Nontron, dans l'épopée napoléonienne a eu ses victoires et ses héros. Nombreux sont ceux qui tombèrent au champ d'honneur ; nous voudrions les connaître tous. Le 28 août 1813, Pierre Augustin de Mazerat fut tué lors de la déroute du 11e corps d'armée du maréchal Macdonald au combat de Lutzen en Silésie. Elève de l'Ecole polytechnique, il entra à l'école d'application de l'artillerie à Metz ; sorti lieutenant, il fut attaché au 1er régiment d'artillerie en garnison à la Fère, passa adjudant-major, puis capitaine commandant de la 2e compagnie du 5e régiment faisant partie de la Grande armée ; il débutat au combat de Wagram et fut décoré de la Légion d'honneur sur le champ de bataille. Depuis cette époque il fit toutes les campagnes de Napoléon, le suivit en Russie, reçut la croix d'officier de la Légion d'honneur. Il fit ensuite la campagne d'Autriche jusqu'à l'armistice de 20 jours au bout desquels commença une succession de batailles dont les résultats furent si funestes à la France. Trois jours avant la reprise des hostilités, le vaillant officier écrivit à sa mère pour lui annoncer la nouvelle faveur dont il était l'objet : titre de baron avec majorat de 4.000 francs. Peu de jours après la lecture de cette lettre, une réception étant donnée en son château, Madame de Mazerat se leva brusquement de son fauteuil, porta la main à son cœur et s'écria : « Oh ! ce coup de canon ! J'ai entendu le coup de canon qui vient de tuer mon fils ! » Elle retomba à demi-pâmée ; tous s'empressaient autour d'elle. Et comme le mois qui s'écoula sans nouvelle parut long ! Enfin parvint une enveloppe d'une écriture étrangère. Les dates furent confrontées ; par une sorte de dédoublement, particulièrement douée et sensible, la pