Frotier-Tizon ou Frottier, seigneurs de la Rochette, du Roc, de Villars... etc. — Famille noble de l'Angoumois, aux XVIIe et XVIIIe siècle.

Blason : d'argent à 1 pelle de gueules mise en pal, le fer en haut, accostée de 10 losanges de même, 5 de chaque côté, 2, 2 et 1. (D'Hozier)

§ I. — Branche de la Rochette.

1. — Frotier (Jean), Ec., sgr de Clussais (D.- S.) et de. la Rochette, second fils de François, et d'Antoinette Goumard, rendit foi et hommage de la sgrie de la Rochette à Angoulême le 17 août 1606. (Arch. nat. PP. 45.) Il épousa, le 14 fév. 1579, Anne Tizon, fille de Roch, Ec., sgr de la Rochette (près la Rochefoucauld, Charente), et de Marguerite de la Renaudie, dont il eut : 1° Roch, qui suit ; 2° Jean, Chev. de St-Jean-de-Jérusalem, chanoine de St-Pierre d'Angoulême, démissionnaire en 1616, puis prieur de Barbezieux et curé de Mazerolles, près la Rochefoucauld. Il obtint en 1621 un bref le relevant du sous-diaconat, devint colonel d'un régiment servant pour le Roi en Italie, était mort en 1651, laissant un fils, Louis, au profit duquel Roch Frotier-Tizon, frère dudit Jean, et Léonarde Laisné, sa femme, constituèrent une rente perpétuelle de 150 livres, confirmée par Clément Frotier-Tizon et Anne Catry, sa femme, le 6 mars 1612 (Arch. Char. E. 1425) ; 4° Yolande, mariée à Jacques de Villoutreys, Ec., sgr de Ladiville (Char.) qui fut maire d'Angoulême en 1603 ; 5° Marthe, qui épousa en 1623 Gabriel de la Charlonnie, Ec., sgr de la Brouère ; 6° Louise, mariée d'abord à Gabriel Barbarin, Ec., sgr de la Brueille, puis le 3 août 1618, à Pierre d'Arroux, Ec., sgr de la Bourdière ; probablement aussi 7° Catherine, née vers 1604, morte à Agris (Char.) et inhumée dans l'église de la Rochette le 24 sept. 1671. Elle avait épousé d'abord Jean Benoist dit la Rieuze, notaire royal, puis le 11 janv. 1634, Roch Boyssier, sr de Maubras, garde des eaux et forêts d'Angoumois ; 8° Olive, mariée le 21 janv. 1646 à François Gosne ou Gense, procureur et greffier criminel d'Angoulême (Arch. Char. E. 1415), dont elle était veuve le 13 juil. 1652, et mandataire de Marthe Frotier, veuve de la Charlonnie. (id.)

2. — Frotier-Tizon (Roch), Ec., sgr de la Rochette, Terrebourre (St-Angeau, Char.), Chez-Pouillac (id. id.), Villards (St Cier, Char.), épousa, le 20 avril 1614, Léonarde Laisné, fille de Clément, Ec., sgr de la Rochecouraud, et d'Elisabeth Taboys de Pailleron, dont il eut : 1° Clément, qui suit ; 2° Gatien, qui signa avec Clément, son frère, à un contrat de mariage de 1642 ; 3° Henri, 4° Louis, qui signèrent, eux aussi, à un contrat de mariage en 1645. (Arch. Char. E. 154.)

3. — Frotier-Tizon (Clément), Ec., sgr de la Rochette et de Villards, épousa, le 4 mai 1642, Antoinette Cathy, dlle de Flaville-en-Angoumois, fille de Henri, Ec., sgr de Flaville (Bonneuil, Char.) et dont il eut : 1° Roch, qui suit ; 2° Henri, né le 25 juil. et baptisé le 15 août 1644, parrain à la Rochette en 1653 ; 3° Gaspard, chef de la branche cadette de la Rochette, § II; 4° Marie, née le 28 juil. 1646, baptisée le 21 oct. 1648 et mariée à la Rochette, le 17 juil. 1661, a Charles du Rousseau, Ec., sgr de Coulgeant ; 5° Marthe, née le 6 fév. 1648. baptisée le 11 juin 1649 et inhumée à la Rochette le 2 sept. 1651 ; 6° François, né le 18.... 1648 ou 1649, capitaine au régiment de Lamar....  en 1683 ; 7° Anne, baptisée le 3.... 1652 et morte à la Rochette, sans alliance, le 27 avril 1755.

Après la mort de sa femme, Clément eut d'Ozanne Clément, de la psse de Ste-Colombe, plusieurs enfants illégitimes reconnus, entre autres Louis, sr de Savignac, baptisé à la Rochette le 28 sept. 1654, marié au même lieu, le 30 juin 1681, à Martine Fureau, fille de Roch, sr de Villemalet, et de Françoise Vigier, dont au moins Jean, marié en 1715 à Agris (Char.) à Jeanne Tauron, fille de Jean. De ce mariage naquit Jean Frotier, marié en 1744, a Agris, à Marie Druette.

