A la suite du décès, arrivé au château de Puyguilhem, en juillet 1766, de Pierre-Louis Chapt de Rastignac, comte de Puyguilhem, un inventaire de ses meubles fut dressé au mois d'octobre suivant, à la requête de ses trois enfants, « très haut et très puissant seigneur messire Jacques-Gabriel Chapt de Rastignac, comte de Rastignac, baron de Luzech, première baronnie du Quercy, sgr de Combebonnet, Clermont dessous, Villars, Milhac, l'Encontrade de Champagnac, Firbeix et autres places, enseigne des gendarmes-Dauphin, mestre de camp de cavalerie et chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis; très haut et très puissant sgr Gabriel Chapt de Rastignac, chevalier de Puyguilhem, mousquetaire de la 1re compagnie, et très haute et puissante dlle Jeanne-Charlotte Chapt de Rastignac, dlle de Puyguilhem », en présence de Joseph de Lestrade de Bouilhem, chevalier, sgr de la Trémouille.

Dans la grande salle à manger du château de Puyguilhem citons 6 pièces de tapisserie d'Aubusson en verdure, dont 3 fort usées; dans la chambre, appelée chambre boisée, au bas de la tour, un sopha garni de damas des Indes et dans le milieu d'une étoffe à fleurs, un lit garni de même. Le ciel, dossier et tour de lit d'étoffe en soie avec fleurs d'or et d'argent, 6 portraits de famille et 8 petits tableaux à cadres dorés, une carte de France.

La salle de compagnie est parquetée, plafonnée et boisée, en entier à l'exception de la place qu'occupent 6 tableaux encastrés, représentant l'histoire de Aieleagre et Alalante et 3 autres petits tableaux de paysage; au-dessus de la cheminée qui est en marbre, il y a une glace à cadre doré de 4 pieds 1/2 de haut; en face une autre glace de 3 p. sur 5 1/2, surmontée d'un fronton en bois sculpté et doré, fauteuils à l'ancienne mode de tapisserie à gros points.

Le petit salon à manger est tendu de 4 pièces de tapisserie à personnages.

Une salle vernie en bleu contient 2 tables couvertes de tapis d'Aubusson sur l'une desquelles se trouve une bourse de velours brodé d'or renfermant 91 jetons d'argent, dont partie aux armes de la maison de Rastignac.

Dans l'office, le notaire rencontre l'argenterie : « une écuelle, une huilière, une paire de mouchettes, un sucrier, 2 petits flambeaux, autre paire de mouchettes sans porte mouchettes, 4 cuillers à ragoût, 27 couverts, 12 cuillers à café, une ancienne cuiller, une cafetière, le tout d'argent du poids de 20 livres; 11 couteaux à manche d'argent, une paire de girandoles d'argent aché, 7 plats et 52 assiettes de faïence, 4 tasses à café en porcelaine, 3 saliers et 3 huiliers de cristal.

Une armoire placée dans la chambre dite de la Cabane renferme une livre d'étain, un calice d'argent, une seringue d'étain fin avec sa boite de cuir, 4 boites à toilette, une couverture de toilette en velours cramoisi, des rideaux de lit en pequin ou satin des Indes en velours cramoisi avec son impériale contenant les petits et grands pentes, dossier, bonnes grâces et 3 soubastements.

Dans la chambre placée au-dessus de la salle de compagnie « la cheminée est à l'antique en sculptures en pierres et à personnages assez en bon état »; elle est garnie de 3 tapisseries, l'une à personnages, les 2 autres à ramages. La salle placée au-dessus du petit salon à manger est boisée et vernie en jaune, à l'exception de la place qu'occupent 5 tableaux et 4 pièces de tapisserie d'Aubusson à ramages et verdures où sont les armes de la maison de Rastignac; à signaler dans cette salle, une pendule à répétition, une table à écrire avec une grande écritoire fermant à clef garnie de sa boite et sablier, une petite clochette de composition.

Tapisseries à personnages dans la pièce haute dite de la Tour, 3 tapisseries d'Aubusson à personnages dans une autre chambre.

Une armoire à quatre portes placée dans une petite pièce renferme les titres et papiers de la maison et terre de Puyguilhem : notons parmi ceux décrits par le notaire, le contrat de mariage du défunt avec Suzanne-Anne Dulaux d'Allemans du 27 mars 1734 (Saunier nro); le testament de cette dernière du 3 septembre 1754 (Pindrai); celui de Jacques-Gabriel Chapt de Rastignac comte dud. lieu, baron de Luzech, sgr de Clermont, Combebonnet et Sarrazac, du 28 octobre 1738 (Combe); celui de Françoise Chapt de Rastignac, marquise de Laxion, de Puyguilhem, Villars, Milhac, Firbeix, Montchapeix et la Glandie, du 28 janvier 1748 (Grandcoing); les hommages rendus au roi par Jacques-François Chapt de Rastignac en 1710, des terres de Puyguilhem et Firbeix, hommages pour les mêmes terres rendus par le défunt en 1764, de Rastignac, Clermont dessous. Contrat de mariage de Charles Chapt de Rastignac et de la dlle de Prugues (1687); une procédure et procès-verbal du 10 juillet 1652 à l'occasion du pillage, brulement et enlèvement des papiers du présent chasteau; testament de Marie de Roquart, épouse du marquis de Laxion du 19 mars 1704 (Besse); inventaire fait au château de Coupiat après le décès de Jacques-André Chapt de Rastignac, sgr desd. lieux, Firbeix. et autres places, époux de Anne du Barry, du 5 décembre 1699 (du Gadonneix); cession de la justice de Coupiat par la dame de Puyguilhem à la marquise d'Aubusson du 12 mars 1720 (Grandcoing); partage des terres de la Marthonnie et Puyguilhem, entre Gaston, Jacques, Henry et Geoffroy de la Marthonnie du 15 septembre 1571 (Pailhet); vente par M. de Marquessac au marquis de Laxion de Puyguilhem de la justice de L'incontrade de Champagnac du 13 avril 1714 (Labrousse); contrat de mariage d'Armand de la Marthonnie sgr de Puyguilhem, et de Marie de Roquart du 22 novembre 1666 (Fredurens); contrat de mariage de Jacques-François Chapt de Rastignac, chevalier, sgr de Laxion, Puyguilhem, Villars et Milhac, avec Françoise Chapt de Rastignac, dlle de Firbeix du 9 avril 1709 (Andrieu); vente par le sgr de Roffignac de Saunat père et fils, à la marquise de Laxion, de la terre de Monchapeix du 19 janvier 1743 (Lacongerie); un terrier de Puyguilhem fait en 1573 par Delapierrc notaire.

La bibliothèque renferme 64 volumes de piété et 41 ouvrages d'histoire ou généalogie : Mezeray, Le Ragois, Varillas, le P. Anselme, etc.

Dans deux bourses se trouve une somme de 4,786 livres 4 sols; les frais funéraires, services et aumônes se sont élevés à 600 livres.

A la suite inventaire des meubles du château de Firbeix, visite de la halle de Villars et des « fourniaux où sont les fours bannaux » de ce bourg.

Le 7 décembre, jour de la clôture, M. de Puyguilhem évalue à 42,000 livres la valeur des meubles et cheptels inventoriés.

(Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 1896)