Le dix-sept décembre mil sept cent cinquante sept a été baptisé par moi soussigné faisant les fonctions curiales Thomas-Marie fils légitime de très haut et puissant seigneur messire Thomas d'Allogny chevalier seigneur marquis d'Allogny, baron de Saint-Pardoux la rivière et de Château-Gaillard, seigneur du puy Saint-Astier, de Rolfie, Villars et autres places, et de très haute et puissante dame Marie-Gabrielle d'Abzac, marquise d'Allogny, ses père et mère, né le jour précédent à sept heures du matin. Le parrain très haut et puissant seigneur messire Thomas de Pérusse marquis des Cars, la Motte, Hanqueville et autres places ; marraine très haute et puissante dame Marie-Marguerite Vautier, marquise d'Abzac de Pressac, représentés par sieur Jacques Guindre, maître d'hôtel de messire d'Allogny, et demoiselle Marie Anne Sauzet, femme de chambre de dame Marie-Gabrielle d'Abzac, marquise d'Allogny, qui ont signé avec nous. (Registre de l'église Saint-Martial d'Angoulême)

28 mai 1786.— Le roi, la reine et la famille royale signèrent le contrat de mariage de M. le marquis d‘Aloigny, capitaine de dragons au régiment de Boufflers, avec Mlle du Sauzay. C‘est une excellente alliance, car les d'Aloigny sont de grande maison. Ceux-ci sont les cadets des Rochefort qui ont eu tant d'illustration. La marquise ne fut présentée que le 14 janvier suivant. (Souvenirs d'un chevau-léger de la Garde du Roi)

Source : Généalogie Charente Périgord.