6 octobre 1778. — Mémoire des déboursés faits par J.-B. Poupart, procureur au Châtelet, pour la séparation volontaire de la marquise de Charas (332 livres, 13 sols, 9 deniers).

19 juin au 4 septembre 1779. — Saisie réelle faite à la requête de Joseph-Charles Roëttiers de la Brétêche, écuyer, demeurant rue des Blancs-Manteaux, à Paris, des biens de François de la Laurancie, marquis de Charas, prévôt général de la Connétablie et inspecteur des Maréchaussées, et de Anne-Jeanne Roëttiers, son épouse, demeurant rue des Blancs-Manteaux à Paris, à cause d'une dette de 38166 livres, 11 sols, 7 deniers; ladite saisie comprenant la seigneurie de Neuvicq, les châtellenies de Macqueville et d'Herpe, les seigneuries du Verger, du Petit-Bordeaux, de Charas et de Riffaud, près d'Angoulême.

14 octobre 1779. — Reçu de J.-B. Poupart, procureur au Châtelet, donné à Jean-Claude Roëttiers de la Chauvinerie, de la somme de 264 livres, 13 sols, déboursée pour l'obtention d'un pareatis du grand sceau obtenu pour parvenir à la saisie réelle des terres appartenant au marquis de Charas et pour les autres frais.

(Nouvelles archives de l'art français, 1894)