La Borderie, marié d'après acte du 30 juillet 1770, avec Anne Fureau, d'où Louise Frotier-Tizon, mariée avec François Raynaud, marchand ; 2° Daniel Frotier-Tizon, lieutenant des grenadiers.

Archives départementales

1621 — Constitution par demoiselle Marthe Frotier, femme de Gabriel de la Charlonie, écuyer, au profit de demoiselle Marguerite de Voyon, d'une rente de 83 livres 9 sous 6 deniers, au capital de 1,333 livres 10 sous.

1624-1625 — Bail a rente par Roch Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Rochette, Villars et autres lieux, à Jean Robin, laboureur, d’une vigne au lieu dit Les Gallards.

1631-1632 — Bail à ferme par Roch Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Rochette, Terrebourre (auj. Terrebourg) et Villards, des rentes en blé et argent qui lui sont dues par ses tenanciers des terres ci-dessus désignées.

1632 — Bail à ferme pour quatre ans, moyen­nant 150 livres par an, par Louis de la Place, écuyer, prieur de « Malletais », agissant tant pour lui que pour messire Charles de la Place, son frère, chanoine prébendé de Saint-Pierre d’Angoulême, à Roch Frotier Tizon, écuyer, seigneur de La Rochette, de tout un corps de logis sis a Angoulême, avec le jardin y attenant.

Quittance par messire Roch Frotier Tizon, écuyer, sieur de La Rochette, a Samuel Raoul, aussi écuyer, sieur de Vouzey, vice-sénéchal d'Angoumois, d’une somme de 12,000 livres payée par ce dernier a la décharge de la veuve et des héritiers de Jean Salmon, vivant écuyer et vice-sénéchal d’Angoumois.

1633-1634 — Contrat de mariage entre Pierre Benoît, du bourg de La Rochette, et Cathe­rine Defarge, du village de La Bétour, paroisse de Ma­gnac, châtellenie de Villebois, en présence de Roch Frotier-Tizon, de Clément Frotier-Tizon, de Léonarde Laisné et de plusieurs autres qui ont signé.

1636-1637 — Bail a ferme par Roch Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Rochette, de toutes les rentes dépendant de sa seigneu­rie dudit lieu.

1635 — Marché par lequel Roch Frotier-Tizon, écuyer, seigneur de La Rochette, établit Jeanne Ferrand, veuve d’Olivier Gouyon, et Julien Gouyon, son fils, dans sa maison noble de La Rochette, pour en prendre soin.

1647 — Mariage entre Léonard Raymond et Marie Decoulgens, en présence de Roch Frotier-Tizon, de Léonarde Laisné, d’Antoinette Catrix, de Clément Fro­tier-Tizon et de F. Gesmon, qui ont signé.

Vente par Clément Frotier-Tizon, écuyer, sieur de Villars, d'une pièce de terre sise au Peux, paroisse de La Rochette.

1648 — Vente par Clément Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Rochette, y demeurant, à Vincent Martin, marchand, d’une pièce de terre et chenevière, sise au bourg de La Rochette.

1649 — Transport par Roch Frotier­ Tizon, écuyer, sieur de La Rochette, tant pour lui que pour Clément Frotier-Tizon, son fils, à Pierre-Boissier, sieur de La Fayolle, de toutes les rentes leur appar­tenant à cause de leurs seigneuries de Terrebourre, Chez-Pouillac et Villards.

1651 — Accord entre Clément Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Ro­chette, et Pierre Poisvert dit le Parisien, au sujet d’une somme d’argent.

Inventaire a la poursuite de messire Jean-Louis de Verdelin, cheva­lier, curateur aux personnes et biens des enfants mi­neurs de François Gren de Saint-Marsault et de demoiselle Yolande de Barbarin, des meubles se trouvant au logis et hôtel noble du Roc, appartenant auxdits mineurs et tenu à ferme par Clément Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Rochette.

Ferme par Roch Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Rochette, de sa métairie dudit lieu.

1655-1675 — Cession par Marc Guillaumeau, écuyer, sieur de Ruelle, tant pour lui que pour demoiselle Marie de Poutignac, sa femme, a Clément Frotier-Tizon, à Roc Frotier-Tizon et dame Marie-Anne Chesnel, sa femme, et à Gaspard Frotier-Tizon, de la terre et seigneurie de Villars, en échange de celle de Fla­ville (1674).

1676-1692 — Échange d'héritages entre Roch Frotier-Tizon, chevalier, seigneur de Villars, La Rochette et autres lieux, et Mathurin Desherce, ser­gent royal.

1690 — Testament de messire Clément Frotier-Tizon, écuyer, seigneur de La Rochette, y demeurant, par lequel il élit sa sépulture en l'église dudit lieu, sa paroisse, et lègue a Louis Fro­tier, son fils, la somme de 600 livres, laquelle, au cas où ledit Louis viendrait à décéder sans héritiers, reviendrait à Roch Frotier-Tizon, sieur de Villard, autre fils du testateur. (4 décembre)

1709-1712 — Inventaire des meubles de la succession de Gaspard Frotier-Tizon, écuyer, chevalier de La Rochette, à la requête de demoiselle Françoise Mou­ton, sa veuve.

Contrat de mariage entre Jean Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Pontille, fils de feus Gaspard Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Rochette, et de dame Françoise Mouton, d’une part, et demoiselle Louise Debord, fille de Jacques Debord, sieur de La Motte, et de demoiselle Françoise Guitard, d’autre part, en présence de L. de Guichard, de M. Frotier, de François de Guitard, de Françoise de Rocquart, de Marie de Gui­tard, de Philippe de Rocquart et de plusieurs autres qui ont signé ou déclaré ne le savoir faire (30 décembre 1709).

Testament de demoiselle Louise Debord, femme de Jean Frotier­ Tizon, sieur de La Pontille.

Acquisition par François Frotier, écuyer, sieur de La Borderie, et Jean Frotier, aussi écuyer, sieur de La Pon­tille, de six journaux de vigne, paroisse de La Rochette.

1713-1716 — Contrat de mariage entre Jean Guillaud, laboureur, et Léonarde Bellamy. Ont signé : Des Champs de Roummefort, Jean Frotier, Louise Debord et Marthe Frotier.

Partage entre François Frotier-Tizon, écuyer, sieur de La Borderie, d’une part, et Jean Frotier­ Tizon, aussi écuyer, sieur de La Pontille, d’autre, des biens de la succession de feus Gaspard Frotier-Tizon, écuyer, chevalier de La Rochette, et dame Françoise Mouton, sa femme, leurs père et mère.

1720 — Rétrocession par Pierre Constantin, notaire royal à Villars, paroisse de Saint-Angeau, a demoiselle Louise Debord, veuve de François Frotier, vivant écuyer, sieur de La Borderie, agissant tant en son nom que comme tutrice des enfants dudit sieur et d’elle, d’une rente que ledit Constantin avait achetée de Gaspard Frotier-Tizon, écuyer, chevalier de La Rochette, père dudit sieur de La Borderie.

1722 — Transaction entre demoiselle Louise Debord, veuve de François Frotier, vivant écuyer, sieur de La Borderie, tant en son nom que comme mère et tutrice des enfants dudit sieur et d’elle, d'une part, et René de la Grèze, seigneur des Houillères et de Suaux, tant pour lui que pour demoiselle Élizabeth de Guitard, sa femme, d'autre part, au sujet d'une créance de 274 livres sur lesdits seigneur et dame des Houillères, dont ladite demoiselle Debord se trouvait ètre propriétaire comme étant aux droits de Jacques Debord, sieur de La Motte, son père.

Cession par François Raynaud, sieur de Launay, et demoiselle Marthe Denis, sa femme, demeurant à La Rochefoucauld, a messire Clément Frotier-Tizon, écuyer, seigneur de La Rochette, et à dame Madeleine Rousselet, sa femme, des sommes de 220, 105 et 232 livres, faisant un total de 557 livres, qui leur sont dues sur la succession de messieurs Clé­ment et Roch Frotier-Tizon, en leur vivant seigneurs de La Rochette, père et aïeul dudit cessionnaire.

Bail à rente par Marguerite Raymond, veuve de Georges de Rouffignac, marchand, à Jean Frotier, sieur de Savi­gnac, et à Jeanne Thoron, sa femme, de deux journaux de terre en chaume, au lieu dit Les Fosses-Rouges, paroisse de Coulgens.

Reconnaissance par Jean Frotier, sieur de Savignac, et Jeanne Thoron, sa femme, à dame Jeanne Salat, leur tante, d’une somme de 50 livres qu’elle leur avait constituée par leur contrat de mariage.

1725-1726 — Bail a moitié par dame Louise Debord, veuve de François Frotier, écuyer, sieur de La Borderie, de la métairie de Chez-le-Pintier,en la paroisse de La Rochette.

1727-1728 — Contrat de mariage entre Pierre Fureau, sieur de Fontenelle; fils de François Fureau, sieur de Villemalet, et de demoiselle Marie Rossignol, d’une part, et demoiselle Madeleine Frotier-Tizon, fille de feu François Frotier-Tizon, vivant écuyer, sieur de La Borderie, et de demoiselle Louise Debord, d’autre part. Ont signé en la minute du présent contrat : P. Fureau, Madeleine Frotier-Tizon, Louise Debord, L. Fureau, René Frotier-Tizon, Jean Frotier-Tizon, Marie Fureau, Marthe Frotier-Tizon, de Laquintinie, Marie Lériget et autres (23 janvier 1728).

1756-1757 — Testament de dame Madeleine Rous­selet, veuve de messire Clément Frotier-Tizon, seigneur de La Rochette, par lequel elle lègue diverses sommes aux pauvres de La Rochette, aux Carmes du faubourg Lhoumeau à Angoulême et au curé de La Rochette, ces deux derniers a charge de messes, et dispose du reste de ses biens en faveur de demoiselle Charlotte-Justine-Adélaïde de Briçonnet, sa petite-nièce, fille de dame Jeanne­ Marie-Thérèse Griffon de la Richardière et de messire Pierre de Briçonnet, écuyer, seigneur de Bramefans.

Constitution par messire Paul Leclerc, écuyer, sieur de La Verrerie, gendarme de la garde du Roi, demeurant en la paroisse de Montalembert, au profit de dame Made­leine Rousselet, dame de La Rochette, d’une rente an­nuelle de 5 livres, au capital de 100 livres.

1758 — Ferme par dame Marie Fureau, veuve de Jean Frotier-Tizon, de tous les agriers appartenant a ses enfants mineurs, sur la paroisse de Saint-Angeau.

Bibliothèque généalogique

• Yvon Pierron, La Rochefoucauld au péril des Lumières, 1992.

« Je, soussigné, Louis Frotier de la Messelière, maréchal des camps et armées du Roi, chevalier de Saint-Louis, grand'croix de l'ordre impérial de Sainte-Anne de Russie, certifie que M. Daniel Frotier Tizon de la Rochette, natif dudit lieu l'an 1742 et porteur du présent, actuellement sergent au régiment d'Infanterie Orléans, va à l'Orient pour de là passer à l'Isle-de-France (aujourd'hui Maurice) et y être fait officier selon les ordres de M. le duc de Praslin qui l'attendent à ce port ; le dit sr. Frotier Tizon est de la même maison que moi, que M. Frotier, marquis de la Coste Messelière, lieutenant-général des armées du Roi, et que M. Frotier, comte de la Coste Messelière, maréchal des camps, premier sous-lieutenant des cheveau-légers de la garde du Roi, le dit Frotier étant issu d'une branche formée en 1538 par François Frotier, sr. de la Messelière et Antoinette de Mézières. Il est bon sujet et prend le parti de chercher la fortune sous le mousquet, les circonstances ayant ruiné sa famille. Je supplie tous ceux dont il sera à portée de mériter les bontés de lui accorder protection et secours, en foi de quoi je lui ai donné le présent certificat pour suppléer les titres auxquels il pourrait avoir besoin de recourir et qu'il trouvera toujours au château de la Messelière qui était la résidence de Pierre de la Messelière, grand écuyer de France en 1419, notre aïeul commun.

A Poitiers, ce 30 janvier 1768
Louis Frotier, Cte de la Messelière »

Liens web

Le petit monde du logis.

Posté par ID348347 à 19:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fureau de Fontenelle

Fureau de Fontenelle, avec Généalogie Charente Périgord
D'argent au chevron de gueules accompagné de trois canards de sable, posés en deux et un.

Filiation suivie

I. — François Fureau, né en 1570, décédé en 1630, sieur de Villemalet, garde des eaux et forêts d'Angoumois, marié avec Jeanne de Rouffignac, d'où : 1° Jean Fureau, qui suit ; 2° Marie Fureau, mariée d'après acte du 14 février 1638 avec Pierre Boissier, sieur de La Fayolle ; 3° Catherine Fureau, mariée d'après acte du 27 août 1649, avec Jean Gervais, garde des eaux et forêts d'Angoumois ; 4° Jacquette Fureau, mariée d'après acte du 17 janvier 1634, avec Louis de Rouffignac, verdier des eaux et forêts d'Angoumois, d'où Renée de Rouffignac, Renée de Rouffignac, mariée avec Armand Gratereau, capitaine du château de Montignac  ; 5° Roch Fureau, sieur de Villemalet, marié d'après acte du 1er avril 1644, avec Françoise Vigier, d'où Martine Fureau, mariée avec Louis Frotier-Tizon ; 6° Pierre Fureau, marchand.

II. — Jean Fureau, sieur de Villemalet, garde des eaux et forêts d'Angoumois, marié avec Marie Cabaud, d'où : 1° Jean Fureau, qui suit ; 2° Antoinette Fureau, mariée d'après acte du 4 septembre 1673, avec François Georget, d'où François Georget, capitaine au régiment de Laval ; 3° Catherine Fureau, mariée d'après acte du 23 novembre 1666, avec Louis Binaud, sieur des Houches ; 4° Jacquette Fureau, mariée d'après acte du 30 avril 1659, avec Pierre Héraud, notaire royal.

III. — Jean Fureau, sieur de Villemalet, garde des eaux et forêts d'Angoumois, marié d'après acte du 4 mai 1665, avec Anne Levesquot, fille de Michel Levesquot, sieur des Chariers, et Anne Romanet, d'où : 1° François Fureau, qui suit ; 2° Jean Fureau, né en 1668, décédé en 1718, sieur de La Coste.

IV. — François Fureau, sieur de Villemalet, marié d'après acte du 16 mai 1694, avec Marie Rossignol, fille de Pierre Rossignol, secrétaire du roi, et Marie Delafont, d'où : 1° Pierre Fureau, qui suit. 2° Marie Fureau, mariée d'après acte du 24 février 1721, avec François Gounin, sieur de La Coste ; 3° Marie Fureau, mariée d'après acte du 13 février 1720, avec Jean de La Quintinie, sieur du Cluzeau ; 4° Pierre Fureau, sieur de Villemalet, marié d'après acte du 24 février 1721 avec Marie Gounin, d'où Pierre Fureau, sieur de Villemalet, marié d'après acte du 27 novembre 1759, avec Anne Constantin, d'où Pierre Fureau de Villemalet, né en 1760, décédé en 1795, général de division.

