29 août 2015

Joubert de Praslin

Joubert de Praslin, avec Généalogie Charente Périgord
D'azur à trois étoiles d'argent, deux en chef et une en pointe.

Filiation suivie

I. — Dauphin Joubert, notaire royal à Courgeac, marié avec Marie Dubois, d'où : 1° Louis Joubert, qui suit ; 2° Jacques Joubert, sieur du Maine-Joubert, marié d'après acte du 28 février 1656, avec Marie Rizard, d'où Marie Joubert, mariée d'après acte du 5 janvier 1694, avec Jean de Chilloux, juge de Charmant.

II. — Louis Joubert, procureur au siège présidial d'Angoulême, marié d'après acte du 10 janvier 1649, avec Jeanne Pichot, d'où : 1° Jean Joubert, qui suit ; 2° Daniel Joubert, juge-magistrat au siège présidial d'Angoumois, marié d'après acte du 16 février 1706, avec Anne-Marguerite Dubois, fille de Jean Dubois, juge-magistrat au siège présidial d'Angoumois, et Anne Barreau, d'où Marie-Anne Joubert, mariée d'après acte du 28 décembre 1721, avec Jean Guimard, chevalier, seigneur de Puyfrançais.

III. — Jean Joubert, né en 1655, décédé en 1723, sieur de Praslin, juge de Courgeac, marié d'après acte du 12 août 1679, avec Marguerite Pascaud, d'où : 1° Jean Joubert, qui suit ; 2° Jeanne Joubert, mariée d'après acte du 22 novembre 1712, avec Jacques Chastenet, procureur fiscal ; 3° Marie Joubert, mariée d'après acte du 30 septembre 1725, avec Adam Mesnard, sieur d'Hauton.

IV. — Jean Joubert, né en 1683, décédé en 1716, avocat, marié avec Marie Bourdier, d'où : 1° François Joubert, qui suit ; 2° Antoine Joubert, brigadier des gardes du roi ; 3° Jeanne Joubert, mariée d'après acte du 23 juillet 1731, avec Pierre Ganivet, sieur des Martins ; 4° Marguerite Joubert, mariée d'après acte du 21 février 1732, avec Pierre de Lafont, procureur au siège présidial d'Angoulême.

V. — François Joubert, né en 1715, décédé en 1765, sieur de Praslin, juge de Courgeac, marié d'après acte du 3 février 1743, avec Marie Gilbert, fille de Léonard Gilbert, docteur en médecine, et Marie Gros, d'où : 1° Jacques Joubert-Praslin, qui suit ; 2° François Joubert-Praslin, juge de Courgeac ; 3° Marie Joubert-Praslin, mariée d'après acte du 27 février 1770, avec Joseph Faure, procureur d'Aubeterre ; 4° Thérèse Joubert-Praslin, mariée d'après acte du 15 juin 1772, avec François Jamain, juge de paix ; 5° Marie Joubert-Praslin, mariée d'après acte du 11 février 1779, avec François Bordier, juge de paix, d'où Jacques Bordier, propriétaire, maire de Courgeac.

VI. — Jacques Joubert-Praslin, né en 1756, décédé en 1831, propriétaire, maire de Courgeac, marié d'après acte du 24 janvier 1780, avec Jeanne Massé, d'où : 1° François Joubert-Praslin, qui suit ; 2° Joseph Joubert-Praslin, propriétaire, marié d'après acte du 19 juin 1839, avec Marguerite Huillier ; 3° Madelaine Joubert-Praslin, mariée d'après acte du 30 avril 1810, avec Pierre Deval de Touvre, propriétaire ; 4° Marie-Madelaine Joubert-Praslin, mariée d'après acte du 16 septembre 1811, avec Jacques Bourdier-Lanauve, propriétaire.

VII. — François Joubert-Praslin, propriétaire, marié d'après acte du 4 juillet 1808, avec Marguerite-Philippine Bourdier-Lanauve, d'où Marguerite-Juliette Joubert-Praslin, mariée d'après acte du 20 août 1829, avec Guillaume Labonne, médecin, maire de Courgeac.

Archives départementales

1669. — Décharge donnée par maître Pierre de la Quintinie, procureur au présidial d'Angoumois, et Jeanne Joubert, sa femme, de la cinquième partie des meubles et titres de la succession de défunts Louis Joubert et Marguerite Barreau, lesdits meubles et titres remis par les mains de Dauphin Joubert, notaire royal à Courgeat, curateur des filles mineures desdits Joubert et Barreau.

1706. — Contrat de mariage entre Daniel Joubert, sieur de La Vergne, avocat en la cour, fils de feu Louis Joubert, procureur au présidial d'Angoumois, et de demoiselle Jeanne Pichot, d'une part ; et demoiselle Anne-Marguerite Dubois, fille de Jean Dubois, seigneur de La Vergne, conseiller honoraire du Roi au présidial d'Angoumois, et de feue demoiselle Anne Barreau, sa femme, d'autre part.

1718. — Cession de créance par Pierre Dubois, sieur de La Vergne, Laurent Dubois, sieur des Bouchauds, Louis-François Dubois, sieur de Bel-Air, et demoiselle Anne Dubois, leur soeur, à maître Daniel Joubert, conseiller au présidial d'Angoumois.-

1721. — Contrat de mariage entre messire Jean Guimard de Jallais, écuyer, seigneur de Puyfrançais, Couziers et autres lieux, fils aîné de défunts monsieur maître Jean Guimard, écuyer, seigneur de Jallais, Roussignac, La Garrelie et autres lieux, conseiller du Roi, chevalier d'honneur en la sénéchaussée d' Angoumois, et dame Marie Gignac, d'une part; et demoiselle Marie-Anne Joubert, fille unique de maître Daniel Joubert, sieur de La Vergne, conseiller du Roi, juge-magistrat au présidial d'Angoumois, et de dame Marguerite-Anne Dubois, d'autre part, demeurant toutes les parties en la ville d'Angoulême, et assistées, savoir, ledit de Jallais, de messire Jean-Pierre Guimard de Roussignac, écuyer, seigneur de La Bertrandie et autres lieux, de messire François-Joseph Guimard de Couziers, écuyer, sieur du Banchet, Roussignac et autres lieux, ses frères, de messire Annet Regnault de Saint-Simeux, son beau-frère, de messire Pierre Birot, écuyer, seigneur de Brouzède, et de dame Anne-Rose de Guimard, ses beau-frère et sœur; et ladite demoiselle Joubert, desdits sieur et dame Joubert, ses père et mère, et d'autres parents et amis.

1727. — Donation entre vifs de plusieurs sommes d'argent, par demoiselle Marguerite Pascaud, veuve de Jean Joubert, en son vivant juge de Courgeac, à Jacques Chastenet, sieur des Garennes, procureur fiscal de Montmoreau, et à demoiselle Jeanne Joubert, sa femme.

1751. — Procuration générale donnée par dame Marie-Anne Joubert, présentement femme de Jean Binot, écuyer, sieur de Launoy, et veuve en premières noces de Jean Guimard, écuyer, seigneur de Jallais, Couziers et autres lieux, tant en son nom que pour Anne-Rose Guimard, fille majeure, Annet-Jean Guimard, écuyer, seigneur de Couziers, Puyfrançais et autres lieux, Guillemine Guimard de Couziers, émancipée par justice, et Louis-Arnaud Guimard, écuyer, sieur de Couziers, capitaine au régiment de Rouergue, tous enfants dudit sieur de Jallais et d'elle.

1753. — Cession d'un capital de rente par dame Marie-Anne Joubert, femme de messire Jean Binot, écuyer, sieur de Launoy, capitaine d'invalides, seule et unique héritière de feu Daniel Joubert, conseiller honoraire au présidial d'Angoumois, à François Joubert, sieur de Praslin, juge de Rochefort, demeurant aux Chartiers, paroisse de Courgeac.

1762. — Sommation respectueuse par Anne Rose Guimard, fille majeure de feu Jean Guimard, vivant écuyer, seigneur de Jallais, et de Marie-Anne Joubert, à ladite dame Joubert ; sa mère, de consentir à son mariage avec Jean-Baptiste Miouille, seigneur de Foulpougne, fils de feu Jean-Baptiste Miouille, aussi seigneur de Foulpougne, et de Marie-Jeanne Ducluzeau, avocat, qui est un parti sortable pour elle.

1766. — Acte de notoriété justifiant que François Joubert, sieur de Pralin, juge de Rochefort, fils de Jean Joubert, avocat, et de Marie Bourdier, est décédé le 2 avril 1765 au lieu des Chartiers, paroisse de Courgeac, laissant Marie Gilbert, sa veuve, et comme héritiers, François, Jacques, Marie, Thérèse, et autre Marie, leurs enfants.


Bibliothèque généalogique

• Paul Boissonnade, Cahiers de doléances de la sénéchaussée d'Angoulême, 1907.

[Procès-verbal d'assemblée de la paroisse de Courgeac]

Réunion le 9 mars, « au lieu où se tiennent ordinairement les assemblées ». Président : Jean-Claude Landry, juge sénéchal civil et criminel de la baronnie et juridiction de La Faye et Courgeac. Comparants : François Lambert, sieur Jacques Joubert Praslin, sieur Pierre Bourdier-Delanauve, NicoIas Billard, Jean Pascaud, Louis Pépin, Pierre Haurias, François Mouche, Jean Jay, sieur Pierre Jay dit Létang, François Richard, Léonard Choloux, Gabriel Mesnier, Léonard Papin, Claude Papilland, Jean Girand, Michel Richard, .lean Petit, Jean Monais, Jean Bourdier dit Petit, Etienne Naud, Jean Bourdier, Jean Bernazeau, Louis llidlier. Henri Gatteau, Jean Besnier, Jean Mansière, sieur François Vergeraud, Antoine Viaud, François Sarrazin, Jean et Michel Jaulin, Jean Mousset dit Lestang, Antoine Voinier. La paroisse a 166 feux. 2 députés : Joubert et Bourdier.

39 signatures, qui sont celles du président et de 28 comparants sur 34 nommés, plus celles du sieur Blanlœuil et du sieur François Bordier du Petit-Maine (paroisse Saint-Cybard), greffier d'office en l'absence du greffier ordinaire.

[Plaintes, doléances et remontrances de la paroisse de Courgeac]

Cette paroisse, dont la majeure partie est en landes et bruyères, et sans culture à cause du mauvais sol, quoique chargée de beaucoup de rentes seigneuriales est sujette à de très forts impôts; et le particulier bien souvent ne recueille pas suffisamment pour payer ces charges énormes, ce qui le met dans le cas d'abandonner ou céder à bien modique prix ses propriétés à un autre qui bientôt est forcé de l'imiter.

L'intention de notre auguste Monarque nous donnant le plus grand espoir pour le rétablissement du droit des peuples qui est qu'aucun impôt ne soit levé sur le peuple que de son consentement, il est intéressant et à désirer pour la Nation :

Art. 1er « Que l'impôt foncier », etc.; tout cet article est identique à l'article 4 du cahier de Montmoreau.
Art. 2. Article (octroi du régime des pays d'États) identique à l'article 5 du cahier de Montmoreau.
Art. 3. Article (liberté de l'octroi de l'impôt) identique à l'article 3 du même cahier.
Art. 4. Article (dette de l'État) identique à l'article 7 du même cahier.
Art. 5. Que ceux qui seront chargés de l'administration soient responsables du dépôt qui leur sera confié.
Art. 6. Oue la durée de tous les subsides (|ui seront accordes soit limitée à chaque époque de la tenue des Etats généraux.
Art. 7. Que les subsides accordés ne pourront être prorogés ni augmentés sans le consentement de la Nation assemblée.
Art. 8. Article (admission aux charges) identique à l'article 9 du cahier de Montmoreau.
Art. 9. Que le Clergé et la Noblesse, conjointement avec le Tiers, contribuent, proportionnellement à leurs revenus, aux besoins et charges de l'État.
Art. 10. Il serait aussi à désirer et même très essentiel de faire un nouveau tarif clair et non sujet à interprétation captieuse, pour fixer les droits de contrôle et insinuation, après en avoir diminué une foule et supprimé les droits de francs-fiefs.
Art. 11. Il faudrait encore que les charges de judicature et de finance cessassent d'être vénales, que les formes fussent simplifiées et la législation, et que les offices de jurés-priseurs vendeurs de biens meubles, nouvellement établis, fussent supprimés, et les lettres de cachet abrogées.
Art. 12. L'élection d'Angoulême se trouve, dit-on, surchargée de près de 200,000 livres d'impositions au delà d'une exacte proportion, erreur qui subsiste dès la formation des élections de Saint-Jean-d'Angély et de Cognac et qu'il est important de rectifier au plus tôt.
Art. 13. Le vœu général de la Nation étant la réforme des abus dans toutes les provinces, c'est aussi celui de la communauté de la paroisse de Courgeac qui désirerait pouvoir contribuer à la prospérité générale du royaume.

28 signatures, les mêmes qu'au procès-verbal.

• Florence Puaud, Châteaux, manoirs et logis : La Charente, 1993.

Le logis de Rochefort

Connu auparavant sous le nom de Seigneurie de Saint-Laurent, Rochefort apparaît sous son nom actuel au début du XVe siècle. Au XVIIe siècle, le logis est la propriété de la famille La Touche portant d'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux étoiles de même et en pointe d'une tour d'argent... Le corps central occupe le fond d'une cour ouverte entre deux ailes de dépendances. Il comprend un étage à cinq travées de portes-fenêtres, et un de surcroît à petites lucarnes carrées sous un toit bas. Un petit fronton triangulaire, daté de 1863, marque le centre de la composition, à la base de cette toiture. Deux toits pyramidaux élancés couverts d'ardoise coiffent les pavillons d'angle.

Liens web

- Séductions en Angoumois.

Posté par ID348347 à 10:04 - - Permalien [#]


Pastoureau de Labesse

Pastoureau de Labesse, avec Généalogie Charente Périgord
D'azur à 1 mouton d'argent passant.

Filiations suivies

§ I. Branche de Nontron.

I. — Thibaud Pastoureau, sieur de La Grange, notaire, marié avec Marguerite de Labrousse, fille de Guy de Labrousse, marchand de la ville de Nontron, et Jeannette de Maillard, d'où : 1° Pierre Pastoureau, qui suit ; 2° Charles Pastoureau, qui forma la branche de Saint-Pardoux-la-Rivière ; 3° Honorette Pastoureau, mariée avec Étienne Forien, sieur des Salles ; 4° Florence Pastoureau, mariée avec Annet de Pindray, sieur de La Neulie.

II. — Pierre Pastoureau, sieur de La Grange, marié avec Florence de La Croix, fille de Jean de La Croix, sieur de Mitounias, et Catherine d'Amblard, d'où : 1° François Pastoureau, qui suit ; 2° Honorette Pastoureau, mariée d'après acte du 17 janvier 1617, avec François Texier, docteur en médecine.

III. — François Pastoureau, bourgeois, marié d'après acte du 29 novembre 1626, avec Bertrande de Labrousse, fille de Hélie de Labrousse, sieur des Chapoulies, et Jeanne de Camain, d'où : 1° Étienne Pastoureau, qui suit ; 2° François Pastoureau, sieur de La Serve ; 3° Antoinette Pastoureau, mariée d'après acte du 25 juillet 1653, avec Jean du Barry, procureur au siège présidial de Périgueux.

IV. — Étienne Pastoureau, sieur du Coutiran, marié d'après acte du 3 novembre 1695, avec Sybille des Ages, fille de Jean des Ages, bourgeois, et Suzanne Bonnin, d'où : 1° Hélie Pastoureau, qui suit ; 2° François Pastoureau, juge de Saint-Martial-de-Valette, marié avec Marie de Labrousse, d'où François Pastoureau, sieur du Coutiran ; 3° François Pastoureau, contrôleur ordinaire des guerres, marié avec Marie Pourteyron, d'où Charles-Armand-François Pastoureau, contrôleur ordinaire des guerres.

V. — Hélie Pastoureau, né en 1702, décédé en 1776, sieur de Labesse, marié d'après acte du 28 février 1741, avec Anne Reynier, fille de Jacques Reynier, sieur des Martinies, et Françoise Chambon, d'où : 1° Pierre Pastoureau-Labesse, qui suit ; 2° Pierre Pastoureau, prêtre ; 3° Sybille Pastoureau, mariée d'après acte du 12 juin 1770, avec Jean-Baptiste de Lapeyre, propriétaire, maire de Saint-Germain-de-Montbron.

VI. — Pierre Pastoureau-Labesse, né en 1750, décédé en 1831, juge de paix, maire de Nontron, marié d'après acte du 16 juin 1772, avec Marguerite Marcillaud du Genest, fille de Joseph Marcillaud, sieur du Genest, et Anne Pabot, d'où : 1° Coutiran Pastoureau-Labesse, qui suit ; 2° Jean-Baptiste-Marie Pastoureau-Labesse, né en 1780, décédé en 1839, colonel, officier de la Légion d'honneur ; 3° Justine Pastoureau-Labesse, mariée d'après acte du 5 décembre 1807, avec Jean-Bonaventure-Henri Marcillaud de Goursac, propriétaire ; 4° Marguerite Pastoureau-Labesse, mariée d'après acte du 14 juin 1795, avec Aubin Debord de La Morinie, propriétaire ; 5° Agathe Pastoureau-Labesse, mariée d'après acte du 7 mai 1794, avec Jean-Baptiste Forien-Desplaces, procureur du roi.

