11 décembre 1604.

Marché entre Louis de Volvire, seigneur d'Aunac, et Isaac de Rouffignac, orfèvre d'Angoulême, pour la confection d'une croix de procession dont ledit seigneur veut faire don au chapitre cathédral d'Angoulême.

« Par devant le notaire royal, tabellion et gardenote héréditaire en Angoumois et témoins bas nommez ont esté présens et personnellement establys en droict messire Loys de Voluire, chevallier, seigneur d'Aunac, du Vivier [et] du Courret, lieutenant de la compaignye de gendarmes de Monseigneur le duc d'Elbeuf, demeurant en son chastel d'Aunac, d'une part; et Izaac de Rouffignac, maistre orfebvre de ceste ville d'Angoulesme, d'autre part, lequel de Rouffignac a promis audict seigneur d'Aunac, faire une croix d'argent fin, poisant cinq marcs, de façon ronde, pour messieurs du chapitre Sainct Pierre de ceste ville d'Angoulesme, et pour servir en ladicte église, laquelle croix ledict de Rouffignac sera tenu faire de pareille fasson qu'est celle que lesdicts sieurs de chapitre portent ordinairement en procession, et laquelle il a dit bien savoir et avoir veue, sur laquelle d'ung costé icelluy de Rouffignac sera tenu faire ung cruzefis, et l'autre costé une ymage de Nostre Dame, et à chescune des extrémités de ladicte croix, des souleuz, et au dessouz dudict crusefis, emprandre les armoiries de ladicte église Sainct Pierre, et au dessouz d'icelles, celles dudict sieur d'Onac, et à chascun bras de ladicte croix, y mectre l'ymage de chascun des quatres évangelistes, le toutgarnyet accommodé comme il appartient. Sera tenu dorer lesdicts cruzefis, ymage de Nostre Dame, évangelistes, souleuz et extrémités de ladicte croix, ensemble lesdictes armoiries tant de ladicte église Sainct Pierre que dudict sieur d'Aunac, et le tout rendre faict et parfaict bien et duhement, dans la feste de Pasques prochain venant, moyennant la somme de sept vingt cinq livres, qui est vingt neuf livres pour chascung marc, de laquelle dicte somme de sept vingt cinq livres ledict sieur d'Aunac en a présentement, manuellement et comptant, baillé et payé audict de Rouffignac la somme de soixante douze livres et demye, laquelle estant en monoye blanche, du poix et du prix de l'édict, [que ledict] de Rouffignac a prinse, contée, nombrée, emportée et desplacée. Ce fut faict en la ville d'Angoulesme, en la maison de sire Pierre Boyée, marchand houstellier, après midi, le unziesme jour de décembre mil six cens quatre, presents Philippe Coppe, demeurant avec ledict sieur d'Aunac, et sire Pierre Boyée, marchand d'Angoulesme, tesmoins requis, congvenuz et appellés ». (Archives de la Charente, minutes de Gibaud, notaire royal à Angoulême.)

Source : Documents inédits pour servir à l'histoire des arts en Angoumois, de Paul de Fleury.