V. — Pierre Fureau, né en 1702, décédé en 1774, sieur de Fontenelle, marié d'après acte du 3 février 1728, avec Madeleine Frotier-Tizon, fille de François Frotier-Tizon, sieur de La Borderie, et Louise Debord, d'où : 1° Pierre Fureau-Fontenelle, qui suit ; 2° Louise Fureau, mariée d'après acte du 5 août 1749, avec Alexandre Bordet, sieur des Vallons, garde des eaux et forêts d'Angoumois ; 3° Marie Fureau, mariée d'après acte du 9 février 1752, avec Jean Bordet, sieur de La Bauche ; 4° Anne Fureau, mariée d'après acte du 30 juillet 1770, avec François Frotier-Tizon, sieur de La Borderie ; 5° Marie Fureau, mariée d'après acte du 17 février 1778, avec Jean Machenaud, sieur de Beauchamp.

VI. — Pierre Fureau-Fontenelle, né en 1746, décédé en 1827, juge de paix du canton de Jauldes, maire de La Rochette, marié d'après acte du 12 juin 1772, avec Marguerite de La Faye, fille de Antoine de La Faye, sieur de La Forêt, et Marie Sybille de Verneuil, d'où : 1° Pierre Fureau-Fontenelle, qui suit ; 2° Marie Fureau-Fontenelle, mariée d'après acte du 25 août 1795, avec Jacques Montagné, propriétaire.

VII. — Pierre Fureau-Fontenelle, né en 1780, décédé en 1858, propriétaire, marié d'après acte du 10 novembre 1810, avec Marguerite Dereix, d'où : 1° Pierre Fureau-Fontenelle, avocat à Cognac, marié d'après acte du 27 septembre 1847, avec Anne Flavie Valleteau de Montboulard ; 2° Jean-Pierre Fureau-Fontenelle, notaire à Xambes, marié d'après acte du 6 décembre 1841, avec Catherine Louise Maulde de La Clavière.

Archives départementales

1627-1630. — Bail à ferme par François Fureau, garde des eaux et forêts, de sa métairie de Villemalet.

1644. — Partage entre Jean Fureau, garde des eaux et forêts, Pierre Fureau, marchand, et Roch Fureau, sieur de Villemalet, frères, des biens meubles et immeubles de la succession de François Fureau, vivant garde des eaux et forêts, et de dame Jeanne de Rouffignac, leurs père et mère.

Bail à ferme par messire François de l'Isle-Fort, curé de La Rochette, à Pierre Fureau, sieur des Essarts, marchand, de toute la dimerie de la paroisse de La Rochette.

1649. — Échange d'héritages entre François Boissier, sieur de Grand-Champ, et Jean Fureau le jeune.

1650. — Provision de l'office de garde des eaux et forêts d'Angoumois, par Diane de France, « fille et soeur légitime de Roys, duchesse d'Angoulême, douairière de Montmorancy, comtesse de Poictiers », en faveur de François Fureau.

1717-1718. — Transaction entre Pierre Deschamps, écuyer, sieur de Roumefort, et dame Marie Rossignol, sa femme, demeurant ensemble au château de Roumefort, paroisse de Saint Front, d'une part, et demoiselle Marie, autre demoiselle Marie Fureau, Pierre, autre Pierre et Louis Fureau, frères, enfants de ladite demoiselle Rossignol et de feu François Fureau, son premier mari, décédé en 1705, d'autre part, au sujet d'intérêts communs aux parties.

1721. — Contrat de mariage entre : François Gounin, sieur de La Côte, fils de feu Raymond Gounin et de dame Jeanne Héraud, d'une part, et demoiselle Marie Fureau, fille de feu François Fureau et de dame Marie Rossignol, d'autre part.

1765. — Quittance d'une somme de 830 livres par Michel Sureau, sieur du Cluzeau, et demoiselle Marie Fureau, sa femme, à Pierre Fureau, sieur de Villemalet, et à demoiselle Anne Constantin, sa femme.

1766. — Bail à ferme par maître Jean-Joseph Pinaud, subdélégué du Bureau des finances, au nom et comme procureur de monsieur Jean Caminade, seigneur engagiste des domaines du Roi, demeurant à Angoulême, à Pierre Fureau, sieur de Fontenelles, de tous les droits appartenant au dit seigneur sur Le Fief-Coutaud, paroisse d'Agris.

Ratification par demoiselle Madeleine Frotier-Tizon, femme de Pierre Fureau, sieur de Fontenelle, de la vente consentie par ledit Fureau au profit de Charles et Pierre Guillon, marchands, d'une somme de 2,648 livres.

Vente par Jean Goyon, praticien, à Pierre Fureau, sieur de Fontenelle, et demoiselle Frotier-Tizon, sa femme, d'une pièce de pré sur La Tardoire, relevant du chapitre de La Rochefoucauld.

Bibliothèque généalogique

• Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente, 1995.

Le département de la Charente a donné 15 généraux aux armées de la lère République. Pierre Fureau dit Villemalet, nom de son village natal, est l'un d'eux. Les Fureau étaient nombreux en Angoumois surtout dans les paroisses de la Rochette, d'Agris ou de Coulgens ; ils étaient roturiers en dépit de ce qu'a écrit sur cette famille, le curé Beau, desservant Coulgens et la Rochette. Ils ont toujours payé leurs tailles, signe de roture : ils étaient marchands, prêteurs d'argent, agents d'affaires, on disait alors praticiens ; ils avaient acheté des charges, notaires ou gardes des eaux et forêts. Vers 1700, ils avaient acheté avec un de leurs amis d'Agris, des droits seigneuriaux en Braconne ; c'est peut-être là, l'origine de cette soi-disant noblesse ; en tout cas ces droits lui furent remboursés par l'administration royale.

De nos jours encore, les habitants du village, pensent qu'ils étaient nobles, MM. de Villemalet. Ils étaient alliés à des familles nobles des environs (les Crozan par exemple), en épousant des jeunes filles nobles aux parents fort désargentés ; ils avaient même leur blason d'argent au chevron de gueules accompagné de trois canards de sable posés en 2 et 1. Il n'était guère difficile d'en posséder un au XVIIIe siècle ; il en coûtait 20 livres tout simplement. Les Fureau possédaient quelques terres et métairies avec fermiers, en somme ils étaient des notables, des bourgeois et fiers de l'être, ce terme n'ayant pas la connotation péjorative qu'il prendra par la suite. On les nommait Messieurs de Villemalet.

Au milieu du XVIIIe siècle, deux branches principales de cette famille vivaient à la Rochette ; les Fureau de Villemalet, le village, et les Fureau de Fontenelle (lieu-dit près de la Braconne), également au même village ; ces derniers ont habité en face de leurs cousins.

Notre futur général était le fils d'un de ces MM. de Villemalet. Son père, Pierre, né en 1726, avait épousé en 1759 Marie-Anne Constantin-Beauregard, sa cousine ; ils vécurent à Villemalet ; leur maison existe encore : c'est la dernière sur la droite en quittant le village sur la route d'Agris, maison bourgeoise, classique, avec un beau pigeonnier. Pierre et Marie-Anne eurent sept enfants, tous nés dans le village. Leur premier né, également prénommé Pierre, né le 20 mars 1760 est le futur général dont le père fut un des représentants du district de La Rochefoucauld, à la fête de la Fédération le 14 juillet 1790.

Le futur général a certainement fréquenté l'école paroissiale tenue par le curé Jordain, homme très cultivé et excellent prêtre ; nous n'avons aucune preuve qu'il eut complété son éducation aux collèges de La Rochefoucauld ou d'Angoulême. Ses écrits ultérieurs sont ceux d'un homme de bonne culture.

Désireux de s'élever dans l'échelle sociale et de faire une carrière militaire, il s'engage à 22 ans, le 22 juillet 1782, dans l'armée royale aux chasseurs à cheval du Languedoc, plus tard 6eme chasseurs à cheval. Le 16 janvier 1785, nous le trouvons caporal au bataillon de chasseurs des Ardennes. Il est congédié avec ce grade, le 1er octobre 1789 à Monaco, presque huit années de service pour un bien maigre avancement. Pierre Fureau était victime de la détestable ordonnance du ministre de la guerre, le maréchal de Ségur, réservant les grades d'officiers dans l'infanterie aux possesseurs de quatre quartiers de noblesse.

Il quitta donc l'armée, le cœur plein d'amertume, ce qui explique son engagement politique ; il s'inscrit à la société populaire de Ruffec et adopte les idées nouvelles « apportées par le vent d'Amérique ».

Liens web

Les bourgeois... et fiers de l'être.

Posté par ID348347 à 19:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le cimetière de Vilhonneur

Avant d'étudier les tombes qui se voient encore dans le cimetière de Vilhonneur, nous croyons devoir parler du mausolée du chevalier de Chambes, jadis placé derrière le chevet de l'église (1), autour de laquelle existait anciennement un cimetière, si l'on en juge par des fragments de dalles visibles aux abords de l'église, et dont quelques-uns même ont servi, il y a peu de temps, à réparer une portion du mur extérieur de l'absidiole gauche.

Cette pierre tombale est connue, ainsi que l'inscription qui l'accompagne, inscription dont M. Babinet de Rencogne a donné la véritable interprétation (2); néanmoins la description complète du monument est utile, parce que d'abord elle a été imparfaitement faite, puis parce qu'elle nous servira de terme de coniparaison pour déterminer l'âge de l'une des tombes du cimetière.

Malgré les mutilations qu'elle a éprouvées, la pierre tombale du chevalier Pierre de Chambes mesure 1m 70 de long sur 0m 70 de large; la statue, dont les bras et les jambes ont disparu , offre une longueur de 1m 30; son relief maximum est de 0m 25.

Le chevalier est couché sur le dos; la tête repose sur un coussin. Les dégradations de cette partie ne nous permettent pas d'être aussi affirmatif que M. l'abbé Michon (3) et son copiste M. F. Marvaud (4), et de dire qu'elle est casquée. Les bras devaient être repliés sur la poitrine, d'après les faibles traces qui l'indiquent; il est vêtu de la cotte d'armes sende de fleurs de lys seulement à la partie inférieure, c'està-dire à partir des courroies qui soutiennent l'épée, ce qu'Adrien d'Averton (5) appelle la ceinture militaire.

Sur le côté gauche on lit l'inscription suivante, que nous avons reproduite avec les caractères de l'époque sur les planches ci-jointes :

DE CHAMBIS DICTUS PETRUS EST TELLURE RELICTUS
QUEM SI CHRISTE PLACET TIBI VIRGO PIISSIMA PLACET
PRETERIENS POSCAT CHRISTUM QUOD PACE QUIESCAT
CUM SANCTIS ANIMA NEC INFERNI SCIAT YMA, AMEN.

Ce mausolée date du XIIIe siècle. C'est en 1256 que le chevalier Pierre de Chambes vint occuper sa sépulture derrière le chevet de l'église de Vilhonneur (6).

Le cimetière ne contient qu'une tombe digne de fixer l'attention. Conime celles de Pranzac, elle est de forme hexagonale; elle mesure 0m 80, le dessus 0m 28, les pans coupés 0m 32 et les côtés 0m 30. Sa hauteur totale est de 0m 55.

Le dessus, les deux extrémités, un côté et un des pans coupés seuls sont sculptés.

Le dessus présente dans son milieu une croix pattée inscrite dans un cercle; de chaque côté sont trois fleurs de lys séparées par des bandes en pal, composées d'échiquiers, dans lesquels sont sculptés en relief des fleurons à huit divisions.

Les deux extrémités du pan coupé sont ornées des mêmes fleurons à huit divisions et de deux arcatures plein cintre supportées par des colonnettes; l'espace laissé libre par cette ornementation est rempli par quatre écus en pointe, portant chacun trois fleurs de lys; en dessous et à côté, on voit aussi un semis de fleurs de lys.

Le côté, portant deux bandes de fleurons, comme sur les faces précédentes, est orné de deux rangs d'arcatures romanes superposées, portées par des colonnettes et au nombre de trente. Quatre arcades semblables se remarquent au bout correspondant aux pieds, ainsi que deux fleurons au-dessus; l'extrémité répondant à la tête, indépendamment de ces ornements, porte une croix pattée et emmanchée.

Comparée à la pierre tombale du chevalier de Chambes, cette tombe remarquable s'en rapproche par quelques-uns de ses détails et principalement par les fleurs de lys qui, là comme sur la cotte d'armes, ont identiquement la même forme caractéristique du XIIIe siècle.

Cette identité est d'autant plus frappante, que sur l'un comme sur l'autre monument elles traduisent les armes de la famille de Chambes.

D'un autre côté, la présence de ces deux tombes dans la même localité autorise à dire, sans crainte de faire fausse route, que cette pierre tombale doit être celle d'un membre de la même famille.

Nous citerons seulement pour mémoire deux autres tombes où l'on voit les traces d'arcades plein cintre et de fleurons à huit divisions. Ces tombes ont été en partie retaillées, elles recouvrent maintenant la dépouille de deux habitants de Vilhonneur et portent des inscriptions modernes à l'orthographe quelque peu hasardée.

Alphonse Trémeau de Rochebrune

bpt6k208918r

Notes :

1. M. Sénemaud, alors secrétaire de la Société archéologique de la Charente, communiquait, à la séance du 10 septembre 1862, une lettre de M. le curé de Vilhonneur, par laquelle il faisait don au musée de la pierre tombale du chevalier de Chambes. Aujourd'hui, le monument est déposé au musée, et la Société décidait qu'une inscription, destinée à perpétuer le souvenir du monument et du don qui en avait été fait, serait placée par ses soins derrière le chevet de l'église.
2. Société archéologique de la Charente, procès-verbal de la séance du 27 juillet 1868.
3. Loc, cit.
4. Rép. archéol., loc. cit.
5. Abécédaire (arch, relig.), p. 556.
6. Procès-verbal des séances de la Société archéologique de la Charente, Bull. 1862, t. IV, 3. série, p. 190.

Posté par ID348347 à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une admission à l'hôtel des Invalides

Une admission à l'hôtel des Invalides en 1772.

Le 25 Juin 1772, est reçu Pierre Regnauld, sieur de La Soudière, chevalier de Saint-Louis, âgé de 64 ans, natif de Saint-Mary près La Rochefoucauld en Angoumois, ci-devant sous-brigadier des gardes du corps du roi, compagnie de Noailles, où il dit avoir servi 29 ans dont 5 ans sous-brigadier, y étant entré en 1727 et retiré en 1756 avec 600 livres de pension sur le trésor royal qui sont supprimés par son admission à l'hôtel royal des Invalides en qualité de commandant de bataillon de seconde classe.

Décédé à Paris, le 21 novembre 1781.

Une fille unique, Françoise Regnauld de La Soudière (1755-1795), mariée à Louis-François de Tryon-Montalembert (1758-1846), nommé maire d'Angoulême en 1795.

Source : Archives de Vincennes, SHD/GR 2 Xy 57.