VII. — Coutiran Pastoureau-Labesse, né en 1779, décédé en 1850, propriétaire, marié d'après acte du 19 avril 1813, avec Marguerite Labrousse-Duboffrand, fille de Jean Labrousse-Duboffrand, propriétaire, capitaine de la garde nationale, et Marguerite Pautier de La Breuille, d'où : 1° Jean-Baptiste Pastoureau-Labesse, qui suit ; 2° Marguerite Pastoureau-Labesse, mariée d'après acte du 16 mars 1840, avec Pierre Vallade, officier de marine ; 3° Ida Pastoureau-Labesse, mariée d'après acte du 24 février 1851, avec Jean Texier, notaire.

VIII. — Jean-Baptiste Pastoureau-Labesse, né en 1818, décédé en 1895, ingénieur, chevalier de la Légion d'honneur, marié d'après acte du 25 octobre 1847, avec Henriette Perrier, fille de Anthony Perrier, consul du Royaume-Uni à Brest, et Jacqueline Penel, d'où : 1° André-William-Paul Pastoureau-Labesse, né en 1850, décédé en 1916, colonel, commandeur de la Légion d'honneur ; 2° Antoinette Pastoureau-Labesse, mariée avec Édouard Balcam, d'où Ernest-Édouard Balcam, médecin, chevalier de la Légion d'honneur ; 3° Marguerite-Louise Pastoureau-Labesse, mariée avec Abel Chabal, architecte, d'où Gaston-Charles Chabal, architecte, chevalier de la Légion d'honneur ; 4° Ida Pastoureau-Labesse, mariée avec Paul Brémaud, médecin, chevalier de la Légion d'honneur.

§ II. — Branche de Saint-Pardoux-la-Rivière.

I. — Charles Pastoureau, sieur du Tallet, marié avec Marguerite Cholet, fille de Jean Cholet, docteur en médecine, et Bertrande de Labrousse, d'où : 1° Dauphin Pastoureau, qui suit ; 2° François Pastoureau, sieur de Goulières, avocat à Périgueux ; 3° Jean Pastoureau, sieur de La Vergne ; 4° Marie Pastoureau, mariée avec Jean Phelip, sieur des Olliers ; 5° Bertrande Pastoureau, mariée avec Thibaud Forien, juge de Nontron.

II. — Dauphin Pastoureau, capitaine de la ville de Nontron, marié avec Zélie Dohet, d'où : 1° Jean Pastoureau, qui suit ; 2° Thibaud Pastoureau, sieur de La Pradelle ; 3° Jeanne Pastoureau, mariée d'après acte du 31 août 1688, avec Laurent de Larret, sieur de La Dorie.

III. — Jean Pastoureau, sieur de La Grange, marié d'après acte du 4 août 1695, avec Françoise Feuillade, d'où : 1° Laurent Pastoureau, qui suit ; 2° Jean Pastoureau, sieur de Magnac.

IV. — Laurent Pastoureau, sieur de Lannet, marié avec Marguerite Marvaud, d'où : 1° Jean Pastoureau, qui suit ; 2° Jean Pastoureau, sieur de Lannet ; 3° Jean Pastoureau, bourgeois ; 4° Françoise Pastoureau, mariée d'après acte du 10 septembre 1752, avec Joseph Resnier, sieur de Beaubrun.

V. — Jean Pastoureau, sieur de Lannet, marié d'après acte du 7 juillet 1750, avec Françoise Versavaud, d'où Jean Pastoureau-Lannet, qui suit.

VI. — Jean Pastoureau-Lannet, né en 1751, décédé en 1822, marié d'après acte du 29 août 1795, avec Marie Lacotte, d'où : 1° Catherine Pastoureau-Lannet, mariée d'après acte du 14 avril 1833, avec Pierre-Jules de Las Escuras, propriétaire ; 2° Catherine Pastoureau-Lannet, mariée d'après acte du 10 août 1831, avec Martial Pastoureau, propriétaire, d'où Henri Pastoureau, né en 1840, décédé en 1900, capitaine d'infanterie, maire de Toulon, officier de la Légion d'honneur.

§ III. — Branche non reliée.

I. — Pierre Pastoureau, maître-cordonnier, marié avec Penelle Merlanjon, d'où : 1° Léonard Pastoureau, qui suit ; 2° François Pastoureau, notaire royal ; 3° Marie Pastoureau, mariée avec Antoine de La Mazière, maître-chapelier.

II. — Léonard Pastoureau, né en 1648, décédé en 1693, docteur en médecine, marié avec Marguerite Mestayer, fille de Jean Mestayer, notaire royal, et Anne Laud, d'où Antoine Pastoureau, qui suit.

III. — Antoine Pastoureau, né en 1680, décédé en 1759, docteur en médecine, marié d'après acte du 13 août 1701, avec Pétronille Bonnamour, d'où : 1° Jean Pastoureau, qui suit ; 2° Pierre Pastoureau, docteur en théologie ; 3° Madeleine Pastoureau, mariée d'après du 11 novembre 1738, avec François Jalanihat, bourgeois ; 4° Marie Pastoureau, mariée d'après acte du 8 novembre 1735, avec Antoine Grolhier, notaire royal.

IV. — Jean Pastoureau, né en 1719, décédé en 1766, marié d'après acte du 21 novembre 1741, avec Anne Marchapt, fille de Joseph Marchapt, sieur de La Pradelle, et Anne Boyer, d'où : 1° Guillaume Pastoureau, qui suit ; 2° Guillaume Pastoureau, prêtre ; 3° Marie Pastoureau, mariée d'après acte du 30 avril 1771, avec Geoffroy Boyer, né en 1746, décédé en 1833, négociant, sous-préfet de Nontron, député de la Dordogne.

V. — Guillaume Pastoureau, né en 1752, décédé en 1795, docteur en médecine, maire de Nontron, marié d'après acte du 24 novembre 1772, avec Marie Marchapt, fille de Guillaume Marchapt, marchand de la ville de Nontron, et Marie Boudaud, d'où : 1° Jean-Baptiste-Guillaume Pastoureau, notaire, marié d'après acte du 22 mai 1813, avec Marguerite Feuillade, d'où Pierre-Guillaume Pastoureau, propriétaire ; 2° Marie Pastoureau, mariée d'après acte du 22 janvier 1798, avec Jacques Vallade, propriétaire ; 3° Anne Pastoureau, mariée d'après acte du 18 mai 1794, avec Pierre-Martin Grolhier-Desbrousses, procureur de la république, maire de Nontron.

§ IV. — Branche non reliée.

I. — Dauphin Pastoureau, baron de Nontron, maître de forges, marié avec Marion Pastoureau, d'où : 1° Françoise Pastoureau, mariée avec Balthazar Douhet, marchand de Limoges, d'où Marie Douhet, mariée avec Joseph de La Chassaigne, président au parlement de Bordeaux, d'où Françoise de La Chassaigne, mariée avec Michel de Montaigne, philosophe et maire de Bordeaux ; 2° Marguerite Pastoureau, mariée avec Pierre de La Place, échevin et maire d'Angoulême, d'où Pierre de La Place, philosophe et président à la cour des aides de Paris, marié avec Radegonde Luillier, d'où Élie de La Place, ambassadeur à la cour de Hollande ; 3° Marie Pastoureau, mariée avec Jean de Marcillac, secrétaire d'État, d'où François de Marcillac, président au parlement de Rouen et ambassadeur à la cour de Gênes, marié avec Marthe de Selve, d'où Jean de Marcillac, ambassadeur à la cour de Venise ; 4° Jeanne Pastoureau, mariée avec Barthélémy Texier, conseiller au parlement de Bordeaux, d'où François Texier, écuyer, seigneur de Javerlhac.

Archives départementales

1487. — Vente par les procureurs du roi et de la reine de Navarre à Dauphin Pastoureau, marchand de Nontron, du repaire de Brioude, sis dans la paroisse de St-Étienne-Le-Droux.

Bibliothèque généalogique

• Joseph Durieux, La Dordogne militaire, 1920.

À Friedland, l'artillerie du VIe Corps se battit avec un acharnement incroyable. « Jamais les dangers ne furent plus marqués, rapporte le général Seroux ; le champ de bataille, si étroit, était criblé de balles, d'obus, de boulets et de mitraille, tous nos coups avaient été portés, l'artillerie s'est couverte de gloire. » Le lieutenant Pastoureau de Labesse (Jean-Baptiste-Marie), du 1er régiment d'artillerie à pied, fut blessé dans la bataille et eut son cheval tué sous lui. Il reçut pour sa vaillance la décoration de la Légion d'honneur. Né a Nontron en 1780, il était sorti des écoles polytechnique et de Metz. Lieutenant en 1803, capitaine en 1809, chef d'escadron en 1813, il fut promu lieutenant-colonel et chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1815. Pendant les guerres d'Espagne, il se distingua à Talaveyra, Almonacid où il eut un second cheval tué sous lui, à Ocaña et à Vitoria. Il mourut en 1839, officier de la Légion d'honneur.

• Achille Luchaire, Alain le Grand, sire d'Albret, 1877.

Toujours gêné, malgré ses emprunts, le sire d'Albret en est réduit à engager ou même à vendre ses terres et ses baronnies. Il ne se passe presque pas d'année où le domaine d'Albret ne subisse quelque aliénation considérable, nécessité fâcheuse pour l'autorité seigneuriale qui, réduite et diminuée insensiblement au profit des acheteurs, roturiers en quête de biens nobles, risquait d'etre anéantie tout à fait. On voit, par exemple, le riche marchand Dauphin Pastoureau acheter du sire d'Albret presque toute la châtellenie de Nontron, sans compter beaucoup d'autres terres éparses dans le Limousin.

• Marc Chassaing, Milhac-de-Nontron, 1962.

Cette page mérite une brève analyse. Elle est en effet très révélatrice de la mentalité des Milhacois et de leurs élus à cette époque. Laurent Pastoureau, propriétaire de Magnac, dont il prend le nom, est certainement un homme de rare mérite, une grande intelligence, un grand cœur et un solide chrétien. Plus clairvoyant et plus pondéré, moins émotif que notre Modenel. Le 13 octobre, c'est lui qui était maire, au moment de la signature du serment par les deux prêtres de la paroisse. Nous avons vu comment il s'abstint de tremper dans cette affaire.

• Louis Fiaux, La Prostitution réglementée et les pouvoirs publics dans les principaux États des deux mondes, 1902.

Le 1er septembre 1897, à 7 heures du soir, après avoir présidé la séance du Conseil municipal, le maire de Toulon, M. Henri Pastoureau, chef de bataillon en retraite, officier de la Légion d'honneur, sortait de l'Hôtel de Ville, accompagné de quelques collègues : à peine ceux-ci avaient-ils pris congé qu'un individu, stationnant sur le trottoir opposé, franchissait rapidement la chaussée et se précipitait sur M. Pastoureau, puis, tirant de son vêtement un long couteau-poignard, l'en frappait à coups redoublés au ventre.

• Annales des mines, ou recueil de mémoires sur l'exploitation des mines et sur les sciences et les arts qui s'y rapportent, 1830.

Ordonnance du 3 février 1830. Il est fait aux sieurs Delanoue fils, Lescure, Pastoureau-Labesse et Labrousse-Duboffrand, sous le nom de concession des Fourneaux, concession de la mine de manganèse existant dans la commune de Nontron, département de la Dordogne. Cette concession, d'une étendue superficielle de trente-cinq hectares quatre-vingt-quatre ares quarante-sept mètres carrés, est limitée, conformément au plan annexé à la présente ordonnance.


Liens web

- Pastoureau de Labesse, un artilleur de Friedland.

- Henri Pastoureau et son mandat de maire de Toulon.

Posté par ID348347 à 10:03 - - Permalien [#]

Aultier du Châlard

Aultier du Châlard, avec Généalogie Charente Périgord
D'azur à six étoiles d'argent, posées trois, deux et un.

Filiation suivie

I. — Pierre Aultier, juge de Charras, marié avec Jeanne Baruteau, d'où Jean Aultier, qui suit.

II. — Jean Aultier, procureur au siège présidial d'Angoulême, marié d'après contrat du 26 juin 1644, avec Jacquette Desbordes, fille de Philippe Desbordes, marchand et conseiller de la ville d'Angoulême, et Jacquette Cambois, d'où : 1° Jean Aultier, qui suit ; 2° François Aultier, docteur en théologie et prieur de Busserolles en Périgord ; 3° Françoise Aultier, mariée avec Joseph-Olivier Robuste, sieur du Petit-Touvre et avocat en parlement, d'où François-Joseph Robuste, né en 1683, décédé en 1754, docteur en théologie et évêque de Nitrie.

III. — Jean Aultier, né en 1649, décédé en 1728, sieur de La Plane, avocat en parlement et colonel de la ville d'Angoulême, marié d'après acte du 26 juin 1644, avec Catherine Benoît du Châtelard, fille de Roch Benoît, sieur du Châtelard et de Saint-Ciers, procureur au siège présidial d'Angoulême, et Françoise Jolly, d'où : 1° Philippe Aultier ; 2° Marie Aultier, religieuse ; 3° Françoise Aultier, religieuse ; 4° Catherine Aultier, mariée d'après acte du 17 février 1699, avec Mathieu Sardain, sieur de La Pouyade et juge du comté de Saint-Mathieu.

IV. — Philippe Aultier, né en 1682, décédé en 1756, sieur du Châlard, juge-magistrat au siège présidial d'Angoumois, marié d'après acte du 3 novembre 1711, avec Marguerite Allenet, fille de Jean Allenet, marchand et échevin de la ville de Cognac, d'où : 1° Anne Aultier du Châlard, mariée d'après acte du 28 mai 1746, avec Joachim de Rocquard, chevalier, seigneur de Pressac, d'où Pierre-Aignan de Rocquard, né en 1752, décédé en 1797, officier dans l'armée de Condé, chevalier de Saint-Louis ; 2° Jeanne Aultier du Châlard, mariée d'après acte du 2 octobre 1703, avec Pierre-Aignan de Chalup, capitaine d'infanterie, chevalier de Saint-Louis, d'où Joachim de Chalup, né en 1757, décédé en 1824, président à la cour royale de Bordeaux, chevalier de la Légion d'honneur.

Archives départementales

1672. — Contrat de mariage entre Jean Autier, avocat en la Cour, demeurant à Angoulême, fils de feu Jean Autier, vivant procureur audit siège, et de demoiselle Jacquette Desbordes, d'une part; et demoiselle Catherine Benoît, fille de Roch Benoît, procureur au présidial, et de feue dame Françoise Jolly, d'autre part.

1675. — Décharge donnée par Jean Aultier, avocat au Parlement, demeurant à Angoulême, à Pierre Baruteau, sieur de Lajartre, demeurant au bourg de Charras, d'une somme de 1,000 livres tournois dont ledit Aultier était chargé sur le prix de la vente à lui faite de certains domaines (non spécifiés), par Pierre de Maugrand, écuyer, sieur de Montsoreau, demoiselles Jeanne de Beaujardin, sa femme, et Marie de Beaujardin, sa belle-sœur.

1712. — Accord entre Marie Benoîte Saunier, femme de messire Henri d'Abzac, chevalier, seigneur marquis de Mayat et de Migré, de lui fondée de procuration, demeurant au château de Mayat, paroisse dudit nom, en Périgord, d'une part ; et messire François-Alexandre de Galard de Béarn, chevalier, seigneur comte de Brassac, La Rochebeaucourt et autres places, et encore André Thevet, sieur de La Combedieu, élu en l'élection d'Angoulême, et Jean Aultier, avocat en la cour, colonel de la milice bourgeoise, d'autre part, au sujet de diverses sommes dues par ledit seigneur de Mayat aux autres parties.

1714. — Constitution de dots par Jean Aultier, avocat au Parlement, ancien colonel de la milice bourgeoise d'Angoulême, en faveur de demoiselles Françoise et Marie Aultier, ses filles, entrées en religion au couvent de l'Union Chrétienne d'Angoulême.

Transaction entre monsieur maître Philippe Aultier, sieur du Chalard, conseiller du Roi, juge-magistrat en la sénéchaussée d'Angoumois, d'une part ; et Mathieu Sardain, sieur de La Pouyade, juge sénéchal de la comté de Saint-Mathieu, tant en son nom que comme père et légal administrateur des enfants mineurs de lui et de feue demoiselle Catherine Aultier, sa femme, d'autre part, au sujet de leurs droits respectifs dans la succession de feu messire François Aultier, prêtre, curé de la paroisse de Buxerolles.

1715. — Profession religieuse en l'abbaye de Saint-Ausone, en présence de dame Françoise-Gabrielle d'Orléans de Rothelin, abbesse, et de tout le couvent, de demoiselle Marie de Briquemault, fille de défunt haut et puissant seigneur messire Marc-Auguste, marquis de Criquemault, et de haute et puissante dame Radegonde-Éléonor d'Orléans de Rothelin, ladite dame représentée à la cérémonie par maître Jean Aultier, avocat au Parlement, ancien colonel de la milice bourgeoise d'Angoulême.

1717. — Cession par Pierre Desmazeau, sieur du Maine-Large, et demoiselle Françoise Bonnin, sa femme, à Jean Aultier, avocat, d'une rente seigneuriale démembrée du fief de La Couronne.

