Chapiteau de Rémondias (Angoumois)
Seigneurs de Rémondias, de Guissale, de L'Isle d'Espagnac, du Vignau, de La Jomerie, du Breuil de Fayard, des Planes, de Chevalerias et du Fauriat.

Armes : D'azur, à trois étoiles d'or en fasce, accompagnées de trois Chapiteaux de même, 2 et 1, le troisième en pointe, soutenu d'un croissant d'argent.

Cette ancienne famille originaire de l'Angoumois, où elle possède encore le fief de Rémondias, est mentionnée.dans les annales historiques de cette province à partir du XVIe siècle.

Elle établit sa généalogie ainsi qu'il suit, sur titres authentiques, existant dans les mains du chef actuel de la maison.

I. Pierre Chapiteau, seigneur de Rémondias, marié à Isabeau Lambert, fut échevin de l'hôtel de ville d'Angoulême, en l'année 1570. Elu maire la même année, à la place de Jean Géraud ; puis échevin en 1574, par acte du 2 septembre 1577, il partagea ses biens entre ses trois enfants :

1° Denis, qui suit ;

2° Antoine Chapiteau, écuyer, qui fut la tige de la branche de Guissale ;

3° Françoise. Chapiteau, morte sans postérité.

II. Denis Chapiteau, écuyer, seigneur de Rémondias et de l'Isle d'Espagnac, élu maire d'Angoulême en l'année 1586, Conseiller de 1589 à 1648, épousa en premières noces Marguerite de Lage (d'après Vigier de la Pile), sans postérité; en deuxièmes noces, par contrat du 6 juin 1599, demoiselle Favienne GUY, fille de Godefroy Guy, écuyer, seigneur de Faviers, et d'Antoinette Paulte, demeurant au fief noble du Vignau, paroisse de Champniers.

Par acte du 22 octobre 1594, passé à l'Isle d'Espagnac, Denis partagea des immeubles situés à Angoulême, avec son frère Antoine Chapiteau, écuyer, seigneur de Guissale; ce partage eut lieu après le décès de leur soeur Françoise Chapiteau, citée plus haut.

Par un autre acte du 28 octobre 1592, Denis Chapiteau, écuyer, seigneur de Rémondias, achète au sieur Jean Ravaillac et à Françoise Dubreuil sa femme (père et mère du trop célèbre Ravaillac), deux parcelles de terre, au lieu des Guillemots, paroisse de l'Isle d'Espagnac. (Archives de la Charente, minutes de Mousnier, notaire à Angoulême, Bulletin de la Société archéologique de la Charente, année 1882, page 34.)

Du second mariage sont nés :

1° Salomon, qui suit ;

2° Jeanne Chapiteau, mariée par contrat du 31 janvier 1620, passé au lieu noble de Rémondias, à Maurice Conquet, seigneur des Ménigaux et de Souffrignac,

III. Salomon Chapiteau, écuyer, seigneur de Rémondias, fut marié par contrat du 19 juin 1647, à Isabeau Chauvet, fille de Claude Chauvet, chevalier, seigneur de Frédaignes, Chassac, etc., et de dame Suzanne de Rouffignac, Salomon assista en personne à l'assemblée du ban et arrière-ban do la noblesse d'Angoumois, convoquée sur l'ordre du roi, les 1er et 2 septembre 1638, pour aller combattre en Champagne.

De son mariage vinrent :

1° Guy, qui suit ;

2° Demoiselle du Rocher Chapiteau de Rémondias, mariée par contrat du 13 juillet 1668, à Jean Lajamme, seigneur de Belleville, demeurant au bourg de Buissière, en Périgord, fils de Jean Lajamme, seigneur de la Gorce, et de dame Radégonde de Lagarde.

IV. Guy Chapiteau, écuyer, seigneur de Rémondias, a épousé, par contrat du 27 mai 1684, Charlotte Lurat, fille d'Arnaud Lurat, seigneur de Lajômerie. Ce contrat est signé par N. Chapiteau du Chillau, de la branche de Guissale.

Guy Chapiteau est dans la maintenue de noblesse établie sur l'ordre du roi par le chancelier d'Aguesseau en 1666-1667, pour la généralité de Limoges.