Posté par ID348347 à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le fief de Fouquebrune

Fief dans la paroisse de Fouquebrune : M. Dutillet de Mézière.

Il existait encore au XVIe siècle dans la paroisse de Fouquebrune, divers fiefs mouvant de l'évêché. La plupart se trouvent démembrés dans les deux siècles suivants.

En 1276, Emery de Fouquebrune avoue tenir de l'évêque Guillaume de Blaye, sous l'achaptement d'éperons dorés, tout ce qu'il possède ou autres sous lui dans les paroisses de Fouquebrune, Dirac, Garat, Ladoux, Magnac, Touvre, Soyaux, Puymoyen, l'Isle d'Espagnac, l’Houmeau, Angoulême, Torsac, Angeac, Pranzac, et dans l'Anguienne.

En 1470, Pierre de Chambes était seigneur de Fouquebrune, et le 30 septembre de la même année, Guy de Mareuil, seigneur de Ville. bois, lui permettait de fortifier ses maisons de Fougères et Fouquebrune, la première, dans l'hommage dudit seigneur à cause du fief de Fougères et de Plambaux, et l'autre, sise au bourg de Fouquebrune, dans l'hommage de l'évêque.

Le 20 décembre 1472, Pierre de Chambes, fils de Jeanne Menuizier, fille et unique héritière d'Agnès de Fougères, sa mère, fournissait un aveu à l'évêque Raoul, pour les biens qu'il possédait dans les paroisses de Charmant, de Chadurie-et de Fouquebrune, tenus à hommage plain etachaptement de gants blancs appréciés à six deniers.

Cet aveu était renouvelé en 1485 å l'évêque Robert de Luxembourg, par Pierre de Chambes ; le 10 juillet 1490, au même par Jean de Chambes, fils aîné de Pierre, et en 1519 à l'évêque Antoine d'Estaing, par Antoine de Chambes, fils de Jean.

Le 11 février 1594, un partage eut lieu entre François de Chambes, écuyer, seigneur de Fouquebrune, demeurant à Fougères; Jean de Chambes, écuyer, sieur de Boisbaudrant, demeurant au lieu et bourg de Vilhonneur, en la châtellenie de Montbron; et Charles, écuyer, sieur de La Brousse, demeurant au même lieu que le précédent.

Le 10 septembre 1668, les biens de Pierre de Chambes furent partagés entre Pierre, sieur de Fougères, Pierre Jaubert, sieur des Valoux, et demoiselle Marie de Chambes. Pierre de Chambes eut dans son lot (le premier), le fief de Fougères avec la moitié du pré, appelé le pré de La Font du Buguet, distraction faite des acquêts de Jean de Chambes sieur du Roc, et des biens des héritiers de feu Martial Chaignaud à la charge d'une soulte de 650 livres pour le possesseur du troisième lot.

Marie de Chambes eut le second lot formé de la maison de Fouquebrune, du pré de Lit la joignant, d'un petit jardin par derrière, et d'un petit arrentement avec les articles de rente stipulés au nombre de vingt-et-un.

Le troisième et dernier lot, échu à Jaubert des Valoux, était composé en entier de la métairie du Terme, avec les prés et vignes, circonstances et dépendances, tout ainsi et de la même forme qu'en jouissaient les métayers et bordiers, sans aucune réserve, avec les bois taillis, haute futaie, qu'on appelait la Brande brûlée et bois de la Sale y attenant, une muraille entre deux, confrontant par un côté au bois de la métairie de Fougères.

Le 3 janvier 1696, fut passé un contrat portant démission de Louise Angibaud, veuve de Pierre Jaubert, écuyer, sieur des Valoux, et institution d'héritier universel dans tous les biens paternels et maternels, de Pierre Jaubert sieur du Terme, fils aîné, aux charges exprimées, entre autres, sous la réserve de l'usufruit du logis et métairie du Terme.

En 1705 et le 1er août, par suite d'une vente faite par Pierre Jaubert, sieur du Terme et Aimée Robinet, sa femme, au sieur du Tillet des Vergnes, et d'une transaction conclue en 1707, Gabriel du Tillet devint seigneur en partie du Terme.

Le 24 avril 1728 fut conclue une transaction entre M. Louis Jaubert des Valoux, dame Catherine Jaubert, épouse du sieur de La Place de La Tour Garnier, et Gabriel du Tillet, contenant entre autres choses, déport de la faculté de retirer le Terme et autres biens provenant de la succession de Pierre de Chambes, sieur du Terme et Aimée Robinet.

En 1756, M. de Montalembert de Cers est dit seigneur de Fouquebrune, résidant en son château du Groc.

Vers l'année 1770, par suite des démembrements opérés :

M. du Tillet, procureur du roi, possédait la prise du pont d’Estampes,
M. le comte de Segonzac possédait la Leterie, paroisse de Chadurie;
Puygut, paroisses de Fouquebrune et Chadurie, formait un fief appartenant à M. de Charras;

Un M. du Tillet était propriétaire de la pièce des Combes; M. de Mézières (du Tillet), conseiller, était dit sieur de chez Jamet.

M. de Montalembert (Jean-Charles), chevalier, seigneur du Groc, Fouquebrune et de Houlme, appartenait à la première branche dite de Cers. Fils de Jean de Montalembert et de Marie-Anne Brossard, il naquit vers 1711, et entra en 1727 dans la compagnie des cadets de Metz. Chevalier de Saint-Louis en 1758, il fut nommé la même année major et commandant des ville et château d'Angoulême. Il mourut en 1786. Son frère Pierre, né le 6 février 1714 et mort en 1758, fut l'auteur de la deuxième branche de Cers, à laquelle aptient Charles-Forbes de Montalembert, marquis et comte de Montalembert, né le 29 mai 1810, ancien pair de France, député aux Assemblées nationales de 1848 et 1849, et membre de l'Académie Française.

Chambes. — D'azur, semé de fleurs de lys d'argent sans nombre, au lion de même, couronné, armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout.

Jaubert. — D'azur, à la fasce d'or, accompagnée de six fleurs de lys de même, 3 en chef et 3 en pointe.

Montalembert. — D'argent, à la croix ancrée de sable.

Dutillet. — D'or, à la croix patée et alaisée de gueules.

Source : Terres et fiefs relevant de l'évêché d'Angoulême, d'Edmond Sénemaud.

Posté par ID348347 à 17:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Du Rousseau de Marendat, Ferrière & Chabrot

Chronique familiale de Junien DU ROUSSEAU de MARENDAT, FERRIÈRE & CHABROT.

L'histoire de Junien et de ses descendants a été établie sur 7 générations.

Génération.1

Junien DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean DU ROUSSEAU, Seigneur de Marendat et de Paule de BÉRANGER. Junien sera Seigneur de Marendat. Il s'unit avec Marie COURAUDIN -, la fille légitime de Pierre COURAUDIN et de Christine BAUDOUIN. Ce couple aura sept enfants : - Jacques né à une date inconnue. - François né à une date inconnue. - Christine née à une date inconnue. - François né à une date inconnue. - Jean né à une date inconnue. - Junien né à une date inconnue. - Marguerite née à une date inconnue. Ils se marient en 1540.

Génération.2

1

Jacques DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Junien DU ROUSSEAU, Seigneur de Marendat et de Marie COURAUDIN. Jacques sera Seigneur de La Vue. Il s'unit avec Suzanne de CHASTEIGNER -, la fille légitime de René de CHASTEIGNER et de Claude de SALIGNAC. Ce couple aura trois enfants : - Charles né à une date inconnue. - René né à une date inconnue. - Paule née à une date inconnue. Ils se marient en 1600.

2

François DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Junien DU ROUSSEAU, Seigneur de Marendat et de Marie COURAUDIN. François sera Seigneur de Sainte-Catherine. Il s'unit avec Jeanne de DEVEZEAU -, la fille légitime de Jacques de DEVEZEAU et de Marguerite de COULONGES. Ce couple aura trois enfants : - Charlotte née à une date inconnue. - François né à une date inconnue. - Françoise née à une date inconnue.

3

Christine DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Junien DU ROUSSEAU, Seigneur de Marendat et de Marie COURAUDIN. Elle s'unit avec Pierre DU SOUCHET -, Juge de Montbron, le fils légitime de François DU SOUCHET et de Catherine FRICAND. Ce couple aura trois enfants : - Jacques né à une date inconnue. - Pierre né à une date inconnue. - Jean né à une date inconnue. Ils se marient en 1564.

4

François DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Junien DU ROUSSEAU, Seigneur de Marendat et de Marie COURAUDIN. François sera Seigneur de Coulgens. Il s'unit avec Jacquette BAJOT -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Pierre né à une date inconnue. - Jean né à une date inconnue. Ils se marient en 1586.

5

Jean DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Junien DU ROUSSEAU, Seigneur de Marendat et de Marie COURAUDIN. Jean sera Seigneur de Ferrière. Il s'unit avec Jeanne FROTIER -, la fille légitime de Pierre FROTIER et d'Yolande de VOYER. Ce couple aura un enfant : - Gabriel né à une date inconnue. Ils se marient en 1589.

6

Junien DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Junien DU ROUSSEAU, Seigneur de Marendat et de Marie COURAUDIN. Junien sera Seigneur de Ferrière. Il s'unit avec Claude AUDOUIN -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Jacques né à une date inconnue. - Jacquette née à une date inconnue. Ils se marient en 1587.

7

Marguerite DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Junien DU ROUSSEAU, Seigneur de Marendat et de Marie COURAUDIN. Elle s'unit avec Charles GAUBERT -, Seigneur du Poirier, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1581.

Génération.3

1.1

Charles DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de La Vue et de Suzanne de CHASTEIGNER. Charles sera Seigneur de La Vue. Il s'unit avec Catherine de BERMONDET -, la fille légitime de Daniel de BERMONDET et de Jeanne de CHAMPLAIS. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1633.

1.2

René DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de La Vue et de Suzanne de CHASTEIGNER. René sera Seigneur des Granges. Il s'unit avec Jeanne de MAGNAC -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Jean né à une date inconnue. Ils se marient en 1629.

1.3

Paule DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de La Vue et de Suzanne de CHASTEIGNER. Elle s'unit avec Gabriel de LA PISSE -, Seigneur des Brosses, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - René né à une date inconnue. Ils se marient en 1629.

2.1

Charlotte DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François DU ROUSSEAU, Seigneur de Sainte-Catherine et de Jeanne de DEVEZEAU. Elle s'unit avec Charles de CORGNOL -, Seigneur de Beauregard, le fils légitime de Philippe de CORGNOL et de Louise DUMAS. Ce couple aura un enfant : - Philippe né à une date inconnue. Ils se marient en 1623.

2.2

François DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de François DU ROUSSEAU, Seigneur de Sainte-Catherine et de Jeanne de DEVEZEAU. François sera Seigneur du Mas. Il s'unit avec Jacquette de ROFFIGNAC -, la fille légitime de Gaspard de ROFFIGNAC et de Jeanne SEGUIN. Ce couple aura un enfant : - René né à une date inconnue. Ils se marient en 1632.

2.3

Françoise DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François DU ROUSSEAU, Seigneur de Sainte-Catherine et de Jeanne de DEVEZEAU. Elle s'unit avec Georges de MALET -, Seigneur de La Jorie, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Georges né à une date inconnue. - Antoine né à une date inconnue. Ils se marient en 1640.

3.1

Jacques DU SOUCHET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Pierre DU SOUCHET, Juge de Montbron et de Christine DU ROUSSEAU. Jacques sera Sieur de Villars. Il s'unit avec Marguerite de LAGE -, la fille légitime de François de LAGE et de Marguerite ARNAUD. Ce couple aura trois enfants : - Marie née à une date inconnue. - Pierre né à une date inconnue. - Denis né à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 24 janvier 1590 à Angoulême (16).

3.2

Pierre DU SOUCHET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Pierre DU SOUCHET, Juge de Montbron et de Christine DU ROUSSEAU. Pierre sera Avocat au présidial d'Angoulême. Il s'unit avec Françoise AVRIL -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le dimanche 12 janvier 1592 à Angoulême (16).

3.3

Jean DU SOUCHET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Pierre DU SOUCHET, Juge de Montbron et de Christine DU ROUSSEAU. Jean sera Sieur de Puymiraud.

4.1

Pierre DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de François DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et de Jacquette BAJOT. Pierre sera Seigneur de Coulgens. Il s'unit avec Charlotte REMPNOULX (-1673), la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Charles né en 1637. - Gabriel né en 1641. Pierre DU ROUSSEAU est décédé le mardi 9 juin 1654, à Coulgens (16).

4.2

Jean DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de François DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et de Jacquette BAJOT. Jean sera Seigneur de Berneuil. Il s'unit avec Marguerite DU NOURRIGIER -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Jean né à une date inconnue.

5.1

Gabriel DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean DU ROUSSEAU, Seigneur de Ferrière et de Jeanne FROTIER. Gabriel sera Seigneur de Séchère. Il s'unit avec Léonarde REMPNOULX -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura cinq enfants : - Jacques né vers 1645. - Jean né à une date inconnue. - Léonarde née à une date inconnue. - Marie née à une date inconnue. - Marie Denise née à une date inconnue. Ils se marient en 1628.

6.1

Jacques DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Junien DU ROUSSEAU, Seigneur de Ferrière et de Claude AUDOUIN. Jacques sera Seigneur de la Forest-Marendat. Il s'unit avec Jeanne SAPINAUD -, la fille légitime de Jean SAPINAUD et de Jeanne de SAINT-ASTIER. Ce couple aura un enfant : - Jacques né à une date inconnue. Ils se marient en 1634.

6.2

Jacquette DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Junien DU ROUSSEAU, Seigneur de Ferrière et de Claude AUDOUIN. Elle s'unit avec Marc de MAGNAC -, Seigneur de Mazerolles, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Raymond né à une date inconnue.

Génération.4

1.2.1

Jean DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de René DU ROUSSEAU, Seigneur des Granges et de Jeanne de MAGNAC. Jean sera Seigneur des Granges. Il s'unit avec Marie de COUHÉ -, la fille légitime de Pierre de COUHÉ et de Jeanne de MASCUREAU. Ce couple aura cinq enfants : - Gabrielle née vers 1678. - Jeanne née vers 1692. - Martial né vers 1700. - Catherine née à une date inconnue. - Henriette née à une date inconnue. Ils se marient en 1679.

1.3.1

René de LA PISSE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Gabriel de LA PISSE, Seigneur des Brosses et de Paule DU ROUSSEAU. René sera Seigneur des Brosses. Il s'unit avec Anne de SAUZET -, la fille légitime de Jean de SAUZET et d'Anne SAUVO. Ce couple aura un enfant : - Gabriel né à une date inconnue. Ils se marient en 1659.

2.1.1

Philippe de CORGNOL voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Charles de CORGNOL, Seigneur de Beauregard et de Charlotte DU ROUSSEAU. Philippe sera Seigneur de Beauregard. Il s'unit avec Charlotte de MARTIN -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura quatre enfants : - Louis né vers 1669. - Renée née à une date inconnue. - Louise née à une date inconnue. - Philippe né à une date inconnue. Ils se marient en 1648.