1752. — Reconnaissance rendue à l'abbaye de St-Ausone d'Angoulême par Léonard David, procureur au présidial d'Angoumois, acquéreur et étant aux droits de Pierre-Aignan de Challut, écuyer, sieur du Grange et autres lieux, et de la dame Aultier du Chaslard, sa femme, qui était aux droits de Philippe Aultier, seigneur du Chaslard, juge magistrat en la cour, lui-même héritier de Jean Aultier, avocat au parlement, son père, d'une et d'autre part, pour une maison sise à Angoulême, dans la grande rue du Minage, avec cour à la suite et un puits au milieu de ladite cour, ladite maison à main gauche en allant de la halle du Minage à la porte St-Pierre.

1756. — Inventaire des meubles, effets, titres et papiers dépendant des successions de défunts Philippe Aultier, sieur du Chalard, conseiller du Roi, juge magistrat honoraire en la sénéchaussée d’Angoumois, et dame Marguerite-Esther Allenet, sa femme, ce requérant Joachin de Rocquard, chevalier, seigneur des Dauges, Pressac et autres lieux, comme légal administrateur des enfants mineurs de lui et de défunte dame Anne Aultier, sa femme, et Pierre-Aignan de Chalup, chevalier, seigneur du Granger, Le Bast et autres lieux, tant pour lui que pour dame Jeanne Aultier, sa femme, demeurant au logis noble du Granger, paroisse de Mainsignac en Périgord. A remarquer audit inventaire : deux tableaux, l’un moyen, représentant sainte Marguerite, l’autre petit, représentant saint Philippe, estimés 6 livres; sept pents de tapisserie à histoires, tirant treize aunes, usés, pourris et percés en plusieurs endroits, estimés 190 livres; une écuelle à bouillon avec son couvercle, deux cuillers à ragoût, six cuillers et six fourchettes, une autre cuiller, deux petites cuillers à poivre et à sel, et un bougeoir, le tout en argent, pesant huit marcs et deux onces, à 48 livres le marc, montant à 396 livres; une épée à poignée et garde d’argent, estimée 50 livres; une sentence du présidial d’Angoumois, du 31 août 1697, adjugeant à Jean Aultier, avocat au Parlement, père du seigneur du Chalard, pour la somme de 3,510 livres, le lieu et métairie du Chalard, paroisse de Grassac, saisi à la poursuite de Louis Dusqué, sieur de La Salle, sur la tête de dame Susanne Barbarin, veuve de Jérôme de St-Laurent, seigneur dudit lieu du Chalard; la grosse en parchemin du contrat de mariage dudit sieur Aultier du Chalard avec la dame Allenet, en date du 27 octobre 1711, reçu Petit, notaire royal; une expédition en forme du contrat de mariage de Joachin de Rocquard, chevalier, seigneur de Pressac, les Dauges et autres lieux, avec Anne Aultier, en date du 9 mai 1746, reçu Petit, notaire royal; le contrat de mariage des seigneur et dame de Chalup, en date du 14 mars 1749, reçu Filhon, notaire royal.

Bibliothèque généalogique

• Pierre Dubourg-Noves, Châteaux, manoirs et logis : La Charente, 1993.

Le logis du Châlard

Le logis, situé à la sortie du bourg en direction de Montbron, appartenait en 1670 à Jérôme de Saint-Laurent. Il commande un paysage étendu. Il est fait d'un corps central ramassé, à porte centrale rectangulaire sous entablement encadrée de deux baies au rez-de-chaussée. Un étage en attique comporte un œil-de-bœuf au-dessus de la porte et deux petites ouvertures carrées au-dessus des fenêtres, le tout sous un toit en tuiles canales. Deux pavillons saillants à deux niveaux, dont les ouvertures ont été remaniées, l'encadrent, sous un toit bas en tuiles canales à deux croupes. Leurs angles appareillés sont à refends. Le reste est enduit. L'intérieur comprend un escalier à volées droites et de vastes pièces couvertes d'un plafond à la Française.

• Jean Vigier, Coutumes du pays et duché d'Angoumois, Aunis et gouvernement de La Rochelle, 1720.

Le 20 février 1673, en la cause des héritiers de Jacques Saoul, contre la veuve de Michel Salat, plaidant Me Jean Autier, & Me Philippe Pigornet, il a été jugé, que des héritiers, qui avaient dans l'an sommé le donataire pardevant notaire et témoins de les recevoir au retrait, y étaient recevables, quoique l'exploit d'assignation ne fut donné qu'après l'an. Ce retrait est favorable, ne tendant qu'à conserver les biens dans les familles ; la sommation était une déclaration suffisante de la volonté des retrayants, et une preuve de leur diligence.

Liens web

- Les milices bourgeoises à Angoulême.

Posté par ID348347 à 10:02 - - Permalien [#]

28 août 2015

Une sainte femme

Le 26 avril 1733, à Teyjat, inhumation de demoiselle Claire de Labrousse du Boucher, décédée la veille au village de Vaubrunet, âgée de 86 ans.

« Riche en vertus et en bonnes oeuvres dont elle avait fait sa seule occupation pendant toute sa vie et on peut dire d'elle comme l'évangile d'une sainte femme qu'elle ne sortais point du temple, louant Dieu jour et nuit dans les jeûnes et dans les prières. Son corps a été inhumé par moy soussigné dans la chapelle de la vierge... Bourinet curé de la Chapelle St Robert. »

Naissance, 1647 à Nontron - Parents, Joseph de Labrousse et Jeanne de Gaufreteau.

Source : Archives départementales de la Dordogne.

Posté par ID348347 à 12:42 - Permalien [#]

27 août 2015

Guimbelot

Chronique familiale de François GUIMBELOT de MONPLAISIR

L'histoire de François et de ses descendants a été établie sur 7 générations.

Génération.1

François GUIMBELOT voit le jour vers 1645. Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Sieur de La Tour et d'Anne SAUVO. François sera Avocat. Il s'unit avec Anne BENOIST -, la fille légitime de Roch BENOIST et de Françoise JOLLY. Ce couple aura cinq enfants : - Catherine née en 1682. - François né en 1684. - Jeanne née vers 1694. - Jean né en 1699. - Marie née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 22 novembre 1678 à Angoulême (16). François GUIMBELOT est décédé le mardi 1 juillet 1710, à l'âge de 65 ans environ, à Montbron (16).

Génération.2

1

Catherine GUIMBELOT est née le jeudi 5 mars 1682 à Périgueux (24). Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT, Avocat, âgé de 37 ans environ et d'Anne BENOIST. Elle s'unit avec Pierre EYMARD (-1743), Docteur en médecine, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 10 mai 1718 à Périgueux (24). Catherine GUIMBELOT est décédée le lundi 25 avril 1740, à l'âge de 58 ans, à Périgueux (24).

2

François GUIMBELOT voit le jour le lundi 28 février 1684 à Périgueux (24). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Avocat, âgé de 39 ans environ et d'Anne BENOIST. A sa naissance, il a une soeur Catherine (née en 1682). François sera Avocat. Il s'unit avec Jeanne DUROUSSEAU -, la fille légitime de François DUROUSSEAU et de Renée DECOURSELLE. Ce couple aura deux enfants : - Anne née en 1726. - Elisabeth née à une date inconnue.

3

Jeanne GUIMBELOT est née vers 1694. Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT, Avocat, âgé de 49 ans environ et d'Anne BENOIST. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Catherine (née en 1682), François (né en 1684). Elle s'unit avec Jean DOUDET (~ 1683-1763), Sieur des Sous, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Jacques né vers 1723. Ils se marient le mercredi 1 février 1719 à Eymouthiers (16). Jeanne GUIMBELOT est décédée le mardi 20 mai 1732, à l'âge de 38 ans environ, à Eymouthiers (16).

4

Jean GUIMBELOT voit le jour le lundi 2 mars 1699 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Avocat, âgé de 54 ans environ et d'Anne BENOIST. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Catherine (née en 1682), François (né en 1684), Jeanne (née vers 1694). Jean sera Sieur de Monplaisir. Il s'unit avec Anne SARDAIN (~ 1707-1739), la fille légitime de Mathieu SARDAIN et de Catherine AULTIER. Ce couple aura deux enfants : - Gabriel né en 1726. - Anne née en 1729. Ils se marient le mardi 21 août 1725 à Montbron (16). Jean GUIMBELOT est décédé en 1730, à l'âge de 30 ans.

5

Marie GUIMBELOT est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT, Avocat et d'Anne BENOIST. Elle s'unit avec Pierre de LAPEYRE (1676-1742), Avocat, le fils légitime de Jean de LAPEYRE et de Françoise de LABROUSSE. Ce couple aura quatre enfants : - Thibaud né en 1716. - Marie née vers 1720. - Jeanne née vers 1725. - Anne née à une date inconnue. Ils se marient le jeudi 4 février 1712 à Eymouthiers (16).

Génération.3

2.1

Anne GUIMBELOT est née le vendredi 11 janvier 1726 à Eymouthiers (16). Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT, Avocat, âgé de 41 ans et de Jeanne DUROUSSEAU. Elle s'unit avec Nicolas DUROUSSEAU (~ 1724-1792), Docteur en médecine, le fils légitime de Laurent DUROUSSEAU et de Marie CRESPIN de SAINT-ROMAIN. Ce couple aura quatre enfants : - Marie née vers 1751. - Jean né vers 1755. - Catherine née vers 1759. - Jean Martial né à une date inconnue. Ils se marient le lundi 26 février 1748 à Eymouthiers (16). Anne GUIMBELOT est décédée le jeudi 8 février 1776, à l'âge de 50 ans, à Montbron (16).

2.2

Elisabeth GUIMBELOT est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT, Avocat et de Jeanne DUROUSSEAU. Elle s'unit avec Gabriel GUIMBELOT (1726-1761), Bourgeois, le fils légitime de Jean GUIMBELOT et d'Anne SARDAIN. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mercredi 8 février 1747 à Eymouthiers (16).

3.1

Jacques DOUDET voit le jour vers 1723. Il est le fils légitime de Jean DOUDET, Sieur des Sous, âgé de 39 ans environ et de Jeanne GUIMBELOT, âgée de 28 ans environ. Jacques sera Sieur des Sous. Il s'unit avec Catherine d'ALBIAC -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura trois enfants : - François né en 1749. - Anne née à une date inconnue. - Anne née à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 27 janvier 1745 à Meilhac (87). Jacques DOUDET est décédé le samedi 10 mai 1783, à l'âge de 60 ans environ, à Ladignac-le-Long (87).

4.1

Gabriel GUIMBELOT voit le jour le samedi 9 novembre 1726 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de Jean GUIMBELOT, Sieur de Monplaisir, âgé de 27 ans et d'Anne SARDAIN, âgée de 19 ans environ. Gabriel sera Bourgeois. Il s'unit avec Elisabeth GUIMBELOT -, la fille légitime de François GUIMBELOT et de Jeanne DUROUSSEAU. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mercredi 8 février 1747 à Eymouthiers (16). Il s'unit avec Magdeleine de LABROUSSE (1726-1794), la fille légitime de Jean de LABROUSSE et de Magdeleine DUPEYROUX. Ce couple aura deux enfants : - François né en 1750. - Jeanne née en 1751. Ils se marient le lundi 4 août 1749 à Nontron (24). Gabriel GUIMBELOT est décédé le mardi 1 décembre 1761, à l'âge de 35 ans, à Eymouthiers (16).

4.2

Anne GUIMBELOT est née le lundi 1 août 1729 à Eymouthiers (16). Elle est la fille légitime de Jean GUIMBELOT, Sieur de Monplaisir, âgé de 30 ans et d'Anne SARDAIN, âgée de 22 ans environ. A sa naissance, elle a un frère Gabriel (né en 1726). Elle s'unit avec Guillaume MAZIÈRE (1724-1798), Bourgeois, le fils légitime de Dauphin MAZIÈRE et de Marie BOYER. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 9 janvier 1748 à Javerlhac (24). Anne GUIMBELOT est décédée le mardi 26 janvier 1751, à l'âge de 21 ans, à Nontron (24).

5.1

Thibaud de LAPEYRE voit le jour le vendredi 30 octobre 1716 à Javerlhac (24). Il est le fils légitime de Pierre de LAPEYRE, Avocat, âgé de 40 ans et de Marie GUIMBELOT. Thibaud sera Sieur de Mensignac. Il s'unit avec Marie DUPORT (~ 1727-1817), la fille légitime de Pierre DUPORT et de Françoise CULTAL. Ce couple aura quatre enfants : - Marie née vers 1746. - Thibaud né en 1752. - Marie née vers 1756. - Pierre né vers 1756. Thibaud de LAPEYRE est décédé le dimanche 17 janvier 1768, à l'âge de 51 ans, à Javerlhac (24).

5.2

Marie de LAPEYRE est née vers 1720. Elle est la fille légitime de Pierre de LAPEYRE, Avocat, âgé de 43 ans environ et de Marie GUIMBELOT. A sa naissance, elle a un frère Thibaud (né en 1716). Elle s'unit avec Pierre GIROUD -, Sieur Desmaret, le fils légitime d'Annet GIROUD et de Catherine ROUSSEAU. Ce couple aura quatre enfants : - Thibaud né vers 1743. - Sicaire né vers 1747. - Françoise née à une date inconnue. - Madeleine née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 8 janvier 1742 à Saint-Martin-le-Pin (24). Marie de LAPEYRE est décédée le dimanche 9 juin 1765, à l'âge de 45 ans environ, à Nontron (24).

5.3

Jeanne de LAPEYRE est née vers 1725. Elle est la fille légitime de Pierre de LAPEYRE, Avocat, âgé de 48 ans environ et de Marie GUIMBELOT. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Thibaud (né en 1716), Marie (née vers 1720). Elle s'unit avec Charles FEUILLADE -, Maître de forges, le fils légitime de Jean FEUILLADE et de Jeanne BELLIQUET. Ce couple aura un enfant : - Pierre né vers 1749. Ils se marient le mardi 7 novembre 1747 à Javerlhac (24). Jeanne de LAPEYRE est décédée le lundi 7 juillet 1777, à l'âge de 52 ans environ, à Nontron (24).

5.4

Anne de LAPEYRE est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre de LAPEYRE, Avocat et de Marie GUIMBELOT. Elle s'unit avec Jean FORESTIER -, Bourgeois, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 17 mai 1735 à Périgueux (24).

Génération.4

2.1.1

Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE est née vers 1751. Elle est la fille légitime de Nicolas DUROUSSEAU, Docteur en médecine, âgé de 27 ans environ et d'Anne GUIMBELOT, âgée de 24 ans environ. Elle s'unit avec Jacques Antoine THIBAUD -, Maître de forges, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Marie née à une date inconnue. - Jacques né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 25 octobre 1774 à Montbron (16). Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE est décédée le dimanche 4 mars 1827, à l'âge de 76 ans environ, à La Rochefoucauld (16).

2.1.2

Jean DUROUSSEAU-LAGRANGE voit le jour vers 1755. Il est le fils légitime de Nicolas DUROUSSEAU, Docteur en médecine, âgé de 31 ans environ et d'Anne GUIMBELOT, âgée de 28 ans environ. A sa naissance, il a une soeur Marie (née vers 1751). Jean sera Médecin, agent municipal d'Eymouthiers. Il s'unit avec Thérèse Rose GLACE (~ 1763-1833), la fille légitime de Charles GLACE et de Marie de LACOUR. Ce couple aura deux enfants : - Marie née vers 1781. - Charles François né en 1781. Ils se marient le lundi 30 août 1779 à Angoulême (16). Jean DUROUSSEAU-LAGRANGE est décédé le mercredi 13 mai 1801, à l'âge de 46 ans environ, à Montbron (16).

2.1.3

Catherine DUROUSSEAU-LAGRANGE est née vers 1759. Elle est la fille légitime de Nicolas DUROUSSEAU, Docteur en médecine, âgé de 35 ans environ et d'Anne GUIMBELOT, âgée de 32 ans environ. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Marie (née vers 1751), Jean (né vers 1755). Elle s'unit avec Louis SAUVO (1767-1836), Propriétaire, le fils légitime de Simon SAUVO et d'Elisabeth BLANCHARD. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le dimanche 7 août 1796 à Montbron (16). Catherine DUROUSSEAU-LAGRANGE est décédée le dimanche 30 juillet 1809, à l'âge de 50 ans environ, à Montbron (16).

2.1.4

Jean Martial DUROUSSEAU-LAGRANGE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Nicolas DUROUSSEAU, Docteur en médecine et d'Anne GUIMBELOT. Jean sera Prêtre.

3.1.1

François DOUDET voit le jour le dimanche 20 avril 1749 à Meilhac (87). Il est le fils légitime de Jacques DOUDET, Sieur des Sous, âgé de 26 ans environ et de Catherine d'ALBIAC. François sera Bourgeois. Il s'unit avec Marguerite FLEURAT (1755-1793), la fille légitime de Pierre FLEURAT et de Françoise VIDAUD. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 24 août 1772 à La Chapelle-Montbrandeix (87). François DOUDET est décédé en 1794, à l'âge de 44 ans.

3.1.2

Anne DOUDET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques DOUDET, Sieur des Sous et de Catherine d'ALBIAC. Elle s'unit avec Michel MAUD -, Bourgeois, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 14 janvier 1772 à Meilhac (87).

