Double mariage religieux dans l'église de Mainzac, entre Jean & Pierre de Fornel frères, et Jeanne & Marguerite Decescaud sœurs, les 6 & 12 octobre 1723.

CM 24/09/1723 Gignac (Marthon) : « Furent présents Jean de Fornel, écuyer, seigneur de Mainzac, demeurant dans sa maison noble du bourg de Mainzac ; Pierre de Fornel, écuyer, sieur de Coutillas, demeurant à Feuillade, tous les deux fils de feu François de Fornel, écuyer, sieur de Burignat et de feue demoiselle Marie Chaniau ; demoiselles Jeanne et Marguerite Decescaud, soeurs, filles de feus Jean Decescaud et Catherine Dereix. Lesquels Sieurs de Fornel et lesdites demoiselles Decescaud, ont promis de se prendre à femme légitime et époux, à savoir, Jean de Fornel, ladite demoiselle Jeanne Decescaud, et Pierre de Fornel, ladite demoiselle Marguerite Decescaud, devant notre Mère l'Eglise Catholique, Apostolique et Romaine. En faveur de ces mariages, Jean et Pierre de Fornel se constituent tous les droits en quoi qu'ils puissent consister ; les demoiselles Decescaud se sont constituées chacune la somme de 1 500 livres à elles due par l'acquéreur dénommé au contrat de vente faite par Jacques Decescaud, leur frère, le 31 mars dernier, reçu Dereix, notaire. Jean de Fornel est veuf et a des enfants de son premier mariage et doit faire inventaire de ses biens pour dissoudre la précédente communauté. Sont présents : Pierre de La Grange, curé de Mainzac ; Léonard Pradoux, dragon dans le régiment de Guébriant, demeurant à Feuillade. Une douzaine de signatures clôt cet acte, dont celle de Le Temple Dereix. »

Source : Archives départementales de la Charente, transcription Gilles Vacheyrout.