2.2.1

René DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de François DU ROUSSEAU, Seigneur du Mas et de Jacquette de ROFFIGNAC. René sera Seigneur du Mas. Il s'unit avec Marie de TENANT -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

2.3.1

Georges de MALET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Georges de MALET, Seigneur de La Jorie et de Françoise DU ROUSSEAU. Georges sera Seigneur de La Jorie. Il s'unit avec Gabrielle de BARDON -, la fille légitime de Marc de BARDON et de Jeanne de LESTRADE. Ce couple aura un enfant : - François né à une date inconnue. Ils se marient en 1697.

2.3.2

Antoine de MALET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Georges de MALET, Seigneur de La Jorie et de Françoise DU ROUSSEAU. Antoine sera Seigneur du Chastenet. Il s'unit avec Isabeau de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - François né à une date inconnue. Ils se marient en 1695.

3.1.1

Marie DU SOUCHET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques DU SOUCHET, Sieur de Villars et de Marguerite de LAGE. Elle s'unit avec François DE LA QUINTINIE -, Avocat au présidial d'Angoulême, le fils légitime de Pierre DE LA QUINTINIE et d'Anne LAURENT. Ce couple aura trois enfants : - Anne née à une date inconnue. - Jean né à une date inconnue. - Mathurine née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 1 juillet 1624 à Angoulême (16).

3.1.2

Pierre DU SOUCHET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jacques DU SOUCHET, Sieur de Villars et de Marguerite de LAGE. Pierre sera Sieur de Villars. Il s'unit avec Anne de LESMERIE -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Antoine né vers 1639. - Marie née à une date inconnue. Pierre DU SOUCHET est décédé le mercredi 12 octobre 1672, à Garat (16).

3.1.3

Denis DU SOUCHET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jacques DU SOUCHET, Sieur de Villars et de Marguerite de LAGE. Denis sera Sieur de L'Isle. Il s'unit avec Jacquette BAREAU -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Jacques né à une date inconnue. Ils se marient le dimanche 10 septembre 1617 à Angoulême (16).

4.1.1

Charles DU ROUSSEAU voit le jour le dimanche 27 septembre 1637 à Coulgens (16). Il est le fils légitime de Pierre DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et de Charlotte REMPNOULX. Charles sera Seigneur de Coulgens. Il s'unit avec Marie FROTIER-TIZON (1648-1720), la fille légitime de Clément FROTIER-TIZON et d'Antoinette CATRIX. Ce couple aura trois enfants : - Charlotte née en 1663. - Anne née en 1664. - Roch né en 1668. Ils se marient le dimanche 17 juillet 1661 à La Rochette (16). Charles DU ROUSSEAU est décédé le jeudi 2 décembre 1706, à l'âge de 69 ans, à Coulgens (16).

4.1.2

Gabriel DU ROUSSEAU voit le jour le dimanche 27 octobre 1641 à Coulgens (16). Il est le fils légitime de Pierre DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et de Charlotte REMPNOULX. A sa naissance, il a un frère Charles (né en 1637). Gabriel sera Prêtre.

4.2.1

Jean DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean DU ROUSSEAU, Seigneur de Berneuil et de Marguerite DU NOURRIGIER. Jean sera Seigneur de Berneuil. Il s'unit avec Claude de TUSTAL -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Joseph né à une date inconnue.

5.1.1

Jacques DU ROUSSEAU voit le jour vers 1645. Il est le fils légitime de Gabriel DU ROUSSEAU, Seigneur de Séchère et de Léonarde REMPNOULX. Jacques sera Seigneur de Chabrot. Il s'unit avec Anne de CAMPNIAC -, la fille légitime de Claude de CAMPNIAC et de Gabrielle MOSNIER de PLANEAUX. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1676. Jacques DU ROUSSEAU est décédé le mercredi 8 janvier 1710, à l'âge de 65 ans environ, à Montbron (16).

5.1.2

Jean DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Gabriel DU ROUSSEAU, Seigneur de Séchère et de Léonarde REMPNOULX. Jean sera Chevalier, seigneur de Séchère. Il s'unit avec Gabrielle de NESMOND -, la fille légitime de Philippe de NESMOND et d'Isabeau de PRESSAC. Ce couple aura quatre enfants : - Eléonore née vers 1673. - Jacques né à une date inconnue. - Jean Gabriel né à une date inconnue. - Marie Claudine née à une date inconnue. Ils se marient en 1670.

5.1.3

Léonarde DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Gabriel DU ROUSSEAU, Seigneur de Séchère et de Léonarde REMPNOULX. Elle s'unit avec Louis de CROZANT -, Seigneur de Moulin-Paute, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Marie née à une date inconnue. - Louise née à une date inconnue.

5.1.4

Marie DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Gabriel DU ROUSSEAU, Seigneur de Séchère et de Léonarde REMPNOULX. Elle s'unit avec Pierre GUILLOT DU DOUSSAY -, Seigneur du Puy-de-Cussac, le fils légitime de Guy GUILLOT DU DOUSSAY et de Marie d'AUJAC. Ce couple aura trois enfants : - Jean né en 1665. - Charles né à une date inconnue. - Gabrielle née à une date inconnue. Ils se marient en 1651.

5.1.5

Marie Denise DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Gabriel DU ROUSSEAU, Seigneur de Séchère et de Léonarde REMPNOULX. Elle s'unit avec Gabriel de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE -, Chevalier, seigneur de Gorre, le fils légitime de Jean de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE et de Claude DELVIEUX. Ce couple aura un enfant : - Louis né à une date inconnue. Ils se marient en 1677.

6.1.1

Jacques DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de la Forest-Marendat et de Jeanne SAPINAUD. Jacques sera Seigneur de Fayolle. Il s'unit avec Marie Renée de BROUILHAC -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Pierre né à une date inconnue. - Louis Charles né à une date inconnue. Ils se marient en 1663.

6.2.1

Raymond de MAGNAC voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Marc de MAGNAC, Seigneur de Mazerolles et de Jacquette DU ROUSSEAU. Raymond sera Seigneur de Mazerolles. Il s'unit avec Jacquette VIROULAUD -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura trois enfants : - Jeanne née à une date inconnue. - Jacques né à une date inconnue. - Jean né à une date inconnue.

Génération.5

1.2.1.1

Gabrielle DU ROUSSEAU est née vers 1678. Elle est la fille légitime de Jean DU ROUSSEAU, Seigneur des Granges et de Marie de COUHÉ. Elle s'unit avec Étienne VEYRET -, Sieur de La Tour, le fils légitime de Louis VEYRET et de Jeanne de LAMBERTERIE. Ce couple aura un enfant : - Martial né en 1717. Ils se marient le lundi 29 juillet 1715 à Lésignac-Durand (16). Gabrielle DU ROUSSEAU est décédée le jeudi 9 mars 1730, à l'âge de 52 ans environ, à Cherves-Châtelars (16).

1.2.1.2

Jeanne DU ROUSSEAU est née vers 1692. Elle est la fille légitime de Jean DU ROUSSEAU, Seigneur des Granges et de Marie de COUHÉ. A sa naissance, elle a une soeur Gabrielle (née vers 1678). Elle s'unit avec François THIBAUD -, Sieur des Joubertières, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 21 septembre 1737 à Cherves-Châtelars (16). Jeanne DU ROUSSEAU est décédée le lundi 19 avril 1784, à l'âge de 92 ans environ, à Orgedeuil (16).

1.2.1.3

Martial DU ROUSSEAU voit le jour vers 1700. Il est le fils légitime de Jean DU ROUSSEAU, Seigneur des Granges et de Marie de COUHÉ. A sa naissance, il a plusieurs soeurs : Gabrielle (née vers 1678), Jeanne (née vers 1692). Martial sera Seigneur de Lésignac-Durand. Il s'unit avec Marie Suzanne PASQUET de ROUMAZIÈRES (~ 1698-1748), la fille légitime d'Abraham PASQUET et de Marie GOIX. Ce couple aura quatre enfants : - Jeanne née vers 1728. - Anne née vers 1728. - François né vers 1730. - Jacques né vers 1736. Ils se marient le dimanche 14 mai 1724 à La Rochefoucauld (16). Martial DU ROUSSEAU est décédé le lundi 22 septembre 1755, à l'âge de 55 ans environ, à Lésignac-Durand (16).

1.2.1.4

Catherine DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean DU ROUSSEAU, Seigneur des Granges et de Marie de COUHÉ. Elle s'unit avec Bertrand BERTHOUMÉ (1685-), Sieur de La Vue, le fils légitime de Louis BERTHOUMÉ et de Marie DUMAS. Ce couple aura deux enfants : - Germain né vers 1725. - Jeanne née à une date inconnue. Ils se marient le samedi 24 septembre 1712 à Montbron (16).

1.2.1.5

Henriette DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean DU ROUSSEAU, Seigneur des Granges et de Marie de COUHÉ. Elle s'unit avec Léonard de PLAS -, Sieur de Fontaubière, le fils légitime de Jacques de PLAS et d'Anne DAUPHIN. Ce couple aura un enfant : - Jean né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 30 juillet 1715 à Cherves-Châtelars (16).

1.3.1.1

Gabriel de LA PISSE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de René de LA PISSE, Seigneur des Brosses et d'Anne de SAUZET. Gabriel sera Seigneur des Brosses. Il s'unit avec Madeleine de CHASTEIGNER -, la fille légitime de Pons de CHASTEIGNER et de Charlotte de NESMOND. Ce couple aura deux enfants : - Anne née vers 1690. - François né en 1693. Ils se marient en 1687.

2.1.1.1

Louis de CORGNOL voit le jour vers 1669. Il est le fils légitime de Philippe de CORGNOL, Seigneur de Beauregard et de Charlotte de MARTIN. Louis sera Seigneur de Tessé. Il s'unit avec Marie CAILLOT -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura trois enfants : - Jacques Louis né en 1703. - François né à une date inconnue. - Jacques Philippe né à une date inconnue. Ils se marient le lundi 28 août 1702 à Ruffec (16). Louis de CORGNOL est décédé le jeudi 19 mars 1739, à l'âge de 70 ans environ, à Ébréon (16).

2.1.1.2

Renée de CORGNOL est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Philippe de CORGNOL, Seigneur de Beauregard et de Charlotte de MARTIN. Elle s'unit avec Isaac François de CORGNOL (~ 1673-1738), Seigneur de La Touche, le fils légitime de Philippe de CORGNOL et de Charlotte de MARTINEAU. Ce couple aura deux enfants : - Louis né vers 1700. - François né à une date inconnue. Ils se marient le jeudi 21 mai 1699 à Anais (16).

2.1.1.3

Louise de CORGNOL est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Philippe de CORGNOL, Seigneur de Beauregard et de Charlotte de MARTIN. Elle s'unit avec Jean REGNAULD -, Seigneur de Villognon, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Marie née à une date inconnue.

2.1.1.4

Philippe de CORGNOL voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Philippe de CORGNOL, Seigneur de Beauregard et de Charlotte de MARTIN. Philippe sera Prêtre.

2.3.1.1

François de MALET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Georges de MALET, Seigneur de La Jorie et de Gabrielle de BARDON. François sera Seigneur de La Jorie. Il s'unit avec Marie de LA GARDE -, la fille légitime de Thibaud de LA GARDE et de Marie Blaise SAUNIER de LA BORIE. Ce couple aura un enfant : - Marguerite née à une date inconnue. Ils se marient le jeudi 8 octobre 1722 à Saint-Crépin-de-Richemont (24). Il s'unit avec Bertrande Thérèse BERTIN -, la fille légitime de Jean BERTIN et de Marie Lucrèce de SAINT-CHAMANS. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 8 janvier 1743 à Saint-Front-la-Rivière (24).

2.3.2.1

François de MALET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime d'Antoine de MALET, Seigneur du Chastenet et d'Isabeau de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE. François sera Seigneur de la Garde. Il s'unit avec Angélique FLAMENC de BRUZAC -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - François né à une date inconnue. Ils se marient en 1728.

3.1.1.1

Anne DE LA QUINTINIE est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François DE LA QUINTINIE, Avocat au présidial d'Angoulême et de Marie DU SOUCHET. Elle s'unit avec Charles BABIN -, Sieur de Signat, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura trois enfants : - Anne née à une date inconnue. - Jean né à une date inconnue. - Marie née à une date inconnue.

3.1.1.2

Jean DE LA QUINTINIE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de François DE LA QUINTINIE, Avocat au présidial d'Angoulême et de Marie DU SOUCHET. Jean sera Sieur de La Barde.

3.1.1.3

Mathurine DE LA QUINTINIE est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François DE LA QUINTINIE, Avocat au présidial d'Angoulême et de Marie DU SOUCHET. Elle s'unit avec Jean JABOUIN -, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Marie née à une date inconnue.

3.1.2.1

Antoine DU SOUCHET voit le jour vers 1639. Il est le fils légitime de Pierre DU SOUCHET, Sieur de Villars et d'Anne de LESMERIE. Antoine sera Sieur de Villars. Il s'unit avec Madeleine de CORGNOL -, la fille légitime de Henri de CORGNOL et de Marguerite NORMAND de PUYGRELIER. Ce couple aura deux enfants : - Armand né à une date inconnue. - Esmérie née à une date inconnue. Antoine DU SOUCHET est décédé le samedi 28 avril 1703, à l'âge de 64 ans environ, à Garat (16).

3.1.2.2

Marie DU SOUCHET de VILLARS est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre DU SOUCHET, Sieur de Villars et d'Anne de LESMERIE. Elle s'unit avec Simon VERGEREAU -, Sieur du Maine-Faure, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Marguerite Rose née à une date inconnue.

3.1.3.1

Jacques DU SOUCHET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Denis DU SOUCHET, Sieur de L'Isle et de Jacquette BAREAU. Jacques sera Sieur de L'Isle. Il s'unit avec Marguerite MOUSSIER -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Marie née en 1649. - Madeleine née à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 20 juin 1646 à L'Isle-d'Espagnac (16).

4.1.1.1

Charlotte DU ROUSSEAU est née le samedi 13 janvier 1663 à Coulgens (16). Elle est la fille légitime de Charles DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens, âgé de 25 ans et de Marie FROTIER-TIZON, âgée de 14 ans. Charlotte sera Célibataire. Charlotte DU ROUSSEAU est décédée le dimanche 23 septembre 1736, à l'âge de 73 ans, à Coulgens (16).

4.1.1.2

Anne DU ROUSSEAU est née le dimanche 22 juin 1664 à Coulgens (16). Elle est la fille légitime de Charles DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens, âgé de 26 ans et de Marie FROTIER-TIZON, âgée de 15 ans. A sa naissance, elle a une soeur Charlotte (née en 1663). Anne sera Célibataire. Anne DU ROUSSEAU est décédée le mardi 29 août 1730, à l'âge de 66 ans, à Coulgens (16).