3.1.3

Anne DOUDET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques DOUDET, Sieur des Sous et de Catherine d'ALBIAC. Elle s'unit avec Pierre ROUX -, Bourgeois, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 3 mars 1783 à Ladignac-le-Long (87).

4.1.1b

François GUIMBELOT voit le jour le samedi 2 mai 1750 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de Gabriel GUIMBELOT, Bourgeois, âgé de 23 ans et de Magdeleine de LABROUSSE, âgée de 24 ans. François sera Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers. Il s'unit avec Jeanne PLANTY (1758-1797), la fille légitime de François PLANTY et de Jeanne LÉGIER. Ce couple aura dix enfants : - François Nicolas né en 1776. - Jacques Abraham né en 1779. - Jeanne née en 1781. - Jacques né en 1782. - Nicolas né en 1784. - Anne Julie née en 1785. - Nicolas né en 1786. - Françoise née en 1790. - François né en 1791. - Jacques né en 1792. Ils se marient le mardi 9 janvier 1776 à Saint-Germain-de-Montbron (16). François GUIMBELOT est décédé le mercredi 29 novembre 1815, à l'âge de 65 ans, à Eymouthiers (16).

4.1.2b

Jeanne GUIMBELOT est née le lundi 5 avril 1751 à Eymouthiers (16). Elle est la fille légitime de Gabriel GUIMBELOT, Bourgeois, âgé de 24 ans et de Magdeleine de LABROUSSE, âgée de 25 ans. A sa naissance, elle a un frère François (né en 1750). Elle s'unit avec Jacques Abraham PLANTY (1762-1831), Aubergiste, le fils légitime de François PLANTY et de Jeanne LÉGIER. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 8 janvier 1782 à Eymouthiers (16). Jeanne GUIMBELOT est décédée le jeudi 10 mai 1798, à l'âge de 47 ans, à Eymouthiers (16).

5.1.1

Marie LAPEYRE-MENSIGNAC est née vers 1746. Elle est la fille légitime de Thibaud de LAPEYRE, Sieur de Mensignac, âgé de 29 ans environ et de Marie DUPORT, âgée de 19 ans environ. Elle s'unit avec Pierre BOURINET (~ 1742-1787), Sieur des Combes, le fils légitime de François BOURINET et de Françoise de MASFRAND. Ce couple aura un enfant : - Pierre Bonaventure né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 26 septembre 1780 à Montbron (16). Marie LAPEYRE-MENSIGNAC est décédée le mardi 13 mai 1828, à l'âge de 82 ans environ, à Varaignes (24).

5.1.2

Thibaud LAPEYRE-MENSIGNAC voit le jour le jeudi 27 janvier 1752 à Javerlhac (24). Il est le fils légitime de Thibaud de LAPEYRE, Sieur de Mensignac, âgé de 35 ans et de Marie DUPORT, âgée de 25 ans environ. A sa naissance, il a une soeur Marie (née vers 1746). Thibaud sera Notaire, juge de paix. Il s'unit avec Anne BERNARD-DESJARTRES (1771-1864), la fille légitime de Thomas BERNARD et de Marie Simone RABY. Ce couple aura un enfant : - Pierre né en 1796. Ils se marient le mardi 25 mars 1794 au Bourdeix (24). Thibaud LAPEYRE-MENSIGNAC est décédé le lundi 11 décembre 1826, à l'âge de 74 ans, à Javerlhac (24).

5.1.3

Marie LAPEYRE-MENSIGNAC est née vers 1756. Elle est la fille légitime de Thibaud de LAPEYRE, Sieur de Mensignac, âgé de 39 ans environ et de Marie DUPORT, âgée de 29 ans environ. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Marie (née vers 1746), Thibaud (né en 1752). Marie sera Religieuse. Marie LAPEYRE-MENSIGNAC est décédée le dimanche 17 mai 1840, à l'âge de 84 ans environ, à Montbron (16).

5.1.4

Pierre LAPEYRE-MENSIGNAC voit le jour vers 1756. Il est le fils légitime de Thibaud de LAPEYRE, Sieur de Mensignac, âgé de 39 ans environ et de Marie DUPORT, âgée de 29 ans environ. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Marie (née vers 1746), Thibaud (né en 1752). Pierre sera Propriétaire, célibataire. Pierre LAPEYRE-MENSIGNAC est décédé le mercredi 10 septembre 1851, à l'âge de 95 ans environ, à Montbron (16).

5.2.1

Thibaud GIROUD-DESMARET voit le jour vers 1743. Il est le fils légitime de Pierre GIROUD, Sieur Desmaret et de Marie de LAPEYRE, âgée de 23 ans environ. Thibaud sera Prêtre. Thibaud GIROUD-DESMARET est décédé le mercredi 3 octobre 1827, à l'âge de 84 ans environ, à Chevanceaux (17).

5.2.2

Sicaire GIROUD-DESMARET voit le jour vers 1747. Il est le fils légitime de Pierre GIROUD, Sieur Desmaret et de Marie de LAPEYRE, âgée de 27 ans environ. A sa naissance, il a un frère Thibaud (né vers 1743). Sicaire sera Prêtre. Sicaire GIROUD-DESMARET est décédé le mardi 3 avril 1827, à l'âge de 80 ans environ, à Saint-Médard (64).

5.2.3

Françoise GIROUD-DESMARET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre GIROUD, Sieur Desmaret et de Marie de LAPEYRE. Elle s'unit avec Jean de LAJAMME (1748-1809), Sieur de Belleville, le fils légitime de Guy de LAJAMME et de Marguerite THOMAS. Ce couple aura cinq enfants : - Thibaud né en 1777. - Charlotte née en 1778. - Simon né en 1788. - Jean né en 1793. - Catherine née à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 8 novembre 1775 à Bussière-Badil (24).

5.2.4

Madeleine GIROUD-DESMARET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre GIROUD, Sieur Desmaret et de Marie de LAPEYRE. Madeleine sera Célibataire.

5.3.1

Pierre FEUILLADE voit le jour vers 1749. Il est le fils légitime de Charles FEUILLADE, Maître de forges et de Jeanne de LAPEYRE, âgée de 24 ans environ. Pierre sera Avocat. Il s'unit avec Jeanne PASTOUREAU -, la fille légitime de François PASTOUREAU et de Marguerite BOYER. Ce couple aura deux enfants : - Marguerite née en 1794. - Adèle née en 1795. Ils se marient le mardi 24 avril 1787 à Nontron (24). Pierre FEUILLADE est décédé le jeudi 7 septembre 1826, à l'âge de 77 ans environ, à Nontron (24).

Génération.5

2.1.1.1

Marie THIBAUD est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques Antoine THIBAUD, Maître de forges et de Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE. Elle s'unit avec Laurent BÉRAUD -, Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 24 septembre 1805 à La Rochefoucauld (16).

2.1.1.2

Jacques THIBAUD voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jacques Antoine THIBAUD, Maître de forges et de Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE. Jacques sera Propriétaire.

2.1.2.1

Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE est née vers 1781. Elle est la fille légitime de Jean DUROUSSEAU-LAGRANGE, Médecin, agent municipal d'Eymouthiers, âgé de 26 ans environ et de Thérèse Rose GLACE, âgée de 18 ans environ. Elle s'unit avec Gabriel MONGIN (~ 1780-1862), Receveur des domaines, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura cinq enfants : - Richard né vers 1806. - Jean Astolphe né vers 1812. - Charles François né à une date inconnue. - Elise née à une date inconnue. - Gabrielle née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 17 décembre 1804 à Montbron (16). Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE est décédée le dimanche 5 juin 1853, à l'âge de 72 ans environ, à Poitiers (86).

2.1.2.2

Charles François DUROUSSEAU-LAGRANGE voit le jour le mercredi 27 juin 1781 à Montbron (16). Il est le fils légitime de Jean DUROUSSEAU-LAGRANGE, Médecin, agent municipal d'Eymouthiers, âgé de 26 ans environ et de Thérèse Rose GLACE, âgée de 18 ans environ. A sa naissance, il a une soeur Marie (née vers 1781). Charles sera Capitaine d'infanterie, chevalier de la Légion d'honneur. Charles F. DUROUSSEAU-LAGRANGE est décédé le vendredi 11 décembre 1857, à l'âge de 76 ans, à Angoulême (16).

4.1.1b.1

François Nicolas GUIMBELOT voit le jour le mardi 17 décembre 1776 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 26 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 18 ans. François sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie GUERRY-LASSAIGNE (1776-1823), la fille légitime de Jacques GUERRY et de Mauricette LÉRIGET. Ce couple aura quatre enfants : - Marie Mauricette née en 1807. - Anne Julie née vers 1809. - Madeleine née vers 1811. - Anne née en 1815. Ils se marient le mardi 2 décembre 1806 à Eymouthiers (16). François N. GUIMBELOT est décédé le vendredi 19 avril 1833, à l'âge de 56 ans, à Saint-Sornin (16).

4.1.1b.2

Jacques Abraham GUIMBELOT voit le jour le jeudi 7 janvier 1779 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 28 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 20 ans. A sa naissance, il a un frère François Nicolas (né en 1776). Jacques sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie Madeleine LÉRIGET (~ 1777-1837), la fille légitime de Pierre LÉRIGET et de Madeleine SAUVO. Ce couple aura un enfant : - Pierre né vers 1810. Ils se marient le dimanche 28 juillet 1805 à Montbron (16). Jacques A. GUIMBELOT est décédé le jeudi 27 juin 1861, à l'âge de 82 ans, à Rancogne (16).

4.1.1b.3

Jeanne GUIMBELOT est née le mercredi 9 mai 1781 à Eymouthiers (16). Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 31 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 23 ans. A sa naissance, elle a plusieurs frères: François Nicolas (né en 1776), Jacques Abraham (né en 1779). Elle s'unit avec Jean ALLAFORT (1784-1828), Aubergiste, le fils légitime de Léonard ALLAFORT et de Catherine BOURINET. Ce couple aura un enfant : - Léonard né en 1817. Ils se marient le lundi 19 août 1816 à Eymouthiers (16). Jeanne GUIMBELOT est décédée le vendredi 24 mai 1833, à l'âge de 52 ans, à Étouars (24).

4.1.1b.4

Jacques GUIMBELOT-MONPLAISIR voit le jour le lundi 22 avril 1782 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 31 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 24 ans. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : François Nicolas (né en 1776), Jacques Abraham (né en 1779), Jeanne (née en 1781). Jacques sera Propriétaire, agriculteur, maire d'Eymouthiers. Il s'unit avec Marie Minette DURAND (1800-1859), la fille légitime de Jean DURAND et de Marie POITEVIN. Ce couple aura trois enfants : - Marie Adeline née en 1819. - Étienne né en 1824. - François né en 1828. Ils se marient le mardi 7 janvier 1817 à Chazelles (16). Jacques GUIMBELOT-MONPLAISIR est décédé le samedi 31 janvier 1857, à l'âge de 74 ans, à Eymouthiers (16).

4.1.1b.5

Nicolas GUIMBELOT voit le jour le dimanche 4 avril 1784 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 33 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 26 ans. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : François Nicolas (né en 1776), Jacques Abraham (né en 1779), Jeanne (née en 1781), Jacques (né en 1782). Nicolas sera Chef de bataillon, maire d'Eymouthiers, chevalier de la Légion d'honneur. Il s'unit avec Marie DEREIX (1796-1859), la fille légitime de Jean DEREIX et de Simone RENON. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 27 juillet 1819 à Garat (16). Nicolas GUIMBELOT est décédé le samedi 18 octobre 1862, à l'âge de 78 ans, à Eymouthiers (16).

4.1.1b.6

Anne Julie GUIMBELOT est née le samedi 4 juin 1785 à Eymouthiers (16). Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 35 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 27 ans. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : François Nicolas (né en 1776), Jacques Abraham (né en 1779), Jeanne (née en 1781), Jacques (né en 1782), Nicolas (né en 1784). Elle s'unit avec Antoine LABRÉGÈRE (1783-1852), Propriétaire, le fils légitime de Léonard LABRÉGÈRE et de Françoise DEGORCE. Ce couple aura un enfant : - Pierre né vers 1817. Ils se marient le mercredi 5 juin 1816 à Eymouthiers (16). Anne J. GUIMBELOT est décédée le vendredi 27 janvier 1843, à l'âge de 57 ans, à Vitrac (16).

4.1.1b.7

Nicolas GUIMBELOT-PLANTILLET voit le jour le dimanche 28 mai 1786 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 36 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 28 ans. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : François Nicolas (né en 1776), Jacques Abraham (né en 1779), Jeanne (née en 1781), Jacques (né en 1782), Nicolas (né en 1784), Anne Julie (née en 1785). Nicolas sera Célibataire. Nicolas GUIMBELOT-PLANTILLET est décédé le jeudi 26 août 1819, à l'âge de 33 ans, à Eymouthiers (16).

4.1.1b.8

Françoise GUIMBELOT est née le samedi 8 mai 1790 à Eymouthiers (16). Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 40 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 32 ans. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : François Nicolas (né en 1776), Jacques Abraham (né en 1779), Jeanne (née en 1781), Jacques (né en 1782), Nicolas (né en 1784), Anne Julie (née en 1785), Nicolas (né en 1786). Elle s'unit avec Jean Baptiste DEGORCE (1789-1838), Propriétaire, le fils légitime de Louis DEGORCE et de Françoise POITIER. Ce couple aura un enfant : - Françoise née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 20 janvier 1817 à Eymouthiers (16). Elle s'unit avec Joseph GENEUVRE -, Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le jeudi 3 décembre 1846 à Marillac-le-Franc (16). Françoise GUIMBELOT est décédée le vendredi 9 novembre 1866, à l'âge de 76 ans, à La Rochefoucauld (16).

4.1.1b.9

François GUIMBELOT-DUMAINE voit le jour le samedi 13 août 1791 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 41 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 33 ans. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : François Nicolas (né en 1776), Jacques Abraham (né en 1779), Jeanne (née en 1781), Jacques (né en 1782), Nicolas (né en 1784), Anne Julie (née en 1785), Nicolas (né en 1786), Françoise (née en 1790). François sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie Estelle DESTHÈVES (~ 1800-1867), la fille légitime de Jacques DESTHÈVES et d'Anne MOREAU. Ce couple aura cinq enfants : - Clarice Rose née vers 1822. - Anne née en 1824. - Nicolas Alfred né en 1835. - Marie née à une date inconnue. - Anne née à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 17 février 1819 à Videix (87). François GUIMBELOT-DUMAINE est décédé le vendredi 26 avril 1850, à l'âge de 58 ans, à Videix (87).

4.1.1b.10

Jacques GUIMBELOT voit le jour le mardi 25 septembre 1792 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT, Bourgeois, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 42 ans et de Jeanne PLANTY, âgée de 34 ans. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : François Nicolas (né en 1776), Jacques Abraham (né en 1779), Jeanne (née en 1781), Jacques (né en 1782), Nicolas (né en 1784), Anne Julie (née en 1785), Nicolas (né en 1786), Françoise (née en 1790), François (né en 1791). Jacques sera Propriétaire, rentier. Il s'unit avec Marie Guillermine GROS-DESVAUD (~ 1790-1859), la fille légitime de Léonard GROS-DESVAUD et de Thérèse de MASFRAND. Ce couple aura cinq enfants : - Michel Numa né en 1821. - Charles François né en 1825. - Frédéric Nicolas né en 1828. - Marie Adèle née vers 1831. - Anne née à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 27 décembre 1820 à Montemboeuf (16). Jacques GUIMBELOT est décédé le jeudi 16 octobre 1856, à l'âge de 64 ans, à Bussière-Badil (24).

5.1.1.1

Pierre Bonaventure BOURINET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Pierre BOURINET, Sieur des Combes et de Marie LAPEYRE-MENSIGNAC. Pierre sera Percepteur. Il s'unit avec Jeanne Guillemine BOYER (~ 1784-1833), la fille légitime de Geoffroy BOYER et de Marie PASTOUREAU. Ce couple aura quatre enfants : - Geoffroy né vers 1801. - Thomas né vers 1804. - Geoffroy né à une date inconnue. - François né à une date inconnue. Ils se marient le lundi 13 mai 1799 à Varaignes (24).

5.1.2.1

Pierre LAPEYRE-MENSIGNAC voit le jour le jeudi 20 octobre 1796 à Javerlhac (24). Il est le fils légitime de Thibaud LAPEYRE-MENSIGNAC, Notaire, juge de paix, âgé de 44 ans et d'Anne BERNARD-DESJARTRES, âgée de 24 ans. Pierre sera Propriétaire. Il s'unit avec Françoise Pauline MACARY-LAGRELIÈRE (1806-1879), la fille légitime de Jean Baptiste MACARY-LAGRELIÈRE et de Catherine TOUYERAS-LATROUBADIE. Ce couple aura deux enfants : - Pierre Armand né en 1829. - Jean Baptiste Édouard né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 19 avril 1825 à Étouars (24). Pierre LAPEYRE-MENSIGNAC est décédé le dimanche 25 juillet 1880, à l'âge de 83 ans, à Javerlhac (24).

