1685. — Abjuration de Michel Martin, sieur de la Brande.

« Le vingt et neufiesme jour du mois de septembre mille six cent quatre vingt cinq, Michel Martin, sieur de la Brande, paroisse de Poursac, s'est présenté devant Nous, curé de Coutures, lequel nous a dit et déclaré qu'il avait si devant vescu dans l'hérésie du luter-calvinisme (sic), mais qu'en ayant connu la fausseté il renonce présentement au susdites hérésies et proteste de se soumettre à l'avenir à la foy de la religion catholique apostolique et romane, dans laquelle il a promis de vouloir vivre et mourir, dont il nous a requis acte, ce que nous lui avons accordé et lui avons donné l'absolution de l'hérésie ; fait le jour et an que dessus en présence de Jean de la Veine, Maître chirurgien, et de Pierre Vidaud, sieur de Grandchamps, lesquels parties et tesmoins ont signé avec nous. Dupuy, curé de Coutures. »

(Société de l'histoire du protestantisme français, 1932)