4.1.1.3

Roch DU ROUSSEAU voit le jour le dimanche 5 février 1668 à Coulgens (16). Il est le fils légitime de Charles DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens, âgé de 30 ans et de Marie FROTIER-TIZON, âgée de 19 ans. A sa naissance, il a plusieurs soeurs : Charlotte (née en 1663), Anne (née en 1664). Roch sera Seigneur de Coulgens. Il s'unit avec Françoise de ROCQUARD (1683-1728), la fille légitime de François de ROCQUARD et de Catherine CAILLOU. Ce couple aura quatre enfants : - Joachim né en 1714. - Suzanne née à une date inconnue. - René né à une date inconnue. - Madeleine née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 29 janvier 1709 à Saint-Mary (16). Roch DU ROUSSEAU est décédé le lundi 24 janvier 1746, à l'âge de 77 ans, à Coulgens (16).

4.2.1.1

Joseph DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean DU ROUSSEAU, Seigneur de Berneuil et de Claude de TUSTAL. Joseph sera Seigneur de Berneuil. Il s'unit avec Louise de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Marie Anne née à une date inconnue. - Gabriel né à une date inconnue. Ils se marient en 1689.

5.1.2.1

Eléonore DU ROUSSEAU est née vers 1673. Elle est la fille légitime de Jean DU ROUSSEAU, Chevalier, seigneur de Séchère et de Gabrielle de NESMOND. Elle s'unit avec François REGNAULD (~ 1676-1722), Chevalier, seigneur de l'Age-Bertrand, le fils légitime de Louis REGNAULD et de Françoise de LA CHÉTARDIE. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 24 juin 1697 à Saint-Mathieu (87). Eléonore DU ROUSSEAU est décédée le mardi 13 octobre 1739, à l'âge de 66 ans environ, à Chirac (16).

5.1.2.2

Jacques DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean DU ROUSSEAU, Chevalier, seigneur de Séchère et de Gabrielle de NESMOND. Jacques sera Seigneur de Ferrière. Il s'unit avec Agnès POUTE -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Jacques Louis né en 1719. - Marie née à une date inconnue.

5.1.2.3

Jean Gabriel DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean DU ROUSSEAU, Chevalier, seigneur de Séchère et de Gabrielle de NESMOND. Jean sera Seigneur de Chabrot. Il s'unit avec Marie Anne de LA RAMIÈRE (~ 1692-1776), la fille légitime de Jean de LA RAMIÈRE et de Marie Anne FROTIER. Ce couple aura quatre enfants : - Gabrielle née vers 1724. - Jean né vers 1726. - Thérèse née vers 1731. - Jean Gédéon né en 1731.

5.1.2.4

Marie Claudine DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean DU ROUSSEAU, Chevalier, seigneur de Séchère et de Gabrielle de NESMOND. Elle s'unit avec Pierre REGNAULD (~ 1678-1738), Chevalier, seigneur de l'Age-Bertrand, le fils légitime de Louis REGNAULD et de Françoise de LA CHÉTARDIE. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 6 juin 1716 à Saint-Mathieu (87).

5.1.3.1

Marie de CROZANT est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Louis de CROZANT, Seigneur de Moulin-Paute et de Léonarde DU ROUSSEAU. Elle s'unit avec Robert d'ASNIÈRES -, Lieutenant-colonel de cavalerie, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura trois enfants : - Robert né vers 1700. - Henriette née à une date inconnue. - Gabrielle née à une date inconnue. Ils se marient en 1694.

5.1.3.2

Louise de CROZANT est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Louis de CROZANT, Seigneur de Moulin-Paute et de Léonarde DU ROUSSEAU. Elle s'unit avec Jean François MARTIN -, Seigneur de Bourgon, le fils légitime de François MARTIN et de Françoise de LA SUDRIE. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1725.

5.1.4.1

Jean GUILLOT DU DOUSSAY voit le jour le samedi 3 octobre 1665 à Cussac (87). Il est le fils légitime de Pierre GUILLOT DU DOUSSAY, Seigneur du Puy-de-Cussac et de Marie DU ROUSSEAU. Jean sera Évêque de Belley. Jean GUILLOT DU DOUSSAY est décédé le jeudi 4 février 1745, à l'âge de 79 ans, à Belley (01).

5.1.4.2

Charles GUILLOT DU DOUSSAY voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Pierre GUILLOT DU DOUSSAY, Seigneur du Puy-de-Cussac et de Marie DU ROUSSEAU. Charles sera Seigneur de La Reille. Il s'unit avec Henriette d'ASNIÈRES -, la fille légitime de Robert d'ASNIÈRES et de Marie de CROZANT. Ce couple aura deux enfants : - Louise née en 1724. - Jean Baptiste né en 1728. Ils se marient en 1722.

5.1.4.3

Gabrielle GUILLOT DU DOUSSAY est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre GUILLOT DU DOUSSAY, Seigneur du Puy-de-Cussac et de Marie DU ROUSSEAU. Elle s'unit avec Léonard JUDDE -, Sieur de Laubanie, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - René né vers 1711. - Gabrielle née à une date inconnue. Ils se marient en 1692.

5.1.5.1

Louis de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Gabriel de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE, Chevalier, seigneur de Gorre et de Marie Denise DU ROUSSEAU. Louis sera Seigneur de Gorre. Il s'unit avec Françoise GUINGAND de SAINT-MATHIEU -, la fille légitime de Charles GUINGAND et de Thérèse MOULINIER. Ce couple aura trois enfants : - Martial Louis né à une date inconnue. - Henri né à une date inconnue. - Thérèse Gabrielle née à une date inconnue. Ils se marient le jeudi 30 mars 1713 à Aixe-sur-Vienne (87).

6.1.1.1

Pierre DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de Fayolle et de Marie Renée de BROUILHAC. Pierre sera Seigneur de Fayolle. Il s'unit avec Marie Anne PRÉVOST de TOUCHIMBERT -, la fille légitime de Casimir PRÉVOST et de Marie de ROBILLARD. Ce couple aura deux enfants : - Charles Louis Jacques né à une date inconnue. - Renée Jeanne Simone née à une date inconnue. Ils se marient en 1698.

6.1.1.2

Louis Charles DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de Fayolle et de Marie Renée de BROUILHAC. Louis sera Prêtre.

6.2.1.1

Jeanne de MAGNAC est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Raymond de MAGNAC, Seigneur de Mazerolles et de Jacquette VIROULAUD. Elle s'unit avec Jean de FORNEL -, Sieur de Limérac, le fils légitime de Jacques de FORNEL et d'Anne de VILLARS. Ce couple aura quatre enfants : - Pierre né vers 1687. - Marguerite née vers 1694. - Pierre né vers 1697. - Gabriel né à une date inconnue. Ils se marient en 1685.

6.2.1.2

Jacques de MAGNAC voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Raymond de MAGNAC, Seigneur de Mazerolles et de Jacquette VIROULAUD. Jacques sera Sieur du Fresse. Il s'unit avec Gabrielle de FEYDIT -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1678.

6.2.1.3

Jean de MAGNAC voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Raymond de MAGNAC, Seigneur de Mazerolles et de Jacquette VIROULAUD. Jean sera Sieur de Mazerolles.

Génération.6

1.2.1.1.1

Martial VEYRET voit le jour le mercredi 14 avril 1717 à Cherves-Châtelars (16). Il est le fils légitime de Étienne VEYRET, Sieur de La Tour et de Gabrielle DU ROUSSEAU, âgée de 39 ans environ. Martial sera Sieur de La Tour. Il s'unit avec Marie de FORNEL -, la fille légitime de Jacques de FORNEL et de Marie VIROULAUD. Ce couple aura trois enfants : - Jacques né en 1776. - Marie née à une date inconnue. - Jean né à une date inconnue. Ils se marient le lundi 20 septembre 1773 à Roussines (16). Martial VEYRET est décédé le dimanche 28 avril 1799, à l'âge de 82 ans, à Cherves-Châtelars (16).

1.2.1.3.1

Jeanne DU ROUSSEAU est née vers 1728. Elle est la fille légitime de Martial DU ROUSSEAU, Seigneur de Lésignac-Durand, âgé de 27 ans environ et de Marie Suzanne PASQUET de ROUMAZIÈRES, âgée de 29 ans environ. Jeanne sera Célibataire. Jeanne DU ROUSSEAU est décédée le samedi 12 août 1780, à l'âge de 52 ans environ, à Lésignac-Durand (16).

1.2.1.3.2

Anne DU ROUSSEAU est née vers 1728. Elle est la fille légitime de Martial DU ROUSSEAU, Seigneur de Lésignac-Durand, âgé de 27 ans environ et de Marie Suzanne PASQUET de ROUMAZIÈRES, âgée de 29 ans environ. Elle s'unit avec François de LA FAYE -, Seigneur de Champlaurier, le fils légitime de Claude de LA FAYE et de Marie d'ABZAC. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 2 juillet 1763 à Lésignac-Durand (16). Anne DU ROUSSEAU est décédée le samedi 19 janvier 1793, à l'âge de 65 ans environ, à Lésignac-Durand (16).

1.2.1.3.3

François DU ROUSSEAU voit le jour vers 1730. Il est le fils légitime de Martial DU ROUSSEAU, Seigneur de Lésignac-Durand, âgé de 30 ans environ et de Marie Suzanne PASQUET de ROUMAZIÈRES, âgée de 31 ans environ. A sa naissance, il a plusieurs soeurs : Jeanne (née vers 1728), Anne (née vers 1728). François sera Célibataire. François DU ROUSSEAU est décédé le mercredi 3 mai 1747, à l'âge de 17 ans environ, à Lésignac-Durand (16).

1.2.1.3.4

Jacques DU ROUSSEAU voit le jour vers 1736. Il est le fils légitime de Martial DU ROUSSEAU, Seigneur de Lésignac-Durand, âgé de 35 ans environ et de Marie Suzanne PASQUET de ROUMAZIÈRES, âgée de 37 ans environ. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Jeanne (née vers 1728), Anne (née vers 1728), François (né vers 1730). Jacques sera Seigneur de Lésignac-Durand. Il s'unit avec Eléonore GARNIER DU POIRIER (~ 1740-1808), la fille légitime de Charles GARNIER et de Marguerite GAUBERT. Ce couple aura deux enfants : - Jeanne née en 1769. - Antoine né à une date inconnue. Ils se marient le lundi 21 novembre 1768 à Verneuil (16). Jacques DU ROUSSEAU est décédé le vendredi 13 mai 1796, à l'âge de 60 ans environ, à Lésignac-Durand (16).

1.2.1.4.1

Germain BERTHOUMÉ voit le jour vers 1725. Il est le fils légitime de Bertrand BERTHOUMÉ, Sieur de La Vue, âgé de 39 ans environ et de Catherine DU ROUSSEAU. Germain sera Sieur de La Vue. Il s'unit avec Catherine REMPNOULX -, la fille légitime de Daniel REMPNOULX et de Marie Elisabeth DUVAL. Ce couple aura deux enfants : - Isaac Bertrand né vers 1755. - Catherine née vers 1759. Ils se marient le lundi 2 septembre 1754 à Confolens (16). Germain BERTHOUMÉ est décédé le lundi 18 avril 1785, à l'âge de 60 ans environ, à Montbron (16).

1.2.1.4.2

Jeanne BERTHOUMÉ est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Bertrand BERTHOUMÉ, Sieur de La Vue et de Catherine DU ROUSSEAU. Elle s'unit avec Jean REMPNOULX -, Sieur de Lage, le fils légitime de Louis REMPNOULX et de Marie HUGONNEAU. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 16 juin 1755 à Montbron (16).

1.2.1.5.1

Jean de PLAS voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Léonard de PLAS, Sieur de Fontaubière et de Henriette DU ROUSSEAU. Jean sera Sieur de Fontaubière. Il s'unit avec Marie de SAINT-FIEF -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

1.3.1.1.1

Anne de LA PISSE est née vers 1690. Elle est la fille légitime de Gabriel de LA PISSE, Seigneur des Brosses et de Madeleine de CHASTEIGNER. Elle s'unit avec René de ROFFIGNAC (~ 1680-1745), Chevalier, seigneur de Belleville, le fils légitime de Jean de ROFFIGNAC et d'Antoinette Renée D'AYDIE. Ce couple aura un enfant : - Jean né en 1712. Ils se marient le mardi 12 février 1709 à Soudat (24). Anne de LA PISSE est décédée le jeudi 27 octobre 1740, à l'âge de 50 ans environ, à Feuillade (16).

1.3.1.1.2

François de LA PISSE voit le jour le mardi 10 février 1693 à Soudat (24). Il est le fils légitime de Gabriel de LA PISSE, Seigneur des Brosses et de Madeleine de CHASTEIGNER. A sa naissance, il a une soeur Anne (née vers 1690). François sera Seigneur de Langlardie. Il s'unit avec Marguerite Esther de MAZIÈRES -, la fille légitime de Philippe Benjamin de MAZIÈRES et d'Esther GUILHAUDEAU. Ce couple aura deux enfants : - Madeleine née en 1715. - Marie Madeleine née à une date inconnue. Ils se marient en 1714. François de LA PISSE est décédé le mercredi 27 mars 1720, à l'âge de 27 ans, à Soudat (24).

2.1.1.1.1

Jacques Louis de CORGNOL voit le jour le jeudi 26 juillet 1703 à Ébréon (16). Il est le fils légitime de Louis de CORGNOL, Seigneur de Tessé, âgé de 34 ans environ et de Marie CAILLOT. Jacques sera Seigneur de Tessé. Il s'unit avec Louise Catherine de PONTHIEU -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 11 février 1743 à Ébréon (16). Il s'unit avec Catherine Elisabeth AVRIL -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Marie Sophie Elisabeth née en 1763. Ils se marient le jeudi 9 septembre 1762 à Ébréon (16). Jacques L. de CORGNOL est décédé le mardi 29 août 1775, à l'âge de 72 ans, à Ébréon (16).

2.1.1.1.2

François de CORGNOL voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Louis de CORGNOL, Seigneur de Tessé et de Marie CAILLOT. François sera Prêtre.

2.1.1.1.3

Jacques Philippe de CORGNOL voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Louis de CORGNOL, Seigneur de Tessé et de Marie CAILLOT. Jacques sera Prêtre.

2.1.1.2.1

Louis de CORGNOL voit le jour vers 1700. Il est le fils légitime d'Isaac François de CORGNOL, Seigneur de La Touche, âgé de 27 ans environ et de Renée de CORGNOL. Louis sera Seigneur de La Touche. Il s'unit avec Suzanne PASQUET DU RANDON (~ 1708-1768), la fille légitime de Jacob PASQUET DU RANDON et d'Anne de BERNON. Ce couple aura trois enfants : - Suzanne née en 1736. - Louis né en 1740. - Marie Anne née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 16 février 1734 à Montignac-Charente (16). Louis de CORGNOL est décédé le vendredi 10 novembre 1752, à l'âge de 52 ans environ, à Anais (16).

2.1.1.2.2

François de CORGNOL voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime d'Isaac François de CORGNOL, Seigneur de La Touche et de Renée de CORGNOL. François sera Capitaine au régiment d'Orléans.