5.2.3.1

Thibaud de LAJAMME de BELLEVILLE voit le jour le vendredi 7 février 1777 à Bussière-Badil (24). Il est le fils légitime de Jean de LAJAMME, Sieur de Belleville, âgé de 28 ans et de Françoise GIROUD-DESMARET. Thibaud sera Percepteur. Il s'unit avec Magdelaine GROS-DESVAUD (~ 1795-1844), la fille légitime de Michel GROS-DESVAUD et de Marie Anne DAVID de BOISMORAND. Ce couple aura trois enfants : - Elisabeth Elise née en 1811. - Jacques Hector né en 1812. - Marie Clara née en 1822. Ils se marient le mardi 15 mai 1810 à Busserolles (24).

5.2.3.2

Charlotte de LAJAMME de BELLEVILLE est née le mercredi 18 février 1778 à Bussière-Badil (24). Elle est la fille légitime de Jean de LAJAMME, Sieur de Belleville, âgé de 29 ans et de Françoise GIROUD-DESMARET. A sa naissance, elle a un frère Thibaud (né en 1777). Elle s'unit avec Bernard MOUMIET (1785-1859), Chirurgien militaire, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Françoise née à une date inconnue. - Augustin Sicaire né à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 26 octobre 1814 à Saint-Médard (64). Charlotte de LAJAMME de BELLEVILLE est décédée le dimanche 17 mars 1833, à l'âge de 55 ans, à Saint-Médard (64).

5.2.3.3

Simon de LAJAMME de BELLEVILLE voit le jour le samedi 20 décembre 1788 à Bussière-Badil (24). Il est le fils légitime de Jean de LAJAMME, Sieur de Belleville, âgé de 40 ans et de Françoise GIROUD-DESMARET. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Thibaud (né en 1777), Charlotte (née en 1778). Simon sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie DEREIX (1786-1865), la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 14 août 1813 à Léguillac-de-Cercles (24).

5.2.3.4

Jean de LAJAMME de BELLEVILLE voit le jour le mardi 3 septembre 1793 à Bussière-Badil (24). Il est le fils légitime de Jean de LAJAMME, Sieur de Belleville, âgé de 44 ans et de Françoise GIROUD-DESMARET. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Thibaud (né en 1777), Charlotte (née en 1778), Simon (né en 1788). Jean sera Propriétaire. Il s'unit avec Catherine BOISSIER-DESCOMBES (~ 1793-1821), la fille légitime de Roch BOISSIER-DESCOMBES et de Jeanne OVY. Ce couple aura un enfant : - Roch Antoine né en 1819. Ils se marient le mercredi 20 août 1817 à Mansle (16). Il s'unit avec Marie Anne Aminthe BEAUMIER (1798-1873), la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Joseph né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 8 février 1825 à Benest (16). Jean de LAJAMME de BELLEVILLE est décédé le mercredi 30 avril 1879, à l'âge de 85 ans, à Malétable (61).

5.2.3.5

Catherine de LAJAMME de BELLEVILLE est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean de LAJAMME, Sieur de Belleville et de Françoise GIROUD-DESMARET. Elle s'unit avec Jean GROS-DESVAUD -, Propriétaire, le fils légitime de Michel GROS-DESVAUD et de Marie Anne DAVID de BOISMORAND. Ce couple aura un enfant : - Thibaud né vers 1811. Ils se marient le lundi 19 mai 1806 à Busserolles (24).

5.3.1.1

Marguerite FEUILLADE est née le vendredi 25 juillet 1794 à Nontron (24). Elle est la fille légitime de Pierre FEUILLADE, Avocat, âgé de 45 ans environ et de Jeanne PASTOUREAU. Elle s'unit avec Jean Baptiste Guillaume PASTOUREAU (1783-), Greffier, le fils légitime de Guillaume PASTOUREAU et de Marie MARCHAPT. Ce couple aura un enfant : - Pierre Guillaume né en 1814. Ils se marient le samedi 22 mai 1813 à Nontron (24).

5.3.1.2

Adèle FEUILLADE est née le lundi 2 novembre 1795 à Nontron (24). Elle est la fille légitime de Pierre FEUILLADE, Avocat, âgé de 46 ans environ et de Jeanne PASTOUREAU. A sa naissance, elle a une soeur Marguerite (née en 1794). Elle s'unit avec Guy LAPEYRONNIE (1787-), Médecin, le fils légitime de Jean LAPEYRONNIE et d'Elizabeth CULTAL. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mercredi 7 février 1816 à Nontron (24).

Génération.6

2.1.2.1.1

Richard MONGIN voit le jour vers 1806. Il est le fils légitime de Gabriel MONGIN, Receveur des domaines, âgé de 26 ans environ et de Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE, âgée de 24 ans environ. Richard sera Homme de lettres. Il s'unit avec Françoise Louise Philippine WÜRTH -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Augustin né en 1843. Ils se marient le dimanche 26 septembre 1841 à La Rochefoucauld (16). Richard MONGIN est décédé le lundi 16 juillet 1883, à l'âge de 77 ans environ, à Paris (75).

2.1.2.1.2

Jean Astolphe MONGIN voit le jour vers 1812. Il est le fils légitime de Gabriel MONGIN, Receveur des domaines, âgé de 31 ans environ et de Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE, âgée de 30 ans environ. A sa naissance, il a un frère Richard (né vers 1806). Jean sera Négociant. Il s'unit avec Françoise CONDAMY -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Charles François né à une date inconnue. - Marie Elisa née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 2 mars 1840 à Angoulême (16). Jean A. MONGIN est décédé le jeudi 26 novembre 1874, à l'âge de 62 ans environ, à Civray (86).

2.1.2.1.3

Charles François MONGIN voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Gabriel MONGIN, Receveur des domaines et de Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE. Charles sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie Léontine BOITEAU -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le dimanche 16 février 1834 à Eymouthiers (16).

2.1.2.1.4

Elise MONGIN est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Gabriel MONGIN, Receveur des domaines et de Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE. Elle s'unit avec Jean JÉMOT -, Instituteur, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 3 août 1830 à Angoulême (16).

2.1.2.1.5

Gabrielle MONGIN est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Gabriel MONGIN, Receveur des domaines et de Marie DUROUSSEAU-LAGRANGE. Elle s'unit avec Jean Baptiste BÉGOLE (1811-1869), Médecin, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le dimanche 18 mars 1838 à Eymouthiers (16).

4.1.1b.1.1

Marie Mauricette GUIMBELOT est née le mercredi 30 septembre 1807 à Saint-Sornin (16). Elle est la fille légitime de François Nicolas GUIMBELOT, Propriétaire, âgé de 30 ans et de Marie GUERRY-LASSAIGNE, âgée de 31 ans. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Thomas (né en 1798), Marie Simone (née vers 1801). Elle s'unit avec Jean LABROUSSE-LESSARD (1804-1877), Propriétaire, le fils légitime de Léonard LABROUSSE-LESSARD et de Françoise BERNARD-DESJARTRES. Ce couple aura un enfant : - Anne née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 27 novembre 1832 à Saint-Sornin (16). Marie M. GUIMBELOT est décédée le jeudi 18 août 1870, à l'âge de 62 ans, à Bussière-Badil (24).

4.1.1b.1.2

Anne Julie GUIMBELOT est née vers 1809. Elle est la fille légitime de François Nicolas GUIMBELOT, Propriétaire, âgé de 32 ans environ et de Marie GUERRY-LASSAIGNE, âgée de 32 ans environ. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Marie Mauricette (née en 1807), Thomas (né en 1798), Marie Simone (née vers 1801). Elle s'unit avec Michel PARCELLIER -, Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mercredi 15 janvier 1840 à Saint-Sornin (16). Anne J. GUIMBELOT est décédée le lundi 13 octobre 1873, à l'âge de 64 ans environ, à Grassac (16).

4.1.1b.1.3

Madeleine GUIMBELOT est née vers 1811. Elle est la fille légitime de François Nicolas GUIMBELOT, Propriétaire, âgé de 34 ans environ et de Marie GUERRY-LASSAIGNE, âgée de 34 ans environ. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Marie Mauricette (née en 1807), Anne Julie (née vers 1809), Thomas (né en 1798), Marie Simone (née vers 1801). Elle s'unit avec Guillaume LECLERC -, Marchand, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Françoise née en 1845. Ils se marient le mardi 13 juin 1843 à Marillac-le-Franc (16). Madeleine GUIMBELOT est décédée le jeudi 12 novembre 1885, à l'âge de 74 ans environ, à La Rochefoucauld (16).

4.1.1b.1.4

Anne GUIMBELOT est née le vendredi 10 février 1815 à Saint-Sornin (16). Elle est la fille légitime de François Nicolas GUIMBELOT, Propriétaire, âgé de 38 ans et de Marie GUERRY-LASSAIGNE, âgée de 38 ans. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Marie Mauricette (née en 1807), Anne Julie (née vers 1809), Madeleine (née vers 1811), Thomas (né en 1798), Marie Simone (née vers 1801). Elle s'unit avec Jean BLANCHON -, Propriétaire, le fils légitime de Pierre BLANCHON et d'Elisabeth GUERRY. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mercredi 24 janvier 1838 à Saint-Sornin (16). Anne GUIMBELOT est décédée le mardi 24 mai 1892, à l'âge de 77 ans, à Mazerolles (16).

4.1.1b.2.1

Pierre GUIMBELOT voit le jour vers 1810. Il est le fils légitime de Jacques Abraham GUIMBELOT, Propriétaire, âgé de 30 ans environ et de Marie Madeleine LÉRIGET, âgée de 32 ans environ. Pierre sera Propriétaire, célibataire. Pierre GUIMBELOT est décédé le dimanche 30 juillet 1893, à l'âge de 83 ans environ, à Rancogne (16).

4.1.1b.3.1

Léonard ALLAFORT voit le jour le samedi 7 juin 1817 à Étouars (24). Il est le fils légitime de Jean ALLAFORT, Aubergiste, âgé de 33 ans et de Jeanne GUIMBELOT, âgée de 36 ans. Léonard sera Propriétaire. Il s'unit avec Jeanne COUSSY (1814-1879), la fille légitime de Pierre COUSSY et de Jeanne LAVOIX. Ce couple aura deux enfants : - Jeanne Ernestine née en 1843. - Léonard né à une date inconnue. Ils se marient le lundi 1 août 1842 à Javerlhac (24). Léonard ALLAFORT est décédé le mercredi 25 octobre 1893, à l'âge de 76 ans, à Javerlhac (24).

4.1.1b.4.1

Marie Adeline GUIMBELOT est née le dimanche 15 août 1819 à La Rochefoucauld (16). Elle est la fille légitime de Jacques GUIMBELOT-MONPLAISIR, Propriétaire, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 37 ans et de Marie Minette DURAND, âgée de 19 ans. Elle s'unit avec Thomas LABROUSSE-LESSARD (1810-1879), Propriétaire, le fils légitime de Léonard LABROUSSE-LESSARD et de Françoise BERNARD-DESJARTRES. Ce couple aura cinq enfants : - Jacques né en 1842. - Marie née en 1844. - François né en 1847. - Léonard né en 1849. - Jacques né en 1851. Ils se marient le mardi 2 juin 1840 à Eymouthiers (16). Marie A. GUIMBELOT est décédée le jeudi 27 décembre 1866, à l'âge de 47 ans, à Eymouthiers (16).

4.1.1b.4.2

Étienne GUIMBELOT-BEAUPRÉ voit le jour le jeudi 17 juin 1824 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de Jacques GUIMBELOT-MONPLAISIR, Propriétaire, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 42 ans et de Marie Minette DURAND, âgée de 23 ans. A sa naissance, il a une soeur Marie Adeline (née en 1819). Étienne sera Propriétaire, maire d'Eymouthiers. Il s'unit avec Marguerite BALESTON (~ 1829-1909), la fille légitime de Louis BALESTON et de Marie DAVID. Ce couple aura deux enfants : - Jacques Némorin né en 1854. - Marie née en 1862. Ils se marient le dimanche 5 décembre 1852 à Eymouthiers (16). Étienne GUIMBELOT-BEAUPRÉ est décédé le samedi 12 janvier 1907, à l'âge de 82 ans, à Eymouthiers (16).

4.1.1b.4.3

François GUIMBELOT-MONPLAISIR voit le jour le jeudi 3 janvier 1828 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de Jacques GUIMBELOT-MONPLAISIR, Propriétaire, agriculteur, maire d'Eymouthiers, âgé de 45 ans et de Marie Minette DURAND, âgée de 27 ans. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Marie Adeline (née en 1819), Étienne (né en 1824). François sera Propriétaire. Il s'unit avec Léonarde Valérie DUVOISIN de SOUMAGNAT (1829-1866), la fille légitime de Jean Égisthe DUVOISIN de SOUMAGNAT et de Jeanne ROBERT. Ce couple aura deux enfants : - Hortense née à une date inconnue. - Pauline née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 30 juin 1856 à Cussac (87). François GUIMBELOT-MONPLAISIR est décédé le jeudi 5 juillet 1906, à l'âge de 78 ans, à Anais (16).

4.1.1b.6.1

Pierre LABRÉGÈRE voit le jour vers 1817. Il est le fils légitime d'Antoine LABRÉGÈRE, Propriétaire, âgé de 33 ans environ et d'Anne Julie GUIMBELOT, âgée de 31 ans environ. Pierre sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie CALLANDREAU -, la fille légitime de Jean Félix CALLANDREAU et de Marie DEGORCE. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 28 juillet 1845 à Yvrac-et-Malleyrand (16). Pierre LABRÉGÈRE est décédé le mardi 13 février 1872, à l'âge de 55 ans environ, à Vitrac (16).

4.1.1b.8.1a

Françoise DEGORCE est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean Baptiste DEGORCE, Propriétaire et de Françoise GUIMBELOT. Elle s'unit avec Jean Baptiste GILLIBERT-DUPLANTIER (-), Propriétaire, le fils légitime de Élie GILLIBERT-DUPLANTIER et d'Anne Justine GIGNAC. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 4 novembre 1839 à Marillac-le-Franc (16).

4.1.1b.9.1

Clarice Rose GUIMBELOT est née vers 1822. Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT-DUMAINE, Propriétaire, âgé de 30 ans environ et de Marie Estelle DESTHÈVES, âgée de 22 ans environ. Clarice sera Célibataire. Clarice R. GUIMBELOT est décédée le mardi 3 décembre 1867, à l'âge de 45 ans environ, à Videix (87).

4.1.1b.9.2

Anne GUIMBELOT est née le jeudi 8 avril 1824 à Videix (87). Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT-DUMAINE, Propriétaire, âgé de 32 ans et de Marie Estelle DESTHÈVES, âgée de 24 ans environ. A sa naissance, elle a une soeur Clarice Rose (née vers 1822). Elle s'unit avec François CHAZEAUD -, Marchand, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 2 juin 1851 à Videix (87). Anne GUIMBELOT est décédée le jeudi 17 juillet 1902, à l'âge de 78 ans, à Videix (87).

4.1.1b.9.3

Nicolas Alfred GUIMBELOT voit le jour le jeudi 29 janvier 1835 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de François GUIMBELOT-DUMAINE, Propriétaire, âgé de 43 ans et de Marie Estelle DESTHÈVES, âgée de 35 ans environ. A sa naissance, il a plusieurs soeurs : Clarice Rose (née vers 1822), Anne (née en 1824). Nicolas sera Propriétaire, maire de Videix, conseiller général, chevalier de la Légion d'honneur. Il s'unit avec Léonarde Prudence Noémie FAUCHER (1842-1902), la fille légitime de Jean Martin FAUCHER et de Marie Christine BOULESTEIX. Ce couple aura deux enfants : - Marguerite Marie Emilie née en 1864. - Gabriel Pierre né en 1867. Ils se marient le samedi 14 février 1863 à Vayres (87). Nicolas A. GUIMBELOT est décédé le dimanche 30 avril 1922, à l'âge de 87 ans, à Videix (87).

4.1.1b.9.4

Marie GUIMBELOT est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT-DUMAINE, Propriétaire et de Marie Estelle DESTHÈVES. Elle s'unit avec Jean COUVIDAT (-), Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 28 janvier 1854 à Videix (87).

4.1.1b.9.5

Anne GUIMBELOT est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT-DUMAINE, Propriétaire et de Marie Estelle DESTHÈVES. Elle s'unit avec Alphonse VAUDELLE (~ 1840-1892), Instituteur, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 5 juillet 1864 à Videix (87).

4.1.1b.10.1

Michel Numa GUIMBELOT voit le jour le samedi 10 novembre 1821 à Bussière-Badil (24). Il est le fils légitime de Jacques GUIMBELOT, Propriétaire, rentier, âgé de 29 ans et de Marie Guillermine GROS-DESVAUD, âgée de 31 ans environ. Michel sera Propriétaire. Il s'unit avec Antoinette Blandine BONNELIE -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Michel N. GUIMBELOT est décédé le mercredi 21 novembre 1888, à l'âge de 67 ans, à Bussière-Badil (24).

4.1.1b.10.2

Charles François GUIMBELOT voit le jour le dimanche 4 septembre 1825 à Bussière-Badil (24). Il est le fils légitime de Jacques GUIMBELOT, Propriétaire, rentier, âgé de 32 ans et de Marie Guillermine GROS-DESVAUD, âgée de 35 ans environ. A sa naissance, il a un frère Michel Numa (né en 1821). Charles sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie Elisabeth DAPIEN -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Nicolas Michel né en 1862. Ils se marient le mardi 27 septembre 1853 à Teyjat (24). Charles F. GUIMBELOT est décédé le samedi 20 janvier 1883, à l'âge de 57 ans, à Javerlhac (24).

