silos

Les silos des Pendants, près de Vouzan, furent indiqués par un éboulement de terrain au milieu d'un champ en labour. Des fouilles faites avec intelligence, par les soins de la Société archéologique et historique de la Charente, ont déblayé quelques-unes de ces chambres souterraines.

Elles sont taillées dans un roc calcaire assez dur. On y descend par un puits A, ouvert à l'ouest.

On se trouve aussitôt dans une salle allongée, irrégulière, de 8m 82c de plus grande longueur, et de 2m 33c de largeur. La voûte se trouve soutenue par un pilier D, taillé dans le roc, de 1m 35c de circonférence sur 2m 76c de hauteur. Une croix assez mal dessinée se trouve gravée sur ce pilier. Comme elle pourrait être le travail de quelque pauvre esclave chrétien, toute grossière qu'elle est, elle mérite d'être mentionnée.

A côté du pilier central est un trou B, en forme de cloche, destiné à recevoir des grains, et creusé dans le roc vif. On soupçonne dans le recoin C un autre trou semblable au premier.

Deux salles sont jointes à celle-ci. On pénètre facilement dans l'une E, dont la voûte est en plafond, et dans laquelle le jour tombait par un petit soupirail F. On ne pénètre dans la seconde G, que par un trou très-étroit. Celle-ci est beaucoup plus régulière que les autres. Elle a 5m de longueur sur 1m 84c de largeur. On y pénétrait par un puits de 1m 15 de diamètre, qui a de hauteur jusqu'au sol 4m. Cette chambre, toute taillée dans le roc, a 2m de hauteur. Son sol renferme trois trous semblables à celui de la première salle. Ils ont de profondeur 1m 75c.

Leur diamètre est :

Au fond, 1m 17c
Dans le centre, 1m 30c
A l'orifice, 45c

On remarque quatre rainures de 5m de profondeur dans la paroi verticale du rocher, et qui se correspondent. Elles paraîtraient avoir reçu des cloisons en planches, destinées à séparer les diverses espèces de céréales renfermées dans ces silos.

Source : Statistique monumentale de la Charente, de Jean-Hippolyte Michon.