2.1.1.3.1

Marie REGNAULD de VILLOGNON est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean REGNAULD, Seigneur de Villognon et de Louise de CORGNOL. Elle s'unit avec François de CHERGÉ -, Seigneur de Villognon, le fils légitime de Jacques de CHERGÉ et d'Antoinette DEXMIER. Ce couple aura un enfant : - Philippe né à une date inconnue.

2.3.1.1.1a

Marguerite de MALET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François de MALET, Seigneur de La Jorie et de Marie de LA GARDE. Elle s'unit avec Joseph Sicaire de VASSAL -, Seigneur de Purecet, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Louis François né à une date inconnue. Ils se marient le dimanche 3 novembre 1748 à Saint-Médard-d'Excideuil (24).

2.3.2.1.1

François de MALET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de François de MALET, Seigneur de la Garde et d'Angélique FLAMENC de BRUZAC. François sera Seigneur de la Garde. Il s'unit avec Jeanne Elisabeth de TERRASSON -, la fille légitime de Jean Louis de TERRASSON et d'Anne Rose MÉHÉE. Ce couple aura un enfant : - François né à une date inconnue. Ils se marient en 1756.

3.1.1.1.1

Anne BABIN est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Charles BABIN, Sieur de Signat et d'Anne DE LA QUINTINIE. Elle s'unit avec Annet RICHETEAU -, Notaire royal, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 4 mai 1715 à Angoulême (16).

3.1.1.1.2

Jean BABIN voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Charles BABIN, Sieur de Signat et d'Anne DE LA QUINTINIE. Jean sera Sieur de La Touche. Il s'unit avec Marguerite VARIN -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 4 août 1670 à Poursac (16).

3.1.1.1.3

Marie BABIN est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Charles BABIN, Sieur de Signat et d'Anne DE LA QUINTINIE. Elle s'unit avec Jean COYTEUX -, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 12 octobre 1693 à Poursac (16).

3.1.1.3.1

Marie JABOUIN est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean JABOUIN et de Mathurine DE LA QUINTINIE. Elle s'unit avec François MANÈS (~ 1673-1739), Bourgeois, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le vendredi 24 octobre 1704 à Vindelle (16).

3.1.2.1.1

Armand DU SOUCHET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime d'Antoine DU SOUCHET, Sieur de Villars et de Madeleine de CORGNOL. Armand sera Sieur de Villars. Il s'unit avec Marie FROTIER -, la fille légitime de Gaspard FROTIER et de Marie de TALLEYRAND. Ce couple aura deux enfants : - Charles né à une date inconnue. - Louise née à une date inconnue. Ils se marient en 1701.

3.1.2.1.2

Esmérie DU SOUCHET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime d'Antoine DU SOUCHET, Sieur de Villars et de Madeleine de CORGNOL. Elle s'unit avec François RAIMBAUD -, Juge de Courcôme, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1713.

3.1.2.2.1

Marguerite Rose VERGEREAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Simon VERGEREAU, Sieur du Maine-Faure et de Marie DU SOUCHET de VILLARS. Elle s'unit avec Daniel BOURRUT (1676-1735), Maître-chirurgien, le fils légitime de Jacques BOURRUT et de Marguerite DARNAT. Ce couple aura un enfant : - François né vers 1712. Ils se marient le lundi 28 janvier 1704 à Gurat (16).

3.1.3.1.1

Marie DU SOUCHET est née le vendredi 18 juin 1649 à L'Isle-d'Espagnac (16). Elle est la fille légitime de Jacques DU SOUCHET, Sieur de L'Isle et de Marguerite MOUSSIER. Elle s'unit avec Jean BALLUE -, Sieur de Soyaux, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 4 mars 1670 à L'Isle-d'Espagnac (16).

3.1.3.1.2

Madeleine DU SOUCHET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques DU SOUCHET, Sieur de L'Isle et de Marguerite MOUSSIER. Elle s'unit avec Jean Léonard de LA FORESTIE -, Sieur des Aubards, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Léonard né à une date inconnue. Ils se marient le jeudi 17 novembre 1667 à L'Isle-d'Espagnac (16).

4.1.1.3.1

Joachim DU ROUSSEAU voit le jour le vendredi 9 février 1714 à Coulgens (16). Il est le fils légitime de Roch DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens, âgé de 46 ans et de Françoise de ROCQUARD, âgée de 30 ans. Joachim sera Seigneur du Breuil. Il s'unit avec Catherine BENOIST -, la fille légitime de Jacques BENOIST et de Marie Anne GAY. Ce couple aura un enfant : - Pierre né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 17 juillet 1742 à Anais (16). Joachim DU ROUSSEAU est décédé le jeudi 30 mai 1754, à l'âge de 40 ans, à Coulgens (16).

4.1.1.3.2

Suzanne DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Roch DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et de Françoise de ROCQUARD. Elle s'unit avec Louis de SALIGNAC (~ 1692-1762), Seigneur de Leyrière, le fils légitime de Girard de SALIGNAC et d'Antoinette MOTHEAU. Ce couple aura un enfant : - Anne Suzanne Léontine née en 1758. Ils se marient le dimanche 12 juin 1757 à Coulgens (16).

4.1.1.3.3

René DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Roch DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et de Françoise de ROCQUARD. René sera Seigneur de Coulgens. Il s'unit avec Eléonore de PLUMENT (~ 1714-1752), la fille légitime de Jean de PLUMENT et de Françoise LAURENT. Ce couple aura quatre enfants : - Suzanne née en 1739. - Jean né en 1743. - François né à une date inconnue. - Françoise née à une date inconnue. Ils se marient le jeudi 15 mars 1736 à Étagnac (16).

4.1.1.3.4

Madeleine DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Roch DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et de Françoise de ROCQUARD. Madeleine sera Célibataire.

4.2.1.1.1

Marie Anne DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Joseph DU ROUSSEAU, Seigneur de Berneuil et de Louise de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE. Elle s'unit avec Jean GALLIOT -, Seigneur de La Tailhardrie, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1712.

4.2.1.1.2

Gabriel DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Joseph DU ROUSSEAU, Seigneur de Berneuil et de Louise de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE. Gabriel sera Seigneur de Berneuil. Il s'unit avec Marie de PRESSAC -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1720.

5.1.2.2.1

Jacques Louis DU ROUSSEAU voit le jour le jeudi 26 octobre 1719 à Saint-Mathieu (87). Il est le fils légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de Ferrière et d'Agnès POUTE. Jacques sera Chevalier, seigneur de Ferrière. Il s'unit avec Marie Anne de BERMONDET -, la fille légitime d'Armand Charles de BERMONDET et de Marie Anne de VIVONNE. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1742. Il s'unit avec Marie Souveraine PERRY de SAINT-AUVENT (~ 1728-1816), la fille légitime de François PERRY de SAINT-AUVENT et d'Anne Gabrielle FROTIER. Ce couple aura quatre enfants : - François né en 1758. - Françoise Marie Souveraine née en 1760. - Louis Benjamin né en 1762. - Marie Anne née à une date inconnue. Ils se marient en 1753. Jacques L. DU ROUSSEAU est décédé le mardi 19 février 1765, à l'âge de 45 ans, à Saint-Mathieu (87).

5.1.2.2.2

Marie DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de Ferrière et d'Agnès POUTE. Elle s'unit avec Léonard Louis GUINGAND -, Chevalier, seigneur de Saint-Mathieu, le fils légitime de Martial GUINGAND et de Catherine LIMOUZIN. Ce couple aura un enfant : - Maurille né en 1744. Ils se marient le mardi 3 mai 1740 à Saint-Mathieu (87).

5.1.2.3.1

Gabrielle DU ROUSSEAU est née vers 1724. Elle est la fille légitime de Jean Gabriel DU ROUSSEAU, Seigneur de Chabrot et de Marie Anne de LA RAMIÈRE, âgée de 31 ans environ. Gabrielle sera Religieuse. Gabrielle DU ROUSSEAU est décédée le lundi 26 mars 1787, à l'âge de 63 ans environ, à Angoulême (16).

5.1.2.3.2

Jean DU ROUSSEAU voit le jour vers 1726. Il est le fils légitime de Jean Gabriel DU ROUSSEAU, Seigneur de Chabrot et de Marie Anne de LA RAMIÈRE, âgée de 34 ans environ. A sa naissance, il a une soeur Gabrielle (née vers 1724). Jean sera Chevalier, seigneur de Chabrot. Il s'unit avec Suzanne de FOUGÈRES -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 14 juin 1760 à Chaillac (36). Jean DU ROUSSEAU est décédé le samedi 22 novembre 1788, à l'âge de 62 ans environ, à Montbron (16).

5.1.2.3.3

Thérèse DU ROUSSEAU est née vers 1731. Elle est la fille légitime de Jean Gabriel DU ROUSSEAU, Seigneur de Chabrot et de Marie Anne de LA RAMIÈRE, âgée de 39 ans environ. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Gabrielle (née vers 1724), Jean (né vers 1726). Elle s'unit avec Salomon CHAPITEAU (~ 1732-1804), Chevalier, seigneur de Rémondias, le fils légitime de Pierre Jean CHAPITEAU et de Marie Anne HASTELET de VILLEDEBOST. Ce couple aura un enfant : - Charles né en 1764. Ils se marient le dimanche 17 juillet 1763 à Montbron (16). Thérèse DU ROUSSEAU est décédée le mercredi 16 mars 1785, à l'âge de 54 ans environ, à Mainzac (16).

5.1.2.3.4

Jean Gédéon DU ROUSSEAU voit le jour le dimanche 9 septembre 1731 à Montbron (16). Il est le fils légitime de Jean Gabriel DU ROUSSEAU, Seigneur de Chabrot et de Marie Anne de LA RAMIÈRE, âgée de 39 ans environ. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Gabrielle (née vers 1724), Jean (né vers 1726), Thérèse (née vers 1731). Jean sera Brigadier des gardes du roi, maire de Montbron. Jean G. DU ROUSSEAU est décédé le vendredi 6 mai 1814, à l'âge de 82 ans, à Montbron (16).

5.1.3.1.1

Robert d'ASNIÈRES voit le jour vers 1700. Il est le fils légitime de Robert d'ASNIÈRES, Lieutenant-colonel de cavalerie et de Marie de CROZANT. Robert sera Seigneur de Moulin-Paute. Il s'unit avec Marie Madeleine de NESMOND -, la fille légitime d'André de NESMOND et de Marie GILLIBERT. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient en 1731. Robert d'ASNIÈRES est décédé le dimanche 22 octobre 1775, à l'âge de 75 ans environ, à Biennat (87).

5.1.3.1.2

Henriette d'ASNIÈRES est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Robert d'ASNIÈRES, Lieutenant-colonel de cavalerie et de Marie de CROZANT. Elle s'unit avec Charles GUILLOT DU DOUSSAY -, Seigneur de La Reille, le fils légitime de Pierre GUILLOT DU DOUSSAY et de Marie DU ROUSSEAU. Ce couple aura deux enfants : - Louise née en 1724. - Jean Baptiste né en 1728. Ils se marient en 1722.

5.1.3.1.3

Gabrielle d'ASNIÈRES est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Robert d'ASNIÈRES, Lieutenant-colonel de cavalerie et de Marie de CROZANT. Gabrielle sera Religieuse.

+5.1.4.2.1

Louise GUILLOT DU DOUSSAY est née le vendredi 1 décembre 1724 à Cussac (87). Elle est la fille légitime de Charles GUILLOT DU DOUSSAY, Seigneur de La Reille et de Henriette d'ASNIÈRES. Louise sera Célibataire. Louise GUILLOT DU DOUSSAY est décédée le samedi 30 janvier 1779, à l'âge de 54 ans, à Biennat (87).

+5.1.4.2.2

Jean Baptiste GUILLOT DU DOUSSAY voit le jour le dimanche 11 juillet 1728 à Cussac (87). Il est le fils légitime de Charles GUILLOT DU DOUSSAY, Seigneur de La Reille et de Henriette d'ASNIÈRES. A sa naissance, il a une soeur Louise (née en 1724). Jean sera Lieutenant-colonel de cavalerie. Il s'unit avec Radegonde de LA RAMIÈRE -, la fille légitime de Charles de LA RAMIÈRE et de Marie de ROCQUARD. Ce couple aura deux enfants : - Louis Gabriel né en 1757. - Charles né en 1761. Ils se marient en 1755. Jean B. GUILLOT DU DOUSSAY est décédé le samedi 23 janvier 1802, à l'âge de 73 ans, à Biennat (87).

5.1.4.3.1

René JUDDE voit le jour vers 1711. Il est le fils légitime de Léonard JUDDE, Sieur de Laubanie et de Gabrielle GUILLOT DU DOUSSAY. René sera Sieur de Laubanie. Il s'unit avec Jeanne AUTHIER -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Jean né vers 1744. - Antoine né à une date inconnue. Ils se marient en 1731. René JUDDE est décédé le samedi 29 mai 1784, à l'âge de 73 ans environ, à Champagnac-la-Rivière (87).

5.1.4.3.2

Gabrielle JUDDE est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Léonard JUDDE, Sieur de Laubanie et de Gabrielle GUILLOT DU DOUSSAY. Elle s'unit avec Jacques DESCHAMPS -, Bourgeois, le fils légitime de Denis DESCHAMPS et de Léonarde BUISSON. Ce couple aura un enfant : - Marguerite née à une date inconnue. Ils se marient en 1728.

5.1.5.1.1

Martial Louis de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Louis de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE, Seigneur de Gorre et de Françoise GUINGAND de SAINT-MATHIEU. Martial sera Évêque de Poitiers.

5.1.5.1.2

Henri de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Louis de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE, Seigneur de Gorre et de Françoise GUINGAND de SAINT-MATHIEU. Henri sera Marquis de Gorre. Il s'unit avec Adélaïde THIBAUT de LA ROCHETHULON -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 17 octobre 1775 à Vouneuil-sur-Vienne (86).

5.1.5.1.3

Thérèse Gabrielle de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Louis de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE, Seigneur de Gorre et de Françoise GUINGAND de SAINT-MATHIEU. Elle s'unit avec Jean de MARSANGES -, Seigneur de Vaulry, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Françoise née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 22 septembre 1744 à Gorre (87).

6.1.1.1.1

Charles Louis Jacques DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Pierre DU ROUSSEAU, Seigneur de Fayolle et de Marie Anne PRÉVOST de TOUCHIMBERT. Charles sera Marquis du Rousseau de Fayolle. Il s'unit avec Marie Marguerite DU QUESNE-GUITTON -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - André né à une date inconnue. Ils se marient en 1730.

6.1.1.1.2

Renée Jeanne Simone DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre DU ROUSSEAU, Seigneur de Fayolle et de Marie Anne PRÉVOST de TOUCHIMBERT. Elle s'unit avec René de RECHIGNEVOISIN -, Seigneur de Caunay, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Pierre Charles Gabriel né à une date inconnue. Ils se marient en 1736.