4.1.1b.10.3

Frédéric Nicolas GUIMBELOT voit le jour le vendredi 22 février 1828 à Bussière-Badil (24). Il est le fils légitime de Jacques GUIMBELOT, Propriétaire, rentier, âgé de 35 ans et de Marie Guillermine GROS-DESVAUD, âgée de 38 ans environ. A sa naissance, il a plusieurs frères: Michel Numa (né en 1821), Charles François (né en 1825). Frédéric sera Propriétaire, rentier. Il s'unit avec Anne PLANTY (1839-1893), la fille légitime de Pierre Aprilis PLANTY et de Marie Julie DUVOISIN. Ce couple aura un enfant : - Anne Elodie née en 1867. Ils se marient le mardi 3 novembre 1857 à Saint-Germain-de-Montbron (16). Frédéric N. GUIMBELOT est décédé le dimanche 14 juin 1896, à l'âge de 68 ans, à Eymouthiers (16).

4.1.1b.10.4

Marie Adèle GUIMBELOT est née vers 1831. Elle est la fille légitime de Jacques GUIMBELOT, Propriétaire, rentier, âgé de 38 ans environ et de Marie Guillermine GROS-DESVAUD, âgée de 40 ans environ. A sa naissance, elle a plusieurs frères: Michel Numa (né en 1821), Charles François (né en 1825), Frédéric Nicolas (né en 1828). Elle s'unit avec Jacques PUYBARAUD -, Fabricant de gants, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Adèle née à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 2 juin 1858 à Bussière-Badil (24). Marie A. GUIMBELOT est décédée le lundi 21 mars 1859, à l'âge de 28 ans environ, à Saint-Junien (87).

4.1.1b.10.5

Anne GUIMBELOT est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques GUIMBELOT, Propriétaire, rentier et de Marie Guillermine GROS-DESVAUD. Elle s'unit avec Théophile VERNEUIL -, Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 26 avril 1870 à Bussière-Badil (24).

5.1.1.1.1

Geoffroy BOURINET voit le jour vers 1801. Il est le fils légitime de Pierre Bonaventure BOURINET, Percepteur et de Jeanne Guillemine BOYER, âgée de 17 ans environ. Geoffroy sera Propriétaire. Il s'unit avec Zélie Thérèse PARIS -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Auguste né vers 1831. Ils se marient le lundi 22 décembre 1828 à Saint-Pardoux-la-Rivière (24). Geoffroy BOURINET est décédé le samedi 13 février 1869, à l'âge de 68 ans environ, à Villars (24).

5.1.1.1.2

Thomas BOURINET voit le jour vers 1804. Il est le fils légitime de Pierre Bonaventure BOURINET, Percepteur et de Jeanne Guillemine BOYER, âgée de 19 ans environ. A sa naissance, il a un frère Geoffroy (né vers 1801). Thomas sera Banquier à Nontron. Thomas BOURINET est décédé le mardi 17 février 1852, à l'âge de 48 ans environ, à Nontron (24).

5.1.1.1.3

Geoffroy BOURINET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Pierre Bonaventure BOURINET, Percepteur et de Jeanne Guillemine BOYER. Geoffroy sera Juge au tribunal de Nontron. Il s'unit avec Marie Clarisse COQUET-MIRANDE -, la fille légitime de François COQUET-MIRANDE et de Madeleine DECESCAUD. Ce couple aura deux enfants : - Pierre né vers 1836. - Marie née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 9 septembre 1834 à Souffrignac (16).

5.1.1.1.4

François BOURINET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Pierre Bonaventure BOURINET, Percepteur et de Jeanne Guillemine BOYER. François sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie Pauline PICHON -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Pierre Émile né à une date inconnue. - Marie Françoise Céleste née à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 26 décembre 1832 à Mareuil (24).

5.1.2.1.1

Pierre Armand LAPEYRE-MENSIGNAC voit le jour le mardi 28 avril 1829 à Javerlhac (24). Il est le fils légitime de Pierre LAPEYRE-MENSIGNAC, Propriétaire, âgé de 32 ans et de Françoise Pauline MACARY-LAGRELIÈRE, âgée de 22 ans. Pierre sera Propriétaire. Il s'unit avec Martiale Elise PRÉVERAUD -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura trois enfants : - Mathieu André Auguste né en 1859. - Anne Olympe Marie Thérèse Pauline née à une date inconnue. - Suzanne née à une date inconnue. Pierre A. LAPEYRE-MENSIGNAC est décédé le dimanche 7 octobre 1888, à l'âge de 59 ans, à Lussas (24).

5.1.2.1.2

Jean Baptiste Édouard LAPEYRE-MENSIGNAC voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Pierre LAPEYRE-MENSIGNAC, Propriétaire et de Françoise Pauline MACARY-LAGRELIÈRE. Jean sera Propriétaire. Il s'unit avec Françoise Elodie MACARY-LAGRELIÈRE -, la fille légitime de Paul MACARY-LAGRELIÈRE et de Marie Julie BLANCHARD. Ce couple aura deux enfants : - Étienne né à une date inconnue. - Pierre né à une date inconnue. Ils se marient le mardi 29 avril 1851 à Étouars (24).

5.2.3.1.1

Elisabeth Elise de LAJAMME de BELLEVILLE est née le lundi 28 janvier 1811 à Bussière-Badil (24). Elle est la fille légitime de Thibaud de LAJAMME de BELLEVILLE, Percepteur, âgé de 33 ans et de Magdelaine GROS-DESVAUD, âgée de 16 ans environ. Elle s'unit avec Pierre MATHELON-LAGROIS (1805-), Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 27 février 1832 à Bussière-Badil (24).

5.2.3.1.2

Jacques Hector de LAJAMME de BELLEVILLE voit le jour le lundi 23 mars 1812 à Bussière-Badil (24). Il est le fils légitime de Thibaud de LAJAMME de BELLEVILLE, Percepteur, âgé de 35 ans et de Magdelaine GROS-DESVAUD, âgée de 17 ans environ. A sa naissance, il a une soeur Elisabeth Elise (née en 1811). Jacques sera Percepteur. Il s'unit avec Marie Henriette GRANGER -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Roch Antoine Arthur Gaston né en 1847. Jacques H. de LAJAMME de BELLEVILLE est décédé le vendredi 20 août 1875, à l'âge de 63 ans, à Périgueux (24).

5.2.3.1.3

Marie Clara de LAJAMME de BELLEVILLE est née le lundi 28 janvier 1822 à Bussière-Badil (24). Elle est la fille légitime de Thibaud de LAJAMME de BELLEVILLE, Percepteur, âgé de 44 ans et de Magdelaine GROS-DESVAUD, âgée de 27 ans environ. A sa naissance, elle a pour frères et soeurs : Elisabeth Elise (née en 1811), Jacques Hector (né en 1812). Elle s'unit avec Roch Antoine de LAJAMME de BELLEVILLE (1819-1874), Commerçant, le fils légitime de Jean de LAJAMME de BELLEVILLE et de Catherine BOISSIER-DESCOMBES. Ce couple aura un enfant : - Marie Eve née en 1853. Ils se marient le mardi 6 mai 1845 à Bussière-Badil (24). Marie C. de LAJAMME de BELLEVILLE est décédée le mercredi 19 janvier 1898, à l'âge de 75 ans, à Paris (75).

5.2.3.2.1

Françoise MOUMIET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Bernard MOUMIET, Chirurgien militaire et de Charlotte de LAJAMME de BELLEVILLE. Elle s'unit avec Jean Martin CAMGRAND -, Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le jeudi 14 avril 1836 à Saint-Médard (64).

5.2.3.2.2

Augustin Sicaire MOUMIET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Bernard MOUMIET, Chirurgien militaire et de Charlotte de LAJAMME de BELLEVILLE. Augustin sera Médecin. Il s'unit avec Magdelaine Adèle LABURTHE -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 19 septembre 1846 à Saint-Médard (64).

5.2.3.4.1a

Roch Antoine de LAJAMME de BELLEVILLE voit le jour le mercredi 3 février 1819 à Mansle (16). Il est le fils légitime de Jean de LAJAMME de BELLEVILLE, Propriétaire, âgé de 25 ans et de Catherine BOISSIER-DESCOMBES, âgée de 26 ans environ. Roch sera Commerçant. Il s'unit avec Marie Clara de LAJAMME de BELLEVILLE (1822-1898), la fille légitime de Thibaud de LAJAMME de BELLEVILLE et de Magdelaine GROS-DESVAUD. Ce couple aura un enfant : - Marie Eve née en 1853. Ils se marient le mardi 6 mai 1845 à Bussière-Badil (24). Roch A. de LAJAMME de BELLEVILLE est décédé le lundi 6 avril 1874, à l'âge de 55 ans, à Melun (77).

5.2.3.4.2b

Joseph de LAJAMME de BELLEVILLE voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean de LAJAMME de BELLEVILLE, Propriétaire et de Marie Anne Aminthe BEAUMIER. Joseph sera Teinturier, propriétaire, maire de Malétable. Il s'unit avec Marie Iphigénie BISSON -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Robert Antonin né en 1865. Ils se marient le mercredi 25 novembre 1863 à Elbeuf (76).

5.2.3.5.1

Thibaud GROS-DESVAUD voit le jour vers 1811. Il est le fils légitime de Jean GROS-DESVAUD, Propriétaire et de Catherine de LAJAMME de BELLEVILLE. Thibaud sera Propriétaire, adjoint municipal. Il s'unit avec Jeanne Dorothée MILLET (~ 1814-1872), la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura quatre enfants : - Caroline née en 1835. - Louis né en 1836. - Justin né en 1841. - Jean né à une date inconnue. Thibaud GROS-DESVAUD est décédé le mercredi 18 mars 1885, à l'âge de 74 ans environ, à Busserolles (24).

5.3.1.1.1

Pierre Guillaume PASTOUREAU voit le jour le jeudi 31 mars 1814 à Nontron (24). Il est le fils légitime de Jean Baptiste Guillaume PASTOUREAU, Greffier, âgé de 30 ans et de Marguerite FEUILLADE, âgée de 19 ans. Pierre sera Propriétaire. Pierre G. PASTOUREAU est décédé le vendredi 24 septembre 1875, à l'âge de 61 ans, à Nontron (24).

Génération.7

2.1.2.1.1.1

Augustin MONGIN voit le jour le vendredi 28 avril 1843 à Paris (75). Il est le fils légitime de Richard MONGIN, Homme de lettres, âgé de 37 ans environ et de Françoise Louise Philippine WÜRTH. Augustin sera Artiste, chevalier de la Légion d'honneur. Il s'unit avec Marie Amélie VIELLET -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le dimanche 3 février 1884 à Paris (75). Augustin MONGIN est décédé le samedi 15 avril 1911, à l'âge de 67 ans, à Châtillon (92).

2.1.2.1.2.1

Charles François MONGIN voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean Astolphe MONGIN, Négociant et de Françoise CONDAMY. Charles sera Receveur de l'enregistrement. Il s'unit avec Marie Louise Amélie IMBERT -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mercredi 15 janvier 1868 à Civray (86).

2.1.2.1.2.2

Marie Elisa MONGIN est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean Astolphe MONGIN, Négociant et de Françoise CONDAMY. Elle s'unit avec Antoine PEYRAMAURE -, Pharmacien, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Marie Louise née à une date inconnue. Ils se marient le mercredi 24 avril 1867 à Civray (86).

4.1.1b.1.1.1

Anne LABROUSSE est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jean LABROUSSE-LESSARD, Propriétaire et de Marie Mauricette GUIMBELOT. Elle s'unit avec Pierre LAVERRIÈRE (~ 1836-1910), Instituteur, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Eugénie née à une date inconnue. - Joseph Jean né à une date inconnue. Ils se marient le dimanche 27 janvier 1861 à Eymouthiers (16). Anne LABROUSSE est décédée à une date inconnue.

4.1.1b.1.3.1

Françoise LECLERC est née le lundi 14 avril 1845 à La Rochefoucauld (16). Elle est la fille légitime de Guillaume LECLERC, Marchand et de Madeleine GUIMBELOT, âgée de 34 ans environ. Elle s'unit avec Théodore ESTÈVE (1830-), Employé de mairie, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 21 avril 1877 à La Rochefoucauld (16).

4.1.1b.3.1.1

Jeanne Ernestine ALLAFORT est née le mercredi 16 août 1843 à Javerlhac (24). Elle est la fille légitime de Léonard ALLAFORT, Propriétaire, âgé de 26 ans et de Jeanne COUSSY, âgée de 28 ans. Elle s'unit avec Pierre GARENNE (1840-), le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Marie Jeanne née en 1877. Ils se marient le lundi 30 décembre 1872 à Javerlhac (24).

4.1.1b.3.1.2

Léonard ALLAFORT voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Léonard ALLAFORT, Propriétaire et de Jeanne COUSSY. Léonard sera Propriétaire. Il s'unit avec Pauline GUIMBELOT -, la fille légitime de François GUIMBELOT-MONPLAISIR et de Léonarde Valérie DUVOISIN de SOUMAGNAT. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 19 janvier 1880 à Cussac (87).

4.1.1b.4.1.1

Jacques LABROUSSE voit le jour le jeudi 27 octobre 1842 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de Thomas LABROUSSE-LESSARD, Propriétaire, âgé de 32 ans et de Marie Adeline GUIMBELOT, âgée de 23 ans. Jacques sera Propriétaire. Il s'unit avec Michelle BARRIÈRE (1844-1876), la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Thomas né en 1867. Ils se marient le dimanche 1 octobre 1865 à Eymouthiers (16). Jacques LABROUSSE est décédé le lundi 9 décembre 1878, à l'âge de 36 ans, à Angoulême (16).

4.1.1b.4.1.2

Marie LABROUSSE est née le jeudi 7 novembre 1844 à Eymouthiers (16). Elle est la fille légitime de Thomas LABROUSSE-LESSARD, Propriétaire, âgé de 34 ans et de Marie Adeline GUIMBELOT, âgée de 25 ans. A sa naissance, elle a un frère Jacques (né en 1842). Elle s'unit avec Léonard DÉLIAT (1834-), Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 7 mars 1864 à Eymouthiers (16).

4.1.1b.4.1.3

François LABROUSSE voit le jour le samedi 1 mai 1847 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de Thomas LABROUSSE-LESSARD, Propriétaire, âgé de 37 ans et de Marie Adeline GUIMBELOT, âgée de 27 ans. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Jacques (né en 1842), Marie (née en 1844). François sera Propriétaire. Il s'unit avec Marguerite CHABELARD (1844-), la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 3 février 1877 à Sers (16).

4.1.1b.4.1.4

Léonard LABROUSSE voit le jour le jeudi 22 février 1849 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de Thomas LABROUSSE-LESSARD, Propriétaire, âgé de 38 ans et de Marie Adeline GUIMBELOT, âgée de 29 ans. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Jacques (né en 1842), Marie (née en 1844), François (né en 1847). Léonard sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie MONZEAU (1849-), la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Antoine né en 1874. - Antoine Maurice né en 1882. Ils se marient le jeudi 3 décembre 1868 à Eymouthiers (16).

4.1.1b.4.1.5

Jacques LABROUSSE voit le jour le mardi 16 décembre 1851 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de Thomas LABROUSSE-LESSARD, Propriétaire, âgé de 41 ans et de Marie Adeline GUIMBELOT, âgée de 32 ans. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Jacques (né en 1842), Marie (née en 1844), François (né en 1847), Léonard (né en 1849). Jacques sera Propriétaire. Il s'unit avec Marie CHABASSE (1849-), la fille légitime d'André CHABASSE et de Jeanne MANEM. Ce couple aura un enfant : - Joseph né en 1874. Ils se marient le mardi 13 mai 1873 à Souffrignac (16).

4.1.1b.4.2.1

Jacques Némorin GUIMBELOT voit le jour le dimanche 15 janvier 1854 à Eymouthiers (16). Il est le fils légitime de Étienne GUIMBELOT-BEAUPRÉ, Propriétaire, maire d'Eymouthiers, âgé de 29 ans et de Marguerite BALESTON, âgée de 25 ans environ. Jacques sera Propriétaire, maire d'Eymouthiers. Il s'unit avec Marie Emilie BOURINET -, la fille légitime de Louis BOURINET et de Marguerite ROUGET. Ce couple aura un enfant : - Marie Louise Marguerite née à une date inconnue. Ils se marient le samedi 27 avril 1878 à Chazelles (16). Jacques N. GUIMBELOT est décédé le lundi 11 novembre 1907, à l'âge de 53 ans, à Eymouthiers (16).

4.1.1b.4.2.2

Marie GUIMBELOT est née le jeudi 2 janvier 1862 à Eymouthiers (16). Elle est la fille légitime de Étienne GUIMBELOT-BEAUPRÉ, Propriétaire, maire d'Eymouthiers, âgé de 37 ans et de Marguerite BALESTON, âgée de 33 ans environ. A sa naissance, elle a un frère Jacques Némorin (né en 1854). Elle s'unit avec Léonard DEBORD de LOVINIE (1854-), Propriétaire, rentier, le fils légitime de Léonard DEBORD de LOVINIE et de Marie Justine MOUSNIER-LAFAURIE. Ce couple aura un enfant : - Marie Marguerite Alice née en 1881. Ils se marient le mercredi 28 avril 1880 à Eymouthiers (16).

