19 janvier 1683. Mariage de Francois Joumart Tison d'Argence, chevalier, seigneur d'Argence, de Dirac, de La Monnette, etc., fils de François Joumart Tison d'Argence, lors décédé, et de Marie d'Escars, avec Marguerite de Forgues de Lavedan, fille de Bernard de Forgues, baron de Larochandry, lors décédé, et de Marguerite Gandillaud. (P. Saint-Paul, mairie d'Angoul.)

De ce mariage naquirent : 1° Raymond Joumart Tison d'Argence, baptisé le 24 mars 1684; 2° Annet Joumart, tenu sur les fonds de baptême par Gabriel Tison d'Argence, à la place d'Annet Joumart, son frère, et par Marguerite Gandillaud, le 9 avril 1685; 3° François-Gabriel Joumart, dont le parrain fut Gabriel Tison, son oncle paternel, et la marraine Marie Patras de Campaignol; 4° François Joumart, qui eut pour parrain Annet Joumart Tison d'Argence, représentant François, comte d'Escars et de Saint-Bonnet, marquis d'Esne, baron de La Renaudie, seigneur de La Roche-Abeille, Saint-Cybard, Pranzac, etc., et pour marraine, Marie-Anne de Nesmond, représentant Marie Forgues de Lavedan, religieuse du tiers-ordre de Saint-Francois; 5° Marie, présentée au baptême par Louis-Victor, comte de Rochechouart, et Marie d'Escars, sa grand' mère paternelle ; 6° Henri, dont le baptême fut parachevé le 28 janvier 1700; parrain Henri de Forgues de Lavedan, baron de Larochandry, son oncle maternel ; marraine, Gabrielle Joumart Tison d'Argence, dame de Montensay, sa tante paternelle. (P. de la Payne.)

Annet Joumart Tison d'Argence, chevalier, seigneur de Dirac, né en 1685, épousa, le 26 juin 1717, Jeanne Guy de Puyrobert, fille de François Guy de Puyrobert, et de Jeanne Forestel.

Ses enfants furent : 1° Francois Joumart Tison d'Argence, né le 14 août 1719, et auquel les cérémonies du baptême furent suppléées le 21 mai 1722 ; parrain, F. Tison d'Argence de Dirac, aïeul paternel ; marraine, demoiselle Marie d'Argence, tante paternelle; témoins : Henri Joumart Tison d'Argence, prieur de Châteauneuf, Annet Joumart, père ; 2° François, né le 8 août 1720; 3° Louis-Antoine, né le 17 janvier 1722, baptisé le 26 mai; parrain, François Joumart Tison d'Argence, réprésentant Louis Joumart, son frère, chevalier, sieur de La Faye, ci-devant lieutenant-colonel au régiment de Gondrin; marraine, demoiselle Marie Joumart Tison d'Argence, représentant Anne-Antoinette de Meme, duchesse de Lorges. (Par. Saint-Paul.)

Jeanne Guy de Puyrobert, femme d'Annet-Achard Joumart Tison d'Argence, mourut subitement le 1er décembre 1746, et fut enterrée aux Cordeliers. (P. de la Payne.)

Le 1er septembre 1748, furent suppléées les cérémonies du baptême de Louise d'Argence, née le 5 juillet 1745, fille de François-Achard Joumart Tison, marquis d'Argence, et de Marie-Françoise La Cropte de Saint-Abre, marquise d'Argence; parrain, Henri-Joseph de La Cropte, marquis de Saint-Abre, de la paroisse de Charroux, en Poitou; marraine, Louise de La Cropte, marquise d'Orsay, de Rochefort, en Limousin, qui furent représentés par François-Isaac de La Cropte, comte de Boursac, et demoiselle Radegonde de La Ramière. (Id.)

Le même jour, il fut suppléé aux cérémonies de baptême de Francois-Achard Joumart Tison, comte d'Argence, né le 11 octobre 1756, à Dirac, fils du marquis d'Argence; parrain, François d'Argence, oncle de l'enfant; marraine, dame Boucher de Gramenil, demeurant à Paris, représentée par Mme Radegonde de La Ramière.

Le même jour, il fut encore suppléé aux cérémonies de baptême de François-Isaac Joumart, fils des mêmes, né le 2 décembre 1747 ; parrain, François-Isaac de La Cropte de Boursac; marraine, Gabrielle d'Escars, marquise de Saint-Projet, représentée par Marie-Achard Joumart Tison d'Argenee, dame de La Ramière; témoins : d’Argence, père, Françoise de La Cropte, marquise d'Argence, mère; le chevalier d'Argence-Boursac, d'Argence de La Monnette, de La Ramière, Radegonde de La Ramière, d'Argence, grand-père.

Le 20 octobre 1764, il est fait dans l'église de la Payne, l'office de l'enterrement de messire AnnetAchard Joumart Tison, seigneur d'Argence, Dirac et autres lieux, décédé le jour précédent, après avoir reçu les sacrements, âgé de quatre-vingts ans ou environ. Son corps a été transféré à l'église des cordeliers de cette ville. (P. de la Payne.)