6.2.1.1.1

Pierre de FORNEL voit le jour vers 1687. Il est le fils légitime de Jean de FORNEL, Sieur de Limérac et de Jeanne de MAGNAC. Pierre sera Sieur de Limérac. Il s'unit avec Jeanne DEVOISIN (~ 1689-1747), la fille légitime de Guillaume DEVOISIN et de Louise DALESME. Ce couple aura quatre enfants : - Françoise née en 1719. - Jacques né en 1722. - Louis Joseph né en 1725. - Jeanne Thérèse née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 29 mars 1718 à Saint-Mathieu (87). Pierre de FORNEL est décédé le dimanche 1 août 1751, à l'âge de 64 ans environ, à Marthon (16).

6.2.1.1.2

Marguerite de FORNEL est née vers 1694. Elle est la fille légitime de Jean de FORNEL, Sieur de Limérac et de Jeanne de MAGNAC. A sa naissance, elle a un frère Pierre (né vers 1687). Elle s'unit avec Pierre Léon de VILLEMANDY (~ 1699-1739), Sieur d'Anthieu, le fils légitime de Louis de VILLEMANDY et de Catherine GAUVRY. Ce couple aura un enfant : - Marie née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 1 septembre 1727 à Lussac (16). Marguerite de FORNEL est décédée le mardi 27 août 1737, à l'âge de 43 ans environ, à Bunzac (16).

6.2.1.1.3

Pierre de FORNEL voit le jour vers 1697. Il est le fils légitime de Jean de FORNEL, Sieur de Limérac et de Jeanne de MAGNAC. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Pierre (né vers 1687), Marguerite (née vers 1694). Pierre sera Sieur de La Davinière. Il s'unit avec Thérèse POMMET (~ 1709-1788), la fille légitime de Jacques POMMET et de Françoise de RAYMOND. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le jeudi 13 février 1749 à Lussac (16). Pierre de FORNEL est décédé le mercredi 27 décembre 1775, à l'âge de 78 ans environ, à Lussac (16).

6.2.1.1.4

Gabriel de FORNEL voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean de FORNEL, Sieur de Limérac et de Jeanne de MAGNAC. Gabriel sera Sieur de La Garde. Il s'unit avec Marie de CASTELLO -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 13 février 1725 à Marthon (16).

Génération.7

1.2.1.1.1.1

Jacques VEYRET-LATOUR voit le jour le mardi 16 juillet 1776 à Cherves-Châtelars (16). Il est le fils légitime de Martial VEYRET, Sieur de La Tour, âgé de 59 ans et de Marie de FORNEL. Il s'unit avec Marie GUERRY -, la fille légitime d'Antoine GUERRY et de Jeanne LÉONARD-LAMOTHE. Ce couple aura quatre enfants : - Emma née à une date inconnue. - Marie née à une date inconnue. - Jeanne née à une date inconnue. - Jeanne Léonarde née à une date inconnue. Ils se marient le dimanche 7 février 1796 à Cherves-Châtelars (16). Jacques VEYRET-LATOUR est décédé le mercredi 15 mars 1837, à l'âge de 60 ans, à Montemboeuf (16).

1.2.1.1.1.2

Marie VEYRET-LATOUR est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Martial VEYRET, Sieur de La Tour et de Marie de FORNEL. Elle s'unit avec Jean CHABAUD -, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 14 mai 1804 à Cherves-Châtelars (16).

1.2.1.1.1.3

Jean VEYRET-LATOUR voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Martial VEYRET, Sieur de La Tour et de Marie de FORNEL. Il s'unit avec Marguerite Sophie TRUFFIN de LAVALADE -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Joseph né à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 22 janvier 1806 à Cherves-Châtelars (16).

1.2.1.3.4.1

Jeanne DU ROUSSEAU est née le samedi 30 décembre 1769 à Lésignac-Durand (16). Elle est la fille légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de Lésignac-Durand, âgé de 33 ans environ et d'Eléonore GARNIER DU POIRIER, âgée de 29 ans environ. Elle s'unit avec Louis Henri ALBERT -, Propriétaire, le fils légitime de Jean ALBERT et de Catherine DUGALLOIS. Ce couple aura un enfant : - Catherine née en 1799. Ils se marient le lundi 20 novembre 1797 à Lésignac-Durand (16). Jeanne DU ROUSSEAU est décédée le mercredi 28 janvier 1835, à l'âge de 65 ans, à La Rochefoucauld (16).

1.2.1.3.4.2

Antoine DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jacques DU ROUSSEAU, Seigneur de Lésignac-Durand et d'Eléonore GARNIER DU POIRIER. Antoine sera Seigneur de Lésignac-Durand.

1.2.1.4.1.1

Isaac Bertrand BERTHOUMÉ de LA VUE voit le jour vers 1755. Il est le fils légitime de Germain BERTHOUMÉ, Sieur de La Vue, âgé de 30 ans environ et de Catherine REMPNOULX. Isaac sera Officier de cavalerie. Il s'unit avec Radegonde Clothilde de TRYON (1775-1820), la fille légitime de Joseph de TRYON et de Françoise de BRETTES. Ce couple aura un enfant : - Pierre Ferdinand né en 1800. Ils se marient le jeudi 23 février 1797 à Chassenon (16). Isaac B. BERTHOUMÉ de LA VUE est décédé le lundi 14 octobre 1811, à l'âge de 56 ans environ, à Montbron (16).

1.2.1.4.1.2

Catherine BERTHOUMÉ de LA VUE est née vers 1759. Elle est la fille légitime de Germain BERTHOUMÉ, Sieur de La Vue, âgé de 34 ans environ et de Catherine REMPNOULX. A sa naissance, elle a un frère Isaac Bertrand (né vers 1755). Catherine sera Célibataire. Catherine BERTHOUMÉ de LA VUE est décédée le lundi 22 février 1779, à l'âge de 20 ans environ, à Montbron (16).

1.3.1.1.1.1

Jean de ROFFIGNAC voit le jour le mercredi 23 novembre 1712 à Feuillade (16). Il est le fils légitime de René de ROFFIGNAC, Chevalier, seigneur de Belleville, âgé de 32 ans environ et d'Anne de LA PISSE, âgée de 22 ans environ. Jean sera Comte de Roffignac, lieutenant des maréchaux de France. Il s'unit avec Louise DUFAUX -, la fille légitime de Joseph DUFAUX et de Marguerite EVEZARD. Ce couple aura deux enfants : - René Annibal né en 1740. - Gabrielle née en 1743. Ils se marient le dimanche 27 mars 1735 à Feuillade (16). Jean de ROFFIGNAC est décédé le dimanche 7 novembre 1751, à l'âge de 38 ans, à Feuillade (16).

1.3.1.1.2.1

Madeleine de LA PISSE est née le lundi 18 mars 1715 à Soudat (24). Elle est la fille légitime de François de LA PISSE, Seigneur de Langlardie, âgé de 22 ans et de Marguerite Esther de MAZIÈRES. Elle s'unit avec Jean François de LAGEARD (1700-1764), Seigneur de Beauregard, le fils légitime de René de LAGEARD et de Catherine Valérie de RENNEL. Ce couple aura cinq enfants : - René né en 1737. - Thérèse née en 1739. - Marie née vers 1741. - Marie née en 1742. - Léonard né en 1747. Ils se marient le vendredi 8 février 1737 à Soudat (24). Madeleine de LA PISSE est décédée le vendredi 16 avril 1784, à l'âge de 69 ans, à Saint-Pardoux-de-Mareuil (24).

1.3.1.1.2.2

Marie Madeleine de LA PISSE est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François de LA PISSE, Seigneur de Langlardie et de Marguerite Esther de MAZIÈRES. Elle s'unit avec François de LAMBERTERIE -, Seigneur de La Chapelle-Montmoreau, le fils légitime de Pierre de LAMBERTERIE et d'Eléonore de MORELON. Ce couple aura trois enfants : - Pierre né en 1742. - Suzanne née en 1752. - François Joseph né en 1753. Ils se marient le vendredi 13 octobre 1741 à Vieux-Mareuil (24).

2.1.1.1.1.1b

Marie Sophie Elisabeth de CORGNOL est née le mardi 19 juillet 1763 à Ébréon (16). Elle est la fille légitime de Jacques Louis de CORGNOL, Seigneur de Tessé, âgé de 59 ans et de Catherine Elisabeth AVRIL. Elle s'unit avec Élie Jean Anne GUIMARD (1755-1808), Seigneur de Puyfrançais, chevau-léger du roi, le fils légitime d'Annet Jean GUIMARD et de Marie Françoise PENAUD-DESMARAIS. Ce couple aura deux enfants : - Jean Baptiste Daniel Emmanuel né en 1786. - Marie Amélie Elisa née en 1795. Ils se marient le mardi 24 février 1784 à Ébréon (16). Marie S. E. de CORGNOL est décédée le mardi 24 août 1813, à l'âge de 50 ans, à Angoulême (16).

2.1.1.2.1.1

Suzanne de CORGNOL est née le dimanche 8 juillet 1736 à Anais (16). Elle est la fille légitime de Louis de CORGNOL, Seigneur de La Touche, âgé de 36 ans environ et de Suzanne PASQUET DU RANDON, âgée de 28 ans environ. Suzanne sera Célibataire. Suzanne de CORGNOL est décédée le vendredi 18 novembre 1814, à l'âge de 78 ans, à Angoulême (16).

2.1.1.2.1.2

Louis de CORGNOL voit le jour le mercredi 17 février 1740 à Anais (16). Il est le fils légitime de Louis de CORGNOL, Seigneur de La Touche, âgé de 40 ans environ et de Suzanne PASQUET DU RANDON, âgée de 32 ans environ. A sa naissance, il a une soeur Suzanne (née en 1736). Louis sera Seigneur de Rochebertier. Il s'unit avec Marie Rose GRANT de BELLUSSIÈRE -, la fille légitime de Guy GRANT et de Marie Thérèse de RESTIER. Ce couple aura six enfants : - Jean Guy né en 1769. - Suzanne Sophie née en 1772. - Madeleine Rosalie née en 1773. - Marie Julie née en 1775. - Suzanne Elisabeth née en 1780. - Anne née à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 25 janvier 1764 à Vilhonneur (16). Louis de CORGNOL est décédé le jeudi 14 avril 1785, à l'âge de 45 ans, à Angoulême (16).

2.1.1.2.1.3

Marie Anne de CORGNOL est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Louis de CORGNOL, Seigneur de La Touche et de Suzanne PASQUET DU RANDON. Marie sera Célibataire.

2.1.1.3.1.1

Philippe de CHERGÉ voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de François de CHERGÉ, Seigneur de Villognon et de Marie REGNAULD de VILLOGNON. Philippe sera Seigneur de Villognon. Il s'unit avec Marie REGNAULD de LA BORDE -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Marie Denise née en 1732. - François né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 26 octobre 1728 à Nanteuil-en-Vallée (16).

2.3.1.1.1a.1

Louis François de VASSAL voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Joseph Sicaire de VASSAL, Seigneur de Purecet et de Marguerite de MALET. Louis sera Page du roi. Il s'unit avec Marie de VASSAL -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - David né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 1 août 1775 à Saint-Chamassy (24). Il s'unit avec Marie ROUX de LUSSON -, la fille légitime de Joseph ROUX de LUSSON et d'Elisabeth ROUX de VIGNERAS. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le jeudi 17 décembre 1801 à Saint-Front-la-Rivière (24).

2.3.2.1.1.1

François de MALET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de François de MALET, Seigneur de la Garde et de Jeanne Elisabeth de TERRASSON. François sera Seigneur de La Garde. Il s'unit avec Anne Françoise Laure de FERRIÈRES -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Olivier né en 1809. Ils se marient en 1807.

3.1.2.1.1.1

Charles DU SOUCHET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime d'Armand DU SOUCHET, Sieur de Villars et de Marie FROTIER. Charles sera Chevalier, seigneur de Macqueville. Il s'unit avec Marie Angélique JOUBERT de SAINT-CHRISTOPHE -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Marie Magdeleine née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 17 décembre 1736 à Rétaud (17).

3.1.2.1.1.2

Louise DU SOUCHET de VILLARS est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime d'Armand DU SOUCHET, Sieur de Villars et de Marie FROTIER. Elle s'unit avec Pierre BENOIST -, Sieur de Beaupré, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Michel né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 8 décembre 1733 à Garat (16).

3.1.2.2.1.1

François BOURRUT voit le jour vers 1712. Il est le fils légitime de Daniel BOURRUT, Maître-chirurgien, âgé de 35 ans environ et de Marguerite Rose VERGEREAU. François sera Sieur des Nauves. Il s'unit avec Marie NEBOUT (~ 1721-1759), la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Marguerite Rose née vers 1740. Ils se marient le mardi 23 février 1740 à Gurat (16). François BOURRUT est décédé le lundi 11 octobre 1790, à l'âge de 78 ans environ, à Gurat (16).

3.1.3.1.2.1

Léonard de LA FORESTIE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean Léonard de LA FORESTIE, Sieur des Aubards et de Madeleine DU SOUCHET. Léonard sera Sieur de L'Isle. Il s'unit avec Marie Rose AYMARD -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Pierre Paul né à une date inconnue.

4.1.1.3.1.1

Pierre DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Joachim DU ROUSSEAU, Seigneur du Breuil et de Catherine BENOIST. Pierre sera Seigneur du Rousseau. Il s'unit avec Geneviève de LAMARQUE -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 29 septembre 1766 à La Rochelle (17).

4.1.1.3.2.1

Anne Suzanne Léontine de SALIGNAC est née le dimanche 26 novembre 1758 à Valence (16). Elle est la fille légitime de Louis de SALIGNAC, Seigneur de Leyrière, âgé de 66 ans environ et de Suzanne DU ROUSSEAU. Elle s'unit avec Jean Raymond de SALIGNAC (1746-1824), Colonel de cavalerie, chevalier de Saint-Louis, le fils légitime d'Antoine de SALIGNAC et d'Anne SEGUIN. Ce couple aura un enfant : - Antoine Alexandre Auguste né en 1774. Ils se marient le mercredi 9 janvier 1771 à Valence (16). Anne S. L. de SALIGNAC est décédée le vendredi 25 février 1774, à l'âge de 15 ans, à Ventouse (16).

4.1.1.3.3.1

Suzanne DU ROUSSEAU est née le mardi 13 janvier 1739 à Coulgens (16). Elle est la fille légitime de René DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et d'Eléonore de PLUMENT, âgée de 25 ans environ. Elle s'unit avec Pierre de DAVID -, Seigneur du Bois, le fils légitime de Jean de DAVID et de Françoise BORDIER. Ce couple aura un enfant : - Françoise née vers 1769. Ils se marient le lundi 29 octobre 1764 à Coulgens (16). Suzanne DU ROUSSEAU est décédée le vendredi 30 décembre 1808, à l'âge de 69 ans, à Vitrac (16).

