Mialet. Pour se débarrasser d'un saint qui avait construit son ermitage dans les gorges de la Dronne, non loin du château de Lambertie, le diable fit gonfler les eaux de la rivière qui atteignirent l'ermitage. Son occupant était sur le point de se noyer quand un ange, dit-on, lui tendit la main et le sauva. L'ermite reconstruisit une cabane sur un plateau, au-dessus de l'ancienne. N'ayant pas de point d'eau, il creusa un étang puis pria. Dieu le remplit en une nuit. Peu après, les paysans construisirent un oratoire dont la cloche fut apportée par un ange. Plusieurs années passèrent. Un beau jour, un capitaine brutal et grossier, à qui le seigneur de la contrée avait donné des terres sur la rive droite de la Dronne, vint visiter son nouveau domaine. Il chassa une biche qui se réfugia dans l'oratoire où l'ermite priait ; l'homme pénétra dans les lieux et tira sur l'animal. L'ermite lui reprocha vivement ce sacrilège et le capitaine ordonna la démolition de l'ermitage et de la chapelle. La cloche, dont il s'était saisi lui-même pour la jeter dans l'étang, demeura dans les airs en sonnant le glas. Le capitaine perdit connaissance et, quand il retrouva ses esprits, eut honte de sa mauvaise action et demanda pardon à l'ermite. « Ta dernière heure a sonné, lui dit le saint homme, je te pardonne et prie Dieu qu'il en fasse autant. Tes fils bâtiront et s'établiront ici, et leur mort sera toujours annoncée par le son de cette cloche. » Aussitôt, le capitaine mourut. Après cet épisode, lorsqu'un seigneur de Lambertie agonisait, la cloche sortait de l'eau et sonnait le glas, plus ou moins longtemps, selon que le mourant avait été « bon ou mauvais » (SASL, I, 254 sq.).

Source : Légendes et mystères des régions de France, d'Éloïse Mozzani.