Sardain de La Soutière (dit Doirat) (Léon-Aubin) : fils de Joseph, seigneur de La Soutière, Reilhac, Pont-des-Tables, Conseiller secrétaire du Roi, Maison et Couronne de France, et de Catherine-Reine (alias Renée) Naulin - né à Reilhac, paroisse de Grénord-L'eau le 22 sept. 1752 - domicilié à Fonfais, paroisse de Cellefrouin.

Emigré, 6 oct. 1791 - se rendit au cantonnement de Binche en Hainaut, 1e nov. - rejoignit au cantonnement de Münster-Mayenfeld les gentilshommes de Saintonge, Angoumois et Aunis et entra, mars 1792, dans la 2e Cie d'inf. - passa en mai dans la 1re Cie - y fit la campagne de 1792 à l'armée des Princes - inscrit à la liste générale des émigrés comme domicilié à La Rochefoucauld le 2 juin 1792 - passé à l'armée de Condé, 13 nov. 1794 - répondants : Guiot et Chev. Guiot de Lespars - entré dans la Cie n° 12 du régiment des chasseurs nobles - passé, 12 avril 1798, dans la 12e Cie à la formation russe - se trouvait à Stephankirchen, 28 juil. 1800 - campagnes de 1794 à 1800.

Rentré en France - muni d'un passeport délivré à Poitiers est autorisé à résider à Angoulême sous surveillance, 24 fructidor an IX - fait promesse de fidélité devant le Préfet de la Charente, 6 prairial an X - amnistié, 8 nivôse an XI - en surveillance à St-Claud, messidor an XIII - « conduite tranquille, la surveillance peut être levée ».

Une indemnité de 26.154,11 F fut partagée, en 1829, entre 19 de ses neveux et petits neveux des familles Sardain-Fonfais, Vigneron-Lavalade, Sardain de Laugerie, Goursaud de La Jousselinie et Fourtou.

A. G. : 3521, 3533, 3534, 3591, 3601 - carton 11 - A. N. : F7 49912, 5796, 5808, 6083 - O3 2633, 2640, 2655 - communication abbé P. Bureau.

Source : L'émigration militaire, de Jean Pinasseau.