Marie-Gaëtan Mabille du Chêne, comte de Thiène, né à Hommes (Indre-et-Loire) le 18 octobre 1843.

Zouave pontifical 19 septembre 61, réengagé 10 mars 67 ; combat brillamment à Farnèse, 19 oct. 67, puis au siège de Rome, comme ss-lieut. d'état-major du général Kanzler. Passé en Suisse après la capitulation, il traverse, sous un faux passeport italien l'Allemagne ennemie, la Hollande et l'Angleterre, pour venir rejoindre les VO. au Mans. Les cadres étant formés, il veut quand même, servir comme simple soldat, dans la cavalerie.

L'Avant-Garde de juillet 1927 relate un de ses exploits, le 25 novembre 70 à Brou :

Les Zouaves pontificaux venaient de s'emparer de Yèvres et, Sonis, avant d'attaquer Brou, voulait savoir comment ce bourg était défendu ; il demande un éclaireur. De Thiène se propose, part au galop, traverse les lignes ennemies, pénètre dans Brou où il est accueilli par des salves, constate que les Prussiens sont en train de l'évacuer et retraverse les lignes allemandes sous de nouvelles salves : il y a un Dieu pour les braves... Il voit une batterie allemande embourbée, mais ne peut s'en emparer seul; il arrive à Yèvres avec un cavalier qu'il avait fait prisonnier et rend compte de sa mission à Sonis. Ce général le fait chevalier de la Légion d'honneur et, apprenant que ce soldat était un officier, exige qu'il reprenne ses galons. Mais de Thiène pense à la batterie teutonne, demande un peloton et repart. Hélas, fou de rage, il ne trouve plus que 3 caissons d'artillerie, la batterie ayant pu être dépannée. 7 jours plus tard on le retrouve à Loigny.

Il fut chevalier de Pie IX, décoré FV, BM et médaillé 70-71; camérier de Léon XIII. Pie IX l'avait fait comte de Thiène, du nom de sa grand-mère, en mémoire de la canonisation de saint Gaëtan de Thiène, son homonyme.

Avant 1908 il avait acheté le château de Vouzan (Charente) où il mourut le 7 juin 1927.

Il avait épousé : 1° le 25 août 1873 Charlotte-Elisabeth Moore ; et 2° le 23 avril 1878 Maud-Cariclé-Louise-Jehanne Gudin, morte en mai 1924, et fille du baron Gudin. Il laissait une fille adoptive, mariée à son cousin Hay Cusberth, lieutenant aux Gordon Higlanders, 2 fois blessé dans la guerre de 1914-18, puis capitaine de recrutement ; et 1 fils : Gaëtan Mabille-Duchêne, comte de Thiène (Boulogne-sur-Seine 12 fév. 1879—Principauté de Monaco 30 juin 1965) ; il quitte la Guinée portugaise pour s'engager en 1914 ; volontaire, blessé (l'épaule déboîtée 18 fois). Il épouse Marie-Elisabeth Godey, veuve du comte de Lambertye.

Source : Les zouaves pontificaux du Maine, de l'Anjou et de la Touraine.