Limoges, 29 septembre (De notre correspondant particulier). — M. Ratinaud, métayer à la Forge de Busserolles (Dordogne), dormait d'un sommeil profond, quand il fut réveillé par les miaulements inaccoutumés de son chat. S'étant levé pour ouvrir à la bête la porte du grenier, il s'est aperçu qu'il y a avait déjà plus de dix centimètres d'eau dans sa maison et que le niveau montait rapidement.

Un instant après, sa femme et lui à peine vêtus étaient obligés de se sauver par la fenêtre et de gagner un terrain sec en traversant la cour de la ferme avec de l'eau jusqu'à la poitrine. Plusieurs des animaux ont été noyés. Cette inondation est due d'une crue subite et inexplicable du ruisseau Le Trieux qui coule près de la ferme.

chat-de-busserolles

(Journal L'Ouest-Éclair, 30 septembre 1938)