4.1.1b.4.3.1

Hortense GUIMBELOT est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT-MONPLAISIR, Propriétaire et de Léonarde Valérie DUVOISIN de SOUMAGNAT. Elle s'unit avec Jean VEAUX -, Propriétaire, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Marie Louise Adélina Anaïs née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 19 janvier 1880 à Cussac (87).

4.1.1b.4.3.2

Pauline GUIMBELOT est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François GUIMBELOT-MONPLAISIR, Propriétaire et de Léonarde Valérie DUVOISIN de SOUMAGNAT. Elle s'unit avec Léonard ALLAFORT -, Propriétaire, le fils légitime de Léonard ALLAFORT et de Jeanne COUSSY. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 19 janvier 1880 à Cussac (87).

4.1.1b.9.3.1

Marguerite Marie Emilie GUIMBELOT est née le mercredi 6 janvier 1864 à Rochechouart (87). Elle est la fille légitime de Nicolas Alfred GUIMBELOT, Propriétaire, maire de Videix, conseiller général, chevalier de la Légion d'honneur, âgé de 28 ans et de Léonarde Prudence Noémie FAUCHER, âgée de 21 ans. Elle s'unit avec Pierre Eugène BURAUD (1859-1914), Conservateur des hypothèques, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le samedi 12 janvier 1884 à Videix (87).

4.1.1b.9.3.2

Gabriel Pierre GUIMBELOT voit le jour le mardi 26 mars 1867 à Rochechouart (87). Il est le fils légitime de Nicolas Alfred GUIMBELOT, Propriétaire, maire de Videix, conseiller général, chevalier de la Légion d'honneur, âgé de 32 ans et de Léonarde Prudence Noémie FAUCHER, âgée de 24 ans. A sa naissance, il a une soeur Marguerite Marie Emilie (née en 1864). Gabriel sera Notaire. Il s'unit avec Anne BESSE (1868-), la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Jeanne Noémie née en 1897. Ils se marient le mardi 30 juin 1896 à Vayres (87). Gabriel P. GUIMBELOT est décédé le samedi 24 février 1917, à l'âge de 49 ans, à Montbron (16).

4.1.1b.10.2.1

Nicolas Michel GUIMBELOT voit le jour le mardi 14 octobre 1862 à Teyjat (24). Il est le fils légitime de Charles François GUIMBELOT, Propriétaire, âgé de 37 ans et de Marie Elisabeth DAPIEN. Nicolas sera Clerc de notaire. Il s'unit avec Jeanne MANDON-FORGEAS (1868-1947), la fille légitime de Léandre Joseph MANDON-FORGEAS et de Jeanne CHAMBORD. Ce couple aura un enfant : - Abel né en 1887. Ils se marient le jeudi 29 avril 1886 aux Salles-Lavauguyon (87). Nicolas M. GUIMBELOT est décédé en 1888, à l'âge de 25 ans.

4.1.1b.10.3.1

Anne Elodie GUIMBELOT est née le samedi 10 août 1867 à Eymouthiers (16). Elle est la fille légitime de Frédéric Nicolas GUIMBELOT, Propriétaire, rentier, âgé de 39 ans et d'Anne PLANTY, âgée de 28 ans. Elle s'unit avec Jules BOUDRY (1863-1944), Médecin, chevalier de la Légion d'honneur, le fils légitime de Joseph BOUDRY et de Marie VAYSSE. Ce couple aura un enfant : - Albéric né en 1890. Ils se marient le dimanche 12 mai 1889 à Eymouthiers (16).

4.1.1b.10.4.1

Adèle PUYBARAUD est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Jacques PUYBARAUD, Fabricant de gants et de Marie Adèle GUIMBELOT. Elle s'unit avec Louis PUYBARAUD-VILLARD (~ 1851-1901), Notaire, maire de Massignac, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le vendredi 19 mai 1882 à Massignac (16).

5.1.1.1.1.1

Auguste BOURINET voit le jour vers 1831. Il est le fils légitime de Geoffroy BOURINET, Propriétaire, âgé de 30 ans environ et de Zélie Thérèse PARIS. Auguste sera Propriétaire. Il s'unit avec Gabrielle Inès GROLHIER-DESBROUSSES -, la fille légitime de Pierre Michel GROLHIER-DESBROUSSES et de Gabrielle Idanie LAMY. Ce couple aura un enfant : - Marie née à une date inconnue. Ils se marient le lundi 20 juin 1853 à Milhac-de-Nontron (24). Auguste BOURINET est décédé le jeudi 3 novembre 1859, à l'âge de 28 ans environ, à Villars (24).

5.1.1.1.3.1

Pierre BOURINET voit le jour vers 1836. Il est le fils légitime de Geoffroy BOURINET, Juge au tribunal de Nontron et de Marie Clarisse COQUET-MIRANDE. Pierre sera Propriétaire. Il s'unit avec Jeanne Marie MILLET -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Estelle née en 1868. Ils se marient le lundi 3 février 1868 à Varaignes (24). Pierre BOURINET est décédé le mardi 31 décembre 1889, à l'âge de 54 ans environ, à Varaignes (24).

5.1.1.1.3.2

Marie BOURINET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Geoffroy BOURINET, Juge au tribunal de Nontron et de Marie Clarisse COQUET-MIRANDE. Elle s'unit avec Jean Baptiste HUGONNEAU-LESSARD -, Maître de forges, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Jacques né en 1865.

5.1.1.1.4.1

Pierre Émile BOURINET voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de François BOURINET, Propriétaire et de Marie Pauline PICHON. Pierre sera Propriétaire. Il s'unit avec Madelaine Julie GUERGUIGNE -, la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le dimanche 29 novembre 1857 à Montemboeuf (16).

5.1.1.1.4.2

Marie Françoise Céleste BOURINET est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de François BOURINET, Propriétaire et de Marie Pauline PICHON. Elle s'unit avec Jean Alcide ARONDEAU-CHABRIGNAC (~ 1835-1906), Propriétaire, maire de Rouzède, le fils légitime de Frédéric François ARONDEAU et d'Anne Honorine HUGUET. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 23 mars 1857 à Varaignes (24).

5.1.2.1.1.1

Mathieu André Auguste LAPEYRE-MENSIGNAC voit le jour le jeudi 19 mai 1859 à Javerlhac (24). Il est le fils légitime de Pierre Armand LAPEYRE-MENSIGNAC, Propriétaire, âgé de 30 ans et de Martiale Elise PRÉVERAUD. Mathieu sera Propriétaire. Il s'unit avec Enodie DESMARTHON (1864-), la fille légitime de Jean DESMARTHON et de Marie BOYER. Ce couple aura deux enfants : - Jean Armand né en 1891. - Anne Marie née en 1894. Ils se marient le lundi 5 mai 1890 à Saint-Pardoux-la-Rivière (24).

5.1.2.1.1.2

Anne Olympe Marie Thérèse Pauline LAPEYRE-MENSIGNAC est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre Armand LAPEYRE-MENSIGNAC, Propriétaire et de Martiale Elise PRÉVERAUD. Elle s'unit avec Pierre LAPEYRE-MENSIGNAC -, Propriétaire, le fils légitime de Jean Baptiste Édouard LAPEYRE-MENSIGNAC et de Françoise Elodie MACARY-LAGRELIÈRE. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 8 septembre 1890 à Lussas (24).

5.1.2.1.1.3

Suzanne LAPEYRE-MENSIGNAC est née à une date inconnue. Elle est la fille légitime de Pierre Armand LAPEYRE-MENSIGNAC, Propriétaire et de Martiale Elise PRÉVERAUD. Elle s'unit avec René PROUHET -, le fils légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Marie Thérèse née en 1901. - Henriette née en 1904. Ils se marient le mardi 3 octobre 1899 à Saint-Laurent-de-Cognac (16).

5.1.2.1.2.1

Étienne LAPEYRE-MENSIGNAC voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean Baptiste Édouard LAPEYRE-MENSIGNAC, Propriétaire et de Françoise Elodie MACARY-LAGRELIÈRE. Étienne sera Propriétaire. Il s'unit avec Florestine de TILLON -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura un enfant : - Thibault né à une date inconnue.

5.1.2.1.2.2

Pierre LAPEYRE-MENSIGNAC voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Jean Baptiste Édouard LAPEYRE-MENSIGNAC, Propriétaire et de Françoise Elodie MACARY-LAGRELIÈRE. Pierre sera Propriétaire. Il s'unit avec Anne Olympe Marie Thérèse Pauline LAPEYRE-MENSIGNAC -, la fille légitime de Pierre Armand LAPEYRE-MENSIGNAC et de Martiale Elise PRÉVERAUD. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 8 septembre 1890 à Lussas (24).

5.2.3.1.2.1

Roch Antoine Arthur Gaston de LAJAMME de BELLEVILLE voit le jour le samedi 14 août 1847 à Bussière-Badil (24). Il est le fils légitime de Jacques Hector de LAJAMME de BELLEVILLE, Percepteur, âgé de 35 ans et de Marie Henriette GRANGER. Roch sera Chef de bataillon, officier de la Légion d'honneur. Il s'unit avec Léontine Marie Josèphe BOITYÈRE de SAINT-GEORGES -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Marie Louise Antoinette Jacqueline née à une date inconnue. - Amélie Adrienne Jeanne née à une date inconnue. Ils se marient le mardi 1 juin 1869 à Dun-sur-Auron (18).

+5.2.3.1.3.1

Marie Eve de LAJAMME de BELLEVILLE est née le vendredi 16 décembre 1853 à Paris (75). Elle est la fille légitime de Roch Antoine de LAJAMME de BELLEVILLE, Commerçant, âgé de 34 ans et de Marie Clara de LAJAMME de BELLEVILLE, âgée de 31 ans. Elle s'unit avec Pierre Émile MANGIN (1835-), Trésorier, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 5 avril 1880 à Malétable (61).

5.2.3.4.1a.1 (5.2.3.1.3.1)

Marie Eve de LAJAMME de BELLEVILLE est née le vendredi 16 décembre 1853 à Paris (75). Elle est la fille légitime de Roch Antoine de LAJAMME de BELLEVILLE, Commerçant, âgé de 34 ans et de Marie Clara de LAJAMME de BELLEVILLE, âgée de 31 ans. Elle s'unit avec Pierre Émile MANGIN (1835-), Trésorier, le fils légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le lundi 5 avril 1880 à Malétable (61).

5.2.3.4.2b.1

Robert Antonin de LAJAMME de BELLEVILLE voit le jour le mercredi 2 août 1865 à Elbeuf (76). Il est le fils légitime de Joseph de LAJAMME de BELLEVILLE, Teinturier, propriétaire, maire de Malétable et de Marie Iphigénie BISSON. Robert sera Capitaine d'infanterie, agriculteur, chevalier de la Légion d'honneur. Il s'unit avec Renée Marie Eugénie Ascension TROTTÉ de LA ROCHE -, la fille légitime de parents non connus. Ce couple aura deux enfants : - Bernard Antonin René Marie né en 1891. - Guy Félix Joseph Marie né en 1891. Ils se marient le dimanche 21 décembre 1890 à Montargis (45).

5.2.3.5.1.1

Caroline GROS-DESVAUD est née le samedi 21 mars 1835 à Busserolles (24). Elle est la fille légitime de Thibaud GROS-DESVAUD, Propriétaire, adjoint municipal, âgé de 24 ans environ et de Jeanne Dorothée MILLET, âgée de 21 ans environ. Elle s'unit avec Antoine GARRIGUE -, Propriétaire, le fils légitime de Léonard GARRIGUE et de Jeanne LAVOIX. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Caroline GROS-DESVAUD est décédée le mardi 17 février 1903, à l'âge de 67 ans, à Piégut (24).

5.2.3.5.1.2

Louis GROS-DESVAUD voit le jour le samedi 14 mai 1836 à Busserolles (24). Il est le fils légitime de Thibaud GROS-DESVAUD, Propriétaire, adjoint municipal, âgé de 25 ans environ et de Jeanne Dorothée MILLET, âgée de 22 ans environ. A sa naissance, il a une soeur Caroline (née en 1835). Louis sera Capitaine de vaisseau, chevalier de la Légion d'honneur. Louis GROS-DESVAUD est décédé le jeudi 26 avril 1906, à l'âge de 69 ans, à Lorient (56).

5.2.3.5.1.3

Justin GROS-DESVAUD voit le jour le vendredi 27 août 1841 à Busserolles (24). Il est le fils légitime de Thibaud GROS-DESVAUD, Propriétaire, adjoint municipal, âgé de 30 ans environ et de Jeanne Dorothée MILLET, âgée de 27 ans environ. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Caroline (née en 1835), Louis (né en 1836). Justin sera Notaire à Abjat. Justin GROS-DESVAUD est décédé le dimanche 24 septembre 1882, à l'âge de 41 ans, à Abjat (24).

5.2.3.5.1.4

Jean GROS-DESVAUD voit le jour à une date inconnue. Il est le fils légitime de Thibaud GROS-DESVAUD, Propriétaire, adjoint municipal et de Jeanne Dorothée MILLET. Jean sera Négociant à La Rochefoucauld. Il s'unit avec Florestine CAMBOIS (~ 1844-1925), la fille légitime de parents non connus. Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple. Ils se marient le mardi 16 mai 1865 à La Rochefoucauld (16).

Chronique éditée pour Généalogie Charente Périgord.

©º°¨¨°º©

Posté par ID348347 à 16:01 - - Permalien [#]


26 août 2015

État des cens et rentes dus aux seigneuries de Montbron, Manteresse et La Grelière

État des cens et rentes dus aux seigneuries de Montbron, Manteresse et La Grelière, pour maisons, jardins et terres, par : Pierre Sauvo, marchand, Josué Marvaud, notaire, Jean Perret, tailleur d'habits, Isabeau Trufandier, veuve de Jean Barraud, marchand, Arnaud Grand, marchand, Abraham Allafort, Antoine Terrade, notaire, François Du Rousseau, écuyer, seigneur de Coulgens et de La Pouge, Raimond Redon, laboureur à bras, Junien, Jean et Jacques Du Rousseau, écuyers, sieurs de Marendat, de Ferrières et de La Vue, François Berthoumé, Jean Vallantin, marchand, Isaac Couraudin, écuyer, sieur de Chabrot, Pierre Bradents, receveur de la châtellenie, dans la paroisse de Saint-Maurice de Montbron ; Noël de La Garde, écuyer, François Caperier, notaire, Thévenot Dumas, Jean de La Vallade, Bonaventure Renouard, écuyer, sieur de La Rochebertier, Georges Jourdot, dans la paroisse de Saint-Sornin ; Pierre Bertrade, Guillaume Barrière, Jean et Martin Joubert, Jean Prévereaud, sieur de La Lizière, Micheau Constantin, dans la paroisse de Marillac-le-Franc ; Pierre Abbon, Pierre Demay, Antoine Lériget, marchand, paroisse d'Orgedeuil ; Guillaume Ripe, Léonard Pouvereaud, Jean Sauvo, juge de la juridiction de Manteresse, paroisse du Peyroux ; Bermard Mesnard, Jean Bastier, Giraud et Pierre Thibaud, écuyers, sieur des Joubertières et de Germanas, Joachim Julliem, écuyer, sieur de Chevallerie, paroisse d'Ivrac ; Hélie Dauphin, écuyer, sieur de La Vacherie, Léonard Peychère, Pierre Devaux, paroisse de Saint-Adjutory ; Hugue Fauchier, maréchal, Jacob de Mascureau, écuyer, sieur de Puyravaud, paroisse de Vitrac ; Guillaume Deschamps, Pierre Barjallot, paroisse de Florignac ; Martial de Chevreuse, écuyer, sieur du Champ-Tony, paroisse d'Écuras, etc.

(Archives départementales de la Charente)

Posté par ID348347 à 13:25 - Permalien [#]

25 août 2015

Vente de l'abbaye de Grosbos

Département de la Charente.

District de La Rochefoucauld.

Distance de Paris, 115 lieues.

Municipalité de Charras.

L'abbaye de Grosbos.

La maison bâtie à la moderne, de toute beauté et de toute solidité, forme trois aîles, l'église la quatrième, elle est située au milieu d'une belle prairie, arrosée par les eaux d'une fontaine abondante, qui passe dans les cours, la cuisine, et va entretenir deux pieces d'eau au bout du jardin.

Cette maison est entourée de jardins et de prés ; toutes les propriétés se touchent et contiennent 458 journaux, le journal de huit cents toises de six pieds quarrés ; et consitent dans prés de réserve, une métairie, six borderies, un moulin à huile, un étang, la moitié d'un autre étang, le surplus en bois et allées avec une belle avenue en ormeaux ; l'abbaye de Grosbos près des villes de Marthon et de la Rochebeaucourt, à 4 lieues d'Angoulême, à pareille distance de la Rochefoucauld, et est estimée 61,978 liv.

Il y a de plus pour 1242 liv. de bestiaux et outils, le tout sur l'enchère de 63,400 l.

L'adjudication définitive des biens ci-dessus est annoncée pour le vendredi 27 mai.

Source : Tableau des biens à vendre, 14-05-1791.