4.1.1.3.3.2

Jean DU ROUSSEAU voit le jour le vendredi 18 octobre 1743 à Coulgens (16). Il est le fils légitime de René DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et d'Eléonore de PLUMENT, âgée de 29 ans environ. A sa naissance, il a une soeur Suzanne (née en 1739). Jean sera Seigneur de La Grange. Il s'unit avec Marie Catherine LHOUMEAU (~ 1744-1797), la fille légitime de Jean Louis LHOUMEAU et de Marie Anne ROCHETTE. Ce couple aura neuf enfants : - Marie Anne Eléonore née en 1772. - Elisabeth née en 1775. - Marie Anne née en 1776. - Catherine Agathe née en 1777. - Jean né en 1779. - Catherine née en 1780. - Jean François né en 1783. - Jean François né en 1785. - Pierre né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 23 juillet 1771 à Champagne-Mouton (16). Jean DU ROUSSEAU est décédé le jeudi 25 juillet 1816, à l'âge de 72 ans, à Coulgens (16).

4.1.1.3.3.3

François DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de René DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et d'Eléonore de PLUMENT. François sera Seigneur de Coulgens. Il s'unit avec Marie MALLAT -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 13 février 1776 à Angoulême (16).

4.1.1.3.3.4

Françoise DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de René DU ROUSSEAU, Seigneur de Coulgens et d'Eléonore de PLUMENT. Elle s'unit avec Pierre SURAUD -, Receveur des aides, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mercredi 23 septembre 1767 à Coulgens (16).

5.1.2.2.1.1b

François DU ROUSSEAU voit le jour le mercredi 7 juin 1758 à Montbron (16). Il est le fils légitime de Jacques Louis DU ROUSSEAU, Chevalier, seigneur de Ferrière, âgé de 38 ans et de Marie Souveraine PERRY de SAINT-AUVENT, âgée de 30 ans environ. François sera Capitaine de dragons, chevalier de Saint-Louis. Il s'unit avec Marie Michelle DES ROCHES de CHASSAY (1761-1800), la fille légitime de Jean Alexandre DES ROCHES de CHASSAY et de Marguerite Antoinette de LA BREUILLE. Ce couple aura deux enfants : - Charles Maurille né en 1783. - Eléonore née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 3 juillet 1781 aux Salles-Lavauguyon (87). François DU ROUSSEAU est décédé le mercredi 17 juin 1829, à l'âge de 71 ans, à Montbron (16).

5.1.2.2.1.2b

Françoise Marie Souveraine DU ROUSSEAU est née le lundi 7 avril 1760 à Montbron (16). Elle est la fille légitime de Jacques Louis DU ROUSSEAU, Chevalier, seigneur de Ferrière, âgé de 40 ans et de Marie Souveraine PERRY de SAINT-AUVENT, âgée de 32 ans environ. A sa naissance, elle a un frère François (né en 1758). Elle s'unit avec Jean de GALARD de BÉARN (~ 1700-1790), Seigneur du Repaire, le fils légitime de Charles de GALARD de BÉARN et de Charlotte de GALARD de BÉARN. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le jeudi 5 mars 1789 à Rougnac (16). Françoise M. S. DU ROUSSEAU est décédée le samedi 27 février 1847, à l'âge de 86 ans, à Angoulême (16).

5.1.2.2.1.3b

Louis Benjamin DU ROUSSEAU voit le jour le mercredi 29 décembre 1762 à Montbron (16). Il est le fils légitime de Jacques Louis DU ROUSSEAU, Chevalier, seigneur de Ferrière, âgé de 43 ans et de Marie Souveraine PERRY de SAINT-AUVENT, âgée de 34 ans environ. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : François (né en 1758), Françoise Marie Souveraine (née en 1760). Louis sera Lieutenant de vaisseau, chevalier de Saint-Louis. Louis B. DU ROUSSEAU est décédé le dimanche 26 février 1843, à l'âge de 80 ans, à Montbron (16).

5.1.2.2.1.4b

Marie Anne DU ROUSSEAU est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques Louis DU ROUSSEAU, Chevalier, seigneur de Ferrière et de Marie Souveraine PERRY de SAINT-AUVENT. Elle s'unit avec Jean Baptiste GARNIER (~ 1757-1835), Propriétaire, le fils légitime de Charles Alexandre GARNIER et d'Anne de BARBARIN. Ce couple aura un enfant : - Eléonore née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 21 janvier 1788 à Montbron (16).

5.1.2.2.2.1

Maurille GUINGAND de SAINT-MATHIEU voit le jour le mercredi 8 janvier 1744 à Saint-Mathieu (87). Il est le fils légitime de Léonard Louis GUINGAND, Chevalier, seigneur de Saint-Mathieu et de Marie DU ROUSSEAU. Maurille sera Capitaine d'infanterie, chevalier de Saint-Louis. Il s'unit avec Marie Antoinette de WALLERS -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Pierre Albert Joseph né en 1785. Maurille GUINGAND de SAINT-MATHIEU est décédé le dimanche 8 juillet 1810, à l'âge de 66 ans, à Paris (75).

5.1.2.3.3.1

Charles CHAPITEAU de RÉMONDIAS voit le jour le mercredi 8 août 1764 à Mainzac (16). Il est le fils légitime de Salomon CHAPITEAU, Chevalier, seigneur de Rémondias, âgé de 32 ans environ et de Thérèse DU ROUSSEAU, âgée de 33 ans environ. Charles sera Propriétaire, maire de Montbron. Il s'unit avec Marie GUYOT -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Salomon Charles né vers 1787. - Marie Louise Antoinette née vers 1791. Ils se marient le jeudi 23 février 1786 à Asnières-sur-Blour (86). Charles CHAPITEAU de RÉMONDIAS est décédé le jeudi 7 janvier 1830, à l'âge de 65 ans, à Montbron (16).

Génération.6

5.1.3.1.2.1 (5.1.4.2.1)

Louise GUILLOT DU DOUSSAY est née le vendredi 1 décembre 1724 à Cussac (87). Elle est la fille légitime de Charles GUILLOT DU DOUSSAY, Seigneur de La Reille et de Henriette d'ASNIÈRES. Louise sera Célibataire. Louise GUILLOT DU DOUSSAY est décédée le samedi 30 janvier 1779, à l'âge de 54 ans, à Biennat (87).
5.1.3.1.2.2 (5.1.4.2.2)

Jean Baptiste GUILLOT DU DOUSSAY voit le jour le dimanche 11 juillet 1728 à Cussac (87). Il est le fils légitime de Charles GUILLOT DU DOUSSAY, Seigneur de La Reille et de Henriette d'ASNIÈRES. A sa naissance, il a une soeur Louise (née en 1724). Jean sera Lieutenant-colonel de cavalerie. Il s'unit avec Radegonde de LA RAMIÈRE -, la fille légitime de Charles de LA RAMIÈRE et de Marie de ROCQUARD. Ce couple aura deux enfants : - Louis Gabriel né en 1757. - Charles né en 1761. Ils se marient en 1755. Jean B. GUILLOT DU DOUSSAY est décédé le samedi 23 janvier 1802, à l'âge de 73 ans, à Biennat (87).

Génération.7

5.1.4.2.2.1

Louis Gabriel GUILLOT DU DOUSSAY voit le jour le samedi 31 décembre 1757 à Cussac (87). Il est le fils légitime de Jean Baptiste GUILLOT DU DOUSSAY, Lieutenant-colonel de cavalerie, âgé de 29 ans et de Radegonde de LA RAMIÈRE. Louis sera Propriétaire, célibataire. Louis G. GUILLOT DU DOUSSAY est décédé le vendredi 3 avril 1829, à l'âge de 71 ans, à Rochechouart (87).

5.1.4.2.2.2

Charles GUILLOT DU DOUSSAY voit le jour le dimanche 13 décembre 1761 à Cussac (87). Il est le fils légitime de Jean Baptiste GUILLOT DU DOUSSAY, Lieutenant-colonel de cavalerie, âgé de 33 ans et de Radegonde de LA RAMIÈRE. A sa naissance, il a un frère Louis Gabriel (né en 1757). Charles sera Chevalier de Malte.

5.1.4.3.1.1

Jean JUDDE de LAUBANIE voit le jour vers 1744. Il est le fils légitime de René JUDDE, Sieur de Laubanie, âgé de 33 ans environ et de Jeanne AUTHIER. Jean sera Sieur du Chatenet. Il s'unit avec Marie FLEURAT (~ 1756-1830), la fille légitime de Pierre FLEURAT et de Françoise VIDAUD. Ce couple aura trois enfants : - Marguerite née à une date inconnue. - Marie née à une date inconnue. - Marie née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 10 février 1777 à La Chapelle-Montbrandeix (87). Jean JUDDE de LAUBANIE est décédé le vendredi 10 janvier 1806, à l'âge de 62 ans environ, à Champagnac-la-Rivière (87).

5.1.4.3.1.2

Antoine JUDDE de LAUBANIE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de René JUDDE, Sieur de Laubanie et de Jeanne AUTHIER. Antoine sera Officier au régiment de La Force. Il s'unit avec Marie FLEURAT (~ 1748-1808), la fille légitime de Pierre FLEURAT et de Françoise VIDAUD. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 28 janvier 1766 à Champagnac-la-Rivière (87).

5.1.4.3.2.1

Marguerite DESCHAMPS est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques DESCHAMPS, Bourgeois et de Gabrielle JUDDE. Elle s'unit avec Jean PABOT DU CHATELARD (~ 1720-1781), Maître de forges, le fils légitime d'Aubin PABOT et de Françoise de LA BRUNIE. Ce couple aura trois enfants : - Jacques né en 1753. - Marie Henriette née à une date inconnue. - Aubin né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 24 novembre 1750 à Champsac (87).

5.1.5.1.3.1

Françoise de MARSANGES est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean de MARSANGES, Seigneur de Vaulry et de Thérèse Gabrielle de BEAUPOIL de SAINT-AULAIRE. Elle s'unit avec Antoine ESMOINGT de LAVAUBLANCHE -, Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Jean Emmanuel Achille né en 1779. Ils se marient le mardi 17 juin 1777 à Vaulry (87).

6.1.1.1.1.1

André DU ROUSSEAU voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Charles Louis Jacques DU ROUSSEAU, Marquis du Rousseau de Fayolle et de Marie Marguerite DU QUESNE-GUITTON. André sera Capitaine d'infanterie, chevalier de Saint-Louis. Il s'unit avec Marguerite Hélène de CRUGY-MARCILLAC -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Pierre Théodore né à une date inconnue. Ils se marient en 1774.

6.1.1.1.2.1

Pierre Charles Gabriel de RECHIGNEVOISIN voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de René de RECHIGNEVOISIN, Seigneur de Caunay et de Renée Jeanne Simone DU ROUSSEAU. Il s'unit avec Henriette de LA ROCHE-CÉRY -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 13 juin 1774 à Ingrandes (86).

6.2.1.1.1.1

Françoise de FORNEL est née le vendredi 17 février 1719 à Saint-Mathieu (87). Elle est la fille légitime de Pierre de FORNEL, Sieur de Limérac, âgé de 32 ans environ et de Jeanne DEVOISIN, âgée de 30 ans environ. A sa naissance, elle a une soeur Marthe (née vers 1708). Françoise sera Religieuse. Françoise de FORNEL est décédée le jeudi 13 novembre 1788, à l'âge de 69 ans, à Angoulême (16).

6.2.1.1.1.2

Jacques de FORNEL voit le jour le samedi 26 septembre 1722 à Marthon (16). Il est le fils légitime de Pierre de FORNEL, Sieur de Limérac, âgé de 35 ans environ et de Jeanne DEVOISIN, âgée de 33 ans environ. A sa naissance, il a plusieurs soeurs : Françoise (née en 1719), Marthe (née vers 1708). Jacques sera Sieur de Limérac. Il s'unit avec Anne MARCILLAUD (~ 1717-1785), la fille légitime de Jean MARCILLAUD et d'Anne MARCILLAUD. Ce couple aura deux enfants : - Étienne Roch né à une date inconnue. - Jeanne née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 5 février 1743 à Pluviers (24). Jacques de FORNEL est décédé le mardi 15 mars 1796, à l'âge de 73 ans, à Marthon (16).

6.2.1.1.1.3

Louis Joseph de FORNEL voit le jour le dimanche 11 février 1725 à Marthon (16). Il est le fils légitime de Pierre de FORNEL, Sieur de Limérac, âgé de 38 ans environ et de Jeanne DEVOISIN, âgée de 36 ans environ. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Françoise (née en 1719), Jacques (né en 1722), Marthe (née vers 1708). Louis sera Sieur de Limérac. Il s'unit avec Marguerite Mélanie DES SOURCES -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Madeleine Aimée née à une date inconnue. Louis J. de FORNEL est décédé le mardi 20 février 1770, à l'âge de 45 ans, à Sainte-Colombe (16).

6.2.1.1.1.4

Jeanne Thérèse de FORNEL est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre de FORNEL, Sieur de Limérac et de Jeanne DEVOISIN. Elle s'unit avec Claude DU VERDIER -, Seigneur de Saint-Vallier, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Anne Angélique née à une date inconnue. Ils se marient le jeudi 9 février 1747 à Angoulême (16).

6.2.1.1.2.1

Marie de VILLEMANDY est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre Léon de VILLEMANDY, Sieur d'Anthieu et de Marguerite de FORNEL. Elle s'unit avec François LEDOUX (~ 1719-1777), Sieur du Luquet, le fils légitime de Guillaume LEDOUX et de Marguerite CORLIET. Ce couple aura deux enfants : - Marie Antoinette née en 1748. - François né en 1750. Ils se marient le mardi 14 novembre 1747 à Bunzac (16).

Chronique éditée pour Généalogie Charente Périgord.

©º°¨¨°º©

Posté par ID348347 à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2020

Salomon de Saint-Ciers, garde du corps de Louis XVI

Salomon de Saint-Ciers (Jean-Jacques).

Famille d'Angoumois anoblie par charge de conseiller-secrétaire du roi en 1739, sa filiation est suivie depuis 1681.

Né le 19 janvier 1755 à Saint-Ciers (Charente). Fils de Jean-Jacques, conseiller secrétaire du roi, et de Françoise-Madeleine de La Cour de Fontimbert. Petit-fils de Jacques, conseiller secrétaire du roi, et de Marie Rome. Frère de Paul-Joseph, né le 23 mars 1756, capitaine dans Aquitaine-infanterie, qui émigra. Marié à Élisabeth de Constantin (fille de Jacques, sgr de Villars, lieutenant général de police d'Angoulême), dont il eut : Jean-Jacques, né le 1er septembre 1783 à Saint-Ciers, garde du corps à la Restauration puis lieutenant-trésorier.

Reçu garde du corps dans la compagnie de Beauvau (depuis Noailles) le 27 mai l 774. Retiré en avril l782. Il émigra et fit la campagne de l792 à l'armée des Princes dans la compagnie à cheval des gentilshommes de Saintonge. Mort à Angoulême le 30 mai 1816.

Source : Les gardes du corps de Louis XVI, de Gilbert Bodinier.

Posté par ID348347 à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]