4. — Frotier-Tizon (Roch), Ec., sgr de la Rochette, né le 20 mai 1643 et inhumé dans l'église de la Rochette le 12 oct. 1693, avait épousé, à Cherves de Cognac, le 17 août 1666, Marie-Anne De Chesnel de Château-Chesnel, fille de Josias, Ec., sgr de Château-Chesnel, et de Marie de Polignac d'Escoyeux, dont il eut : 1° Clément, qui suit ; 2° Charles, né le 22 mars et baptisé à la Rochette le 1er avril 1614 ; 3° Marie-Madeleine, née le 5 fév. et baptisée à la Rochette le 24 mai 1676 ; 4° Anne, née le 9 mars 1678, épousa a la Rochette, le 20 nov. 1692, Charles de Cesval, Ec., sgr de la Martinière.

5. — Frotier-Tizon (Clément), Chev., sgr de la Rochette, né en août 1671, mourut à la Rochette le 11 avril 1729, sans postérité de Madeleine Rousselet, qui fut marraine, le 17 oct. 1722, d'une cloche que l'on voit encore dans la tour de l'église de la Rochette.

§ II. — Branche cadette de la Rochette.

1. — Frotier-Tizon (Gaspard), Ec., Chev. de la Rochette, 3e fils de Clément, et de Antoinette Catry, né le 27 juil. 1645, fut baptisé le 14 janv. 1646 à la Rochette et mourut à son logis du Roc, près la Rochette, le 19 mai 1709. Il avait eu de Françoise Mouton, son épouse : 1° François, qui suit ; 2° Jean, chef de la branche de la Pontille, § III.

2. — Frotier (François), Ec., sgr de la Borderie, né vers 1668, mort au Roc âgé de 50 ans et inhumé a la Rochette le 8 mai 1118, avait épousé Louise de Bort, fille de Jacques, sr de la Motte, et de Anne Françoise Guichard, ou Guitard, et en eut : 1° Jean, né le 21 fév. 1701, mort âgé de 9 jours; 2° Marthe, née le 14 fév, 1702, mariée le 6 fév. 1725 à Joseph-Christophe Galliot, et décédée à Chez-Mouchet (St-Mary, Char.) le 27 avril 1771 ; 3° Madeleine, née le 2 oct. 1704, épousa le 23 janv. 1728 (Gervais, not. à Agris) Pierre Furaud, sr de Fontenelle, et mourut veuve le 7 fév. 1778 ; 4° Jacques, qui suit ; 5° Louise, baptisée à la Rochette le 28 août 1708 ; 6° Marie, née au Roc le 14 août 1711 ; 7° René, né au même lieu le 23 fév. 1717, vivant encore en 1723.

3. — Frotier (Jacques), baptisé à la Rochette le 23 juil. 1706, épousa, en 1767 (Ferrand, not. à Agris), Marie Martin. Nous ignorons s'il a eu postérité.

§ III. — Branche de la Pointille.

1. — Frotier-Tizon (Jean), Ec., sgr de la Pontille, fils puîné de Gaspard, et de Françoise Mouton, mourut au logis de Chez-Pitres près la Rochette, le 3 oct. 1747, ayant eu de Marie Furaud, qu'il avait épousée le 11 mars 1741 : 1° Daniel, baptisé à la Rochette le 16 avril 1741, obtint par l'intermédiaire du Cte de la Messelière un grade dans l'armée des Indes, et mourut sans alliance à l'hôpital de Trinquemale (Indes françaises) ; 2° François, qui suit.

2. — Frotier-Tizon (François), Ec., sgr de la Borderie, né le 29 sept. 1744, épousa, le 30 juil. 1770 (J. Ferrand, not. à Agris), sa nièce, Anne Furaud, fille de Pierre, sr de Fontenelle, et de Madeleine Frotier-Tizon, et mourut à la Borderie, près la Rochette, le 21 avril 1779, ayant eu : 1° Pierre, né aux Pitres le 20 août 1771, mort âgé de 12 jours et inhumé à la Rochette ; 2° Louise, née aux Pitres le 8 oct. 1772, mariée à la Rochette, le 22 juil. 1797, à François Rainaud, et décédée à la Borderie, la dernière de sa branche, le 4 juil. 1847 ; 3° autre Pierre, né à Chez-la-Pontille-aux-Pitres le 21 mai, mort le 15 juin 1775, et inhumé à la Rochette ; 4° Marie, née aux Pitres le 25 déc. 1776, morte au même lieu le 29 juil. 1785.

Source : Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, 1905.