Posté par ID348347 à 15:41 - Permalien [#]

Guerry-Duclaud et le Suriname

passeport

NB : Antoine Guerry dit Duclaud est un ancien résident du Suriname. Baptisé le 28 mai 1741 dans l'église Saint-Cybard de La Rochefoucauld, il est le fils de Pierre Guerry, sieur du Claud, procureur au siège ducal, et Marie Pintaud, sa femme. Son parrain est Antoine Juzaud, notaire royal, et Anne Maignen, épouse du sieur Albert de Beauregard. Ancien soldat, il s'installe en Hollande à 18 ans, et commence son apprentissage du négoce et de la langue néerlandaise. De 1762 à 1771, il est employé dans la Compagnie des Indes occidentales au Ghana. Il quitte ensuite l'Afrique pour le Suriname, avec l'intention de devenir planteur. C'est un échec. En 1775, Guerry-Duclaud rentre en France. Il peut se marier avec Marie Migeon, dont le père est un ancien régent des écoles de Confolens, et au moins deux filles naissent de cette union. Il est marchand drapier établi à La Rochefoucauld avant la Révolution française. Lors de la convocation des États généraux, il assiste à plusieurs assemblées locales. La paroisse de Saint-Adjutory, le 8 mars 1789, l'élit député pour porter son cahier de doléances à Angoulême. Membre du conseil municipal de La Rochefoucauld en 1790, élu maire en 1792, succédant à Jean-Paul Sibilet. Il est aussi juge de paix. Sous le Directoire, Guerry-Duclaud est l'agent municipal de la commune, remplacé ensuite par Jean Dubois. Le 30 mars 1803, il s'éteint à l'âge de 62 ans, dans sa ville natale. Ses papiers font partie aujourd'hui des collections de l'université de Princeton.

Posté par ID348347 à 12:04 - Permalien [#]

24 août 2015

Liste des procureurs au présidial d'Angoumois au XVIIe siècle

Acte donné par maîtres Noël de Lestoile et François Delasalmonie, procureurs au présidial d'Angoumois, tant pour eux que pour maîtres François Bernard, Philippe Santerre, Hélie Benoît, Guillaume Laisné, Michel Ducluzeau, Jean Mousnier, Louis Maurice, François Vallette, François Gervais, Pierre Arnaud, Antoine Dechilloux, Pierre Gentilz, Hélie Pallissière, François Cambois, André Dubois, Martial Gros, Laurent Mesnard, Nicolas Mercier, Michel Maurice, Philippe Delabarrière, Pierre Rambaud, Simon Glenisson, Christophe Verdeau, Jean Bonnin, Jean Aymard, Michel Lucas, Dauphin Santerre, Guillaume Cladier, François Mousnier, Jean Rivet, Michel Jolly, Robert Gérou, Pierre Vaslet, René Virol, Jean Vallette, Philippe Pigornet, Guillaume Mercier, François Dumontet, Jean Delaplaigne et Jean Gautier, aussi procureurs audit siège, à Étienne Jargillon, Guillaume Menaud, Geoffroy Rougier, David Gautier, Jean Jolly, Jacques Boissard, Alexis Bodin, Jean Maurougné, Guillaume Touzelet, André Juillard et Philippe Bonnin, aussi procureurs audit présidial, au sujet de certains offices.

(Archives départementales de la Charente)

Posté par ID348347 à 11:30 - Permalien [#]

20 août 2015

Paris de L'Espineuil

Paris de L'Espineuil, avec Généalogie Charente Périgord
D'azur à trois étoiles d'or, posées deux et une, et un croissant d'argent en pointe.

I. — Jacques de Paris, marchand de la ville d'Angoulême, marié avec Florence Seguin, d'où : 1° Jean de Paris, qui suit ; 2° Guillaume de Paris, sieur de Magnac, marié avec Marie de Lacoste, d'où Jean de Paris, maire d'Angoulême ; 3° Létice de Paris, mariée avec Philippe Faligon, échevin d'Angoulême ; 4° Anne de Paris, mariée avec Simon Moreau, échevin et maire d'Angoulême.

II. — Jean de Paris, conseiller de l'hôtel-de-ville, marié avec Jeanne Savineau, d'où : 1° Alexandre de Paris, qui suit ; 2° Simon de Paris, conseiller de l'hôtel-de-ville ; 3° Madeleine de Paris, mariée 1) avec Alexandre du Souchet, procureur au siège présidial d'Angoulême 2) avec François Le Musnier, maire d'Angoulême.

III. — Alexandre de Paris, sieur de L'Espineuil, marié d'après acte du 1er décembre 1586, avec Lucrèce Laisné, fille de Clément Laisné, avocat au présidial d'Angoulême, et Marie de Voyon, d'où : 1° François de Paris, qui suit ; 2° Marie de Paris, mariée avec Jean Benoist, sieur de Berguille ; 3° Catherine de Paris, mariée avec Hélie Houlier, échevin et maire d'Angoulême.

IV. — François de Paris, sieur de L'Espineuil, échevin d'Angoulême, marié d'après acte du 7 février 1621, avec Marguerite Thomas, fille de Jean Thomas, échevin d'Angoulême, et Marguerite Clément, d'où Paul de Paris, qui suit.

V. — Paul de Paris, né en 1631, décédé en 1714, sieur de L'Espineuil, juge-magistrat au siège présidial d'Angoumois, marié d'après acte du 19 février 1654, avec Marguerite Bousquet, fille de Daniel Bousquet, sieur de Boismorin, et Marie Béchamil, d'où : 1° Jean de Paris, qui suit ; 2° Paul de Paris, capitaine au régiment de Beauvaisis ; 3° François de Paris, lieutenant du roi à Neuf-Brisach.

VI. — Jean de Paris, sieur de L'Espineuil, marié d'après acte du 11 mai 1683, avec Madeleine Chérade, fille de Clément Chérade, marchand de la ville d'Angoulême, avec Madeleine Cladier, d'où Alexandre de Paris, qui suit.

VII. — Alexandre de Paris, sieur de L'Espineuil, né en 1684, décédé en 1755, marié d'après acte du 14 février 1722, avec Marguerite-Mélanie Nadaud, fille de Philippe Nadaud, sieur de Neuillac, et Marie-Claire du Bourg, sans postérité.

Archives départementales

1527. — Contrat de mariage entre Simon Moreau, fils de Pierre Moreau, marchand, bourgeois d'Angoulême, et de Catherine Couvidat, sa femme, d'une part; et Anne de Paris, fille de Jacques de Paris et de Florence Seguin, sa femne, ledit Jacques de Paris, neveu de sire Jean de Paris, bourgeois et sous-maire d'Angoulême, et de Jacquette Bigot, sa femme, d'autre part.

1528. — Arrentement, moyennant 12 sous 6 deniers de rente, par sire Jacques de Paris, bourgeois et marchand d'Angoulême, à Naudin Fouchier et Guillemette Martin, sa femme, d'une pièce de terre sise en la paroisse de Saint-Yrieix, contenant deux journaux et demi ou environ et tenue de l'abbaye de St-Cybard d'Angoulême.

1531. — Vente, moyennant 45 livres tournois, par Pierre Biron, « barrillier », à maître Jean de Paris et Jeanne savineau, sa femme, du consentement du sieur Jean de Paris, bourgeois, marchand de la ville d'Angoulême, oncle de l'acquéreur, de 70 sous tournois de rente dus annuellement par Nicolas Berthet, marchand dudit Angoulême, sur une maison sise en ladite ville, paroisse St-André, confrontant par le devant à la rue qui va de la traverse de la halle du Palet à la rue du Minage.

1540. — Acte d'échange entre maître Jean de Paris, avocat au siège royal d'Angoulême, et Jehanne Savineau, sa femme, demeurant à Angoulême, d'une part; et Pierre Maurice, fils d'André Maurice, demeurant en la paroisse de Lhoumeau, d'autre part.

1544. — Cession par honorable homme et sage maître Jean de Paris, maire et capitaine de la ville d'Angoulême, à Simon Moreau, aussi écuyer, demeurant en ladite ville, de 70 sous tournois de rente féodale dus annuellement audit Paris par Jeanne Boullet, veuve de Jean Lamy, Toinette Boullet et autres pour raison de leur village des Boullettes, paroisse St-Éloy, sur les murs d'Angoulême, et à cause d'un « aiguedour appelé anciennement du Pellegrin », assis en ladite paroisse, avec la fontaine et autres appartenances, maisons et vergers, tenant audit village des Boullettes.

1546. — Vente, moyennant 30 livres tournois, par Jean Marin et Marguerite Beneschat, sa femme, à honorable homme et sage maître Jean de Paris, écuyer, avocat au siège royal d'Angoulême, de plusieurs pièces de terre sises à Foulpougne, paroisse de Lhoumeau, et tenues à rente du seigneur de Maumont et de l'abbaye de St-Cybard.

1549. — Transaction entre Anne de Paris, femme de Simon Moreau, d'une part, et maitre Jean de Paris, écuyer, sieur de L'Espineuil, à présent juge de la mairie d'Angoulême, frère de ladite Anne, d'autre part, au sujet des successions de feus Jacques de Paris et Florence Seguin, père et mère des parties, ladite Seguin étant décédée femme en secondes noces d'Hélie Mallat, et aussi de feu Jean de Paris et de feu Pierre de Paris, ce dernier frère de ladite Anne, auxquelles successions ladite Anne avait renoncé, moyennant certaine somme, en faveur dudit sieur de L'Espineuil.

1566. — Vente, moyennant 100 sous, par Héliot Roy, laboureur, à maître Jean de Paris, sieur de Magnac, conseiller magistrat au présidial d'Angoumois, de sept sillons de terre assis au village du Gond, paroisse de Lhoumeau.

1598. — Contrat de mariage entre noble homme maître Jean de Paris, avocat au parlement, fils de noble homme monsieur maître Guillaume de Paris, sieur de Magnac, conseiller du Roi en la sénéchaussée et siège présidial d'Angoumois, et de feue dame Marie Delacoste, d'une part; et demoiselle Françoise Lemusnier, fille de noble homme monsieur maître François Lemusnier, sieur de Lartige, aussi conseiller du Roi et premier président en l'élection d'Angoumois, et de demoiselle Charlotte Laisné, sa femme, d'autre part.

1726. — Vente, moyennant 8,500 livres, par messire Alexandre de Paris, chevalier, seigneur du Courret, Saint-Gervais et autres lieux, et dame Marguerite-Mélanie Nadaud, sa femme, à monsieur maître Jean Bourdage, seigneur de Coulgens, des dîmes inféodées de la paroisse de Saint-Angeau et du lieu noble de Villars.

1730. — Vente, moyennant 70,600 livres, par messire Jean de Paris, chevalier, seigneur du Courret et autres places, conseiller du Roi, lieutenant général, commissaire examinateur et enquêteur en la sénéchaussée et siège d'Angoumois, à messire Étienne-Adrien Chérade, chevalier, seigneur comte de Montbron, baron de Manteresse, La Rochechandry et autres places, et à dame Louise Deval, sa femme, tant de la charge de lieutenant général que de celles de commissaire examinateur et d'enquêteur dont ledit seigneur du Courret était pourvu.

1756. — Vente, moyennant 55,200 livres en principal et 600 livres de pot-de-vin, par messires Paul et Benoît de Paris, écuyers, frères, seigneurs de L'Espineuil et du Trion, demeurant ensemble au bourg de Villefagnan, en Angoumois, tant pour eux que comme ayant charge de messire François de Paris, écuyer, sieur de Boismorin, lieutenant du Roi à Neuf-Brisach, en Alsace, leur frère, tous les trois héritiers de feu messire Alexandre de Paris, vivant écuyer, seigneur du Courret, leur neveu, d'une part ;à messire Arnaud Souc de Plancher, écuyer, seigneur de La Garrelie, La Rousselière et autres lieux, demeurant en son château de La Rousselière, paroisse de Beaussac, en Périgord, tant pour lui que pour dame Madeleine Chérade, sa femme, mineure, d'une part; au profit de demoiselle Anne Dubois de Bellegarde, fille majeure, demeurant à Angoulême, d'autre part.

Bibliothèque généalogique

• François Vigier de La Pile, Histoire de l'Angoumois, 1756.

Cette famille s'est maintenue plus longtemps qu'aucune autre dans le corps de ville et dans les charges du présidial. Elle a été de la maison-de-ville pendant près de cent cinquante ans. On en trouve sept qui ont passé par les différents emplois, dont cinq maires; les autres échevins ou conseillers successivement.

Jean de Paris, conseiller en 1510, ensuite maire les années 1523 et 1544.

Jacques de Paris, conseiller en 1534.

Jean de Paris II, conseiller depuis 1574 jusqu'en 1586.

Simon de Paris, fils du précédent, reçu en sa place de conseiller, depuis 1586 jusqu'en 1606.

Jean de Paris III, maire trois fois, les années 1604, 1620 et 1629.

François de Paris, conseiller en 1626, ensuite échevin jusqu'en 1653.

Il y en a eu deux branches, celle de Maignac et celle de l'Epineuil. La première a fini par deux filles : l'une, nommée Catherine de Paris, mariée avec Hélie Houllier, dont je parlerai dans son lieu, et l'autre dans la maison de l'Etang de Sigogne.

La branche de l'Epineuil a produit plusieurs grands magistrats, entre autres Jean de Paris, quatrième du nom, mort à Villefagnan, où il s'était retiré après avoir exercé fort longtemps la charge de conseiller au présidial avec un applaudissement général. C'était un grand homme de bien; on le consultait de toutes parts dans les affaires les plus épineuses; il était le protecteur des pauvres et un sage conseil pour tout le monde.

Son fils aîné, Jean de Paris, cinquième du nom, seigneur du Couret, a tenu la charge de conseiller pendant longtemps, et, après la mort d'Etienne Chérade, son beau-frère, il prit celle de lieutenant général, qu'il a exercée avec une grande intégrité et une assiduité exemplaires jusqu'à son décès.

Alexandre de Paris, son fils, n'a pas voulu prendre le parti de la robe; il a épousé Marguerite-Madeleine Nadaud, dont il n'a point d'enfants. Il a servi quelque temps, à l'exemple de ses trois oncles, dont un a été capitaine dans Beauvoisis, sous le nom de l'Epineuil ; l'autre a imprimer ici, chez Pierre Marchand, en 1643, servi dans Anjou, sous le nom de Triou, et le troisième, nommé le sieur de Boismorant, est actuellement lieutenant colonel du même régiment.

• Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente, 2005.

Au logis de l'Épineuil, on a rénové la façade au XIXe siècle, la date de 1889 en témoigne sur un linteau. Cette façade ne manque toutefois pas d'intérêt, tous les linteaux et les trumeaux étant ornés de figures géométriques. La tour d'escalier en vis, qui se trouvait à l'extérieur dans l'ancienne construction, se retrouve aujourd'hui, et c'est dommage, arasée et englobée dans la nouvelle. En retour d'équerre existe une partie de l'ancien logis surmontée d'une couverture à la Mansart datant du XVIIIe siècle. Dans le brisis, s'ouvrent deux lucarnes à frontons curvilignes entrecoupés surmontés d'acrotères. Les communs sont contemporains et de l'ancien logis et ne présentent aucun intérêt particulier. En 1568, l'Épineuil appartient à Alexandre de Paris qui en fournit le dénombrement de 5 janvier. Cette famille conserve les lieux pendant tout le XVIIe siècle et une partie du XVIIIe siècle. Le 6 avril 1756, Paul, Benoît et François de Paris, écuyers, frères, vendent l'Épineuil à Pierre Paul Le Clerc de la Verrie, écuyer, gendarme de la garde ordinaire du roi. Celui-ci, le 15 novembre 1764, rend l'hommage « au devoir d'une livre de cire à muance de vassal ou de seigneur », et fournit son dénombrement à l'abbé de Saint-Cybard à cause du fief et de la seigneurie de l'Épineuil. Le 3 juin 1765, lui et son épouse, Catherine Lhoumeau, vendent l'Épineuil à André François Benoist, sieur des Essards, changeur pour le roi. Ce dernier en fait dresser l'état par procès-verbal le 7 août suivant. Le 22 octobre 1775, Jean Pierre Guimbertaud, curé de Saint-Yrieix, achète le domaine où il décède en 1788. Ses meubles sont vendus le 23 novembre 1790. Le 6 novembre 1775, il avait fait faire l'état de son acquisition. Deux portails permettent l'accès au domaine. La fuie où l'on monte par un escalier de pierre extérieur, surmonte des latrines. D'autres latrines existent dans une petite cour. Une tour s'élève dans un coin du jardin près du portail et une seconde tour dans un autre coin. Le logis semble composé de deux parties. Une première partie en rez-de-chaussée, surmontée de greniers accessibles par un escalier extérieur en pierre, renferme le salon d'été qui a vue sur le jardin, la cuisine et une petite chambre. Le sol du salon est en petits cailloux. Depuis la cuisine, on accède dans la seconde partie, dans le salon d'hiver, le vestibule avec un sol en petits pavés, la salle où la cheminée est « boisée » et la cave. Dans le vestibule, un escalier en pierre monte à l'étage, dans trois chambres et un cabinet, et se poursuit jusqu'au second étage pour aller dans des greniers. Dans un des greniers existe une petite cloche. La couverture de cette seconde partie est faite de tuiles plates.

Posté par ID348347 à 12:02 - - Permalien [#]