De son mariage sont nés :

1° Salomon, qui suit ;

2° Françoise Chapiteau de Rémondias, née le 24 septembre 1686 ;

3° Anne Chapiteau de Rémondias, née le 22 août 1688 ;

4° autre Françoise Chapiteau de Rémondias, née le 21 février 1693, novice au couvent des filles N.-D. de Saint-Junien ;

5° Charlotte Chapiteau de Rémondias, née le 1er décembre 1691, mariée à Aimeric Hastelet, escuyer, seigneur de. Puygombert, Ville de Bost, Jômelière, Chais, Beaulieu et Lombardières, habitant la paroisse de Javerliac, veuf de Marguerite de Borie. On lit dans les registres de Javerliac : « que Charlotte mourut âgée de 43 ans, le 17 avril 1738, également regrettée non seulement dans sa famille et dans sa paroisse, mais même dans tout le voisinage, où ses vertus la rendaient respectable. Sa charité et ses aumônes allaient au-delà de ce qu'on pourrait croire. »

V. Salomon Chapiteau, écuyer, seigneur de Rémondias et du Vignau, né le 28 août 1683, épousa, le 24 mars 1709, Marie-Guillemine des Farges, fille de feu Pierre des Farges, écuyer, seigneur du Chastelar, conseiller du roi en la sénéchaussée d'Angoulême. Ce mariage eut lieu avec l'autorisation de Jean Paulte, écuyer, seigneur du Riffaud, conseiller du roi, oncle et tuteur de la future.

De ce mariage vinrent :

1° Anne Chapiteau de Rémondias, née en 1710, morte peu après ;

2° Pierre-Jean, qui suit.

VI. Pierre-Jean Chapiteau, chevalier, seigneur de Rémondias, fit ses preuves, devant d'Hozier, pour être reçu page de la reine, en juin 1725. Il épousa, par contrat du 3 février 1732, Marie-Anne Hastelet, née, le 24 septembre 1743, d'Aimeric Hastelet, chevalier, seigneur de Puygombert, etc., et de Marguerite de Borie, décédée (premier mariage d'Aimeric Hastelet). Marie-Anne, étant devenue veuve, se remaria le 20 mai 1763, à Charles de Fornel, écuyer, seigneur de Mainzac. Elle avait eu précédemment de son mariage avec Pierre-Jean Chapiteau les enfants ci-après :

1° Salomon, qui suit ;

2° Catherine, demoiselle de Rémondias, baptisée le 12 novembre 1737 ;

3° autre Salomon Chapiteau, chevalier de Rémondias, né le 15 mars 1741, épousa demoiselle N. de Couhé de Lusignac, émigra à la Révolution, et fut fusillé martyr à Quiberon, le 15 thermidor, après avoir employé les derniers jours de sa vie à soigner autour de lui ses compagnons blessés et malades. Il avait eu deux enfants : 1° Agathe, 2° Prosper-Joseph, né en 1787. Ces deux derniers moururent célibataires. Prosper-Joseph, mort en 1817, était particulièrement connu sous le nom de Prosper Chapiteau de Lajomerie, et habitait sa terre de Fardinas, commune de Mainzac ;

4° autre Salomon Chapiteau de Rémondias, baptisé le 28 juin 1742 et tonsuré plus tard, selon mention aux archives du séminaire d'Angoulême ;

5° Jean Chapiteau de Rémondias, seigneur du Breuil, de Fayard, baptisé le 19 novembre 1743, mort sans postérité;

6° Anne Chapiteau, demoiselle du Vignad de Rémondias, mariée à N. de Lacroix de Puyriaud ;

7° Marie - Guillemine ;

8° autre Anne ;

9° Marguerite ;

10° Catherine ;

11° autre Salomon; (ces cinq derniers enfants morts en bas âge).

VII. Messire Salomon Chapiteau, . chevalier, seigneur de Rémondias, les Planes, Chevalerias et le Fauriat, baptisé le 20 mai 1733, épousa dans l'église de Montbron, le 2 juillet 1763, après la mort de son père, du vivant et consentement de sa mère, Marie-Anne Hastelet (remariée alors à messire Charles de Fornel), demoiselle Thérèse du Rousseau de Chabrot, fille de Jean-Gabriel du Rousseau de Chabrot, chevalier, seigneur de Chabrot, et de dame Marie-Ronaventure de la Ramière. Thérèse du Rousseau de Chabrot était soeur de Jean-Baptiste, chevalier du Rousseau de Chabrot, capitaine au régiment de Saintonge, chevalier novice des ordres de N.-D. du Mont-Carmel et de Saint-Lazare, mort en 1815, laissant dans la province une renommée légendaire d'honneur, de talents administratifs et de bonne popularité.

