Aucune déclaration ne fut faite, en 1609, pour la paroisse de Maisonnais. Les registres du bureau des finances de Poitiers ne nous fournissent non plus aucune quittance de droit de franc-fief la concernant. En revanche, l'état des biens nobles et celui des sommes imposées aux possesseurs de ces biens en 1764 pour le rachat du droit d'échange, nous donnent d'utiles indications.

Etat des biens nobles de la paroisse de Maisonnais vers 1755

1° Les terres de Maisonnais et de La Vauguyon sont saisis par les créanciers de la succession de feu M. le Président Delage.

2° Le fief du Puy, Le Gouëneix et Vieux-Chateau, consistant en château, prés, bois, étangs, huict septiers de rente, sur le village de Vieux-Chateau, quatre métairies et un moulin de Fontfroide, appartient à Pierre Mousnier, écuyer, sieur de St-Etienne (noble).

3° Le fief de Château-Rocher, consistant en château, prairie, étangs, moulin, une métairie appelée de La Rousserie et quelques rentes sur le village du Dognon, appartient à M. Armand François du Laud de Château-Rocher, écuyer (noble).

Sommes imposées aux possesseurs de biens nonbles de la paroisse de Maisonnais pour le rachat du droit d'échange en 1764

(N° 171) Les héritiers du sieur de Lage, à cause de la seigneurie de La Vauguyon, paroisse de Maisonnais, payeront 240 livres.

(N° 172) Le sieur de St-Etienne, à cause du fief du Puy, payera 60 livres.

(N° 173) Le sieur Dulau, écuyer, à cause des fiefs de Chateaurocher et du Gouëneix, payera 120 livres.

(N° 174) Le sieur d'Asnières, écuyer, à cause du fief de L'Ecanie, payera 60 livres.

(Bulletin de la Société Les Amis des sciences et arts, 1911)