Lettre de Voltaire au marquis d'Argence, 30 novembre 1764. — Je vois, mon cher philosophe, que vous avez perdu un adepte difficile à remplacer. Ce que vous me mandez de lui et le petit billet qu'il écrivit avant sa mort, me donnent bien des regrets. On dit que vous avez aussi perdu monsieur votre père, il était d'un âge à ne devoir s'attendre à vivre longtemps. Il n'aura pas sans doute écrit un billet semblable à celui de votre ami. Les choses tournent bien différemment dans la tête des hommes. Il y a l'infini entre celui qui a lu avec fruit et celui qui n'a rien lu; le premier foule à ses pieds les préjugés, le second en est victime. Songez à rétablir votre santé...

Lettre de Voltaire au même, 12 octobre 1765. — Mille respects à mademoiselle votre fille qui sera bientôt madame.

Louise-Achard Joumart Tison d'Argence Dirac, fille de Francois-Achard Joumart Tison, marquis d'Argence, Dirac, La Monnette, etc., et de Françoise de La Cropte Saint-Abre, épousa, le 24 octobre 1765, Louis-Honoré Froger, chevalier, ci-devant lieutenant du roi, commandant au port de Paix, île et côte de Saint-Domingue, fils de Michel-Joseph Froger de L'Eguille, capitaine des vaisseaux du roi, et de Catherine Sarry, tous deux alors décédés. Le mariage se fit en présence de Joseph Froger de L'Eguille, chef d'escadre des armées navales, commandant de la marine au port de Rochefort, frère du marié; et de Henri-Achard Joumart Tison, chevalier d'Argence, grand-oncle paternel de la mariée; de Francois-Achard Joumart Tison, chevalier d'Argence, brigadier des armées du roi, oncle paternel de la mariée; de Anne-François Chauveron, seigneur de Saint-Severin, Saint-Laurent, Saint-Maurice, etc., major de cavalerie; de Louis d'Argence; du marquis et de la marquise d'Argence. La bénédiction nuptiale donnée par l'abbé de Chemillart; Jean Vigneron, prêtre, desservant la paroisse de Dirac. (Reg. des baptêmes, mariages et sépult. de la paroisse de Dirac. Arch. du greffe d'Angoulême.)

12 décembre 1772, enterrement de Henri-Achard Joumart Tison, chevalier d'Argence, âgé d'environ quatre-vingt-quatre ans. Son corps est transféré à l'église des cordeliers. (P. de la Payne.)

Le 6 mars 1770, naissance de François-Achard Joumart Tison, chevalier, marquis d'Argence, fils de François-Achard Joumart, chevalier, marquis d'Argence, capitaine au régiment du roi infanterie, et de Adélaïde-Jaqueline-Marie Pineau de Lucé de Viennay, marquise d'Argence.

Le 26 mai 1779, il fut suppléé aux cérémonies du baptême de Claude-Francois Achard, né le 30 septembre 1778, fils des précédents; parrain, Claude, vicomte de La Chastre, seigneur de Mons, Suaux, Vaux, etc., etc., gouverneur de la citadelle de Châtillon-sur-Indre ; marraine, Marie-Françoise de La Cropte Saint-Abre, marquise d’Argence, représentés par François Ladeuil et Marguerite Bazinet, en service chez messieurs d'Argence. (Id.) .

27 mai 1781, François-Achard Joumart Tison, chevalier d'Argence, maréchal des camps et armées du roi, âgé de 62 ans, meurt au château de Dirac, chez le marquis d'Argence, son frère. (Reg. de la par. Saint-Martial de Dirac. )

Réunion de l'ordre de la noblesse à Angoulême, 19 mars 1789. Parmi les membres présents, nous trouvons : le chevalier d'Argence-Monceau et Louis-Antoine Joumart Tison d'Argence, seigneur de Dirac, ancien capitaine au régiment de Navarre, représentant François-Achard Joumart, marquis d'Argence, seigneur des Courrières et de La Monnette.

Chancel, p. 564 et 576.

Voir aussi le Catalogue des gentilshommes du Poitou, réunis à Poitiers en 1789. — La noblesse de Saintonge et d'Aunis, en 1789, in-8°. Paris, 1861. Desmoulins.

Dictionnaire de la noblesse du Poitou, par Beauchet-Filleau.

Corlieu. Hist. d'Angoumois, chap. XVII.

Vigier. Cout. d'Ang., 1720, p. 64, 65, 183, 195, 216, 238, 298, 312, 433, 454.

Pinard, Etat chronologiq. militaire. Essai historique sur les régiments d'infanterie et cavalerie, 1735, 9 vol. in-12. Roussel, le tome intitulé : Navarre.

Correspondance de Voltaire, 1759 à 1778, édition Beuchot.

Biographie des hommes vivants. Michaud, 1816. Galerie des notabilités de la France. Notice sur François Louis-Edgar-Achard Joumart Tison, marquis d'Argence, extrait du nécrologe universel du XIXe siècle. Paris, administration du Musée biographique, 1853, in-8°, pièce.

Vigier. Histoire d'Angoumois, au mot Tison et au mot Ruelle.

Source : La Charente révolutionnaire, de Victor Bujeaud.