Il a laissé pour fils, de ce mariage :

VIII. Messire Charles Chapiteau, chevalier, seigneur de Rémondias, né le 8 août 1764, épousa par contrat du 24 février 1786, demoiselle Marie Guyot d'Asnières, fille d'André Guyot d'Asnières, chevalier, marquis d'Asnières, seigneur de Villedon, le Cluzeau, la Forêt, Clerfeuille, etc., et de dame Charlotte de Pierre-Buffière. De ce mariage vinrent :

1° Salomon-Charles, qui suit ;

2° Caroline Chapiteau de Rémondias, mariée à Henri Lefrançois, comte des Courtis de La Valette.

IX. Messire Salomon-Charles Chapiteau, chevalier seigneur de Rémondias, né le 20 mars 1787, garde du corps du roi Louis XVIII, a épousé, le 10 juin 1819, demoiselle Jeanne-Marie Bloin, dont il a eu :

1° Charles-Marie, qui suit;

2° Marie-Modeste Chapiteau de Rémondias, née le 22 janvier 1822, mariée le 18 septembre 1813, à Jacques-Edmond Malbay de Lavigerie.

X. Charles-Marie Chapiteau de Rémondias, chevalier, chef actuel de sa maison, né le 18 septembre 1823, a épousé le 4 décembre 1860, demoiselle Marie-Félicité du Buc de Marcussy, fille de Henry-Joseph du Buc de Marcussy, et de dame Jeanne-Marie-Elisabeth de Montozon.

De ce mariage sont nés :

1° Charles-Edmond-Marie-Joseph-Gérard Chapiteau de Rémondias, né le 27 juillet 1862 ;

2° Louise-Marie-Madeleine Chapiteau de Rémondias ;

3° Georgette-Marie-Geneviève Chapiteau de Rémondias ;

4° Henriette-Marie-Clotilde Chapiteau de Rémondias.

Branche cadette des Chapiteau de Guissale

(Notes isolées)

Antoine Chapiteau, écuyer (fils de Pierre Chapiteau, maire d'Angoulême en 1570 et frère puîné de Denis Chapiteau, maire d'Angoulême en 1586), eut en partage, la seigneurie de Guissale, paroisse de Vindelle. Il se maria à Romaine de Rord.

Léonard Chapiteau, écuyer, seigneur de Guissale, marié à Gabrielle Ithier, le 22 février 1643. Il mourut le 29 novembre 1680, et fut inhumé dans l'église de Mainzac, ainsi que cela avait toujours lieu pour les membres de la branche de Rémondias.

Salomon Chapiteau, écuyer, seigneur de Guissale, baptisé le 14 mai 1644.

Pierre Chapiteau, écuyer, seigneur de Guissale ;

Antoine Chapiteau, écuyer, seigneur de Guissale, vivait vers 1720, époque à laquelle Vigier de la Pile, dans son histoire de l'Angoumois dit, que la seigneurie de Guissale appartenait à un Rémondias de la branche de Guissale.

En 1758, nous retrouvons un Chapiteau, seigneur de Guissale, figurant au ban de la noblesse de Saintonge.

Enfin aux assemblées de 1789 nous voyons encore dans l'ordre de la noblesse un Salomon Chapiteau, seigneur de Guissale. Cette branche est éteinte.

Documents à consulter :

Contrats de mariage existant dans les mains du chef actuel de la maison, des années 1599, 1620, 1625, 1647, 1668, 1684, 1709, 1732, 1763, 1786. Registres de la paroisse de Mainzac, contenant sur une feuille spéciale, une généalogie des Chapiteau de Rémondias et de Guissale. — Registres de la paroisse de Javerliac, en Périgord. — Édit de Charles V, roi de France, accordant la noblesse aux maires et échevins des villes de La Rochelle, Poitiers, Angoulême et Saint-Jean-d'Angely, XIVe siècle. — Assemblée du ban et arrière-ban de la noblesse d'Angoumois, le 1er septembre 1635, publié par M. Théophile de Brémond d'Ars. — Maintenue de noblesse par le chancelier d'Aguesseau, intendant de la généralité de Limoges en 1666-1667.— Vigierde la Pile, Histoire de l'Angoumois.— Armoriai de 1696. Registre du Limousin, pages 269, 273 et 365. — Rôle des vingtièmes imposés sur les nobles de l'élection d'Angoulême en 1780. — Quénot, liste chronologique des maires d'Angoulême.— Nobiliaire de Limoges, par l'abbé Joseph Nadaud. — De Chancel, assemblée de 1789. — Les débris de Quiberon, liste des victimes, par Eugène de la Gournerie. — Marvaud, Géographie de la Charente. — Et, enfin, les preuves de pages établies par d'Hozier en 1725, pour l'admission de Pierre-Jean Chapiteau de Rémondias dans les pages de la Reine.

(Monographie imprimée des Chapiteau de Rémondias en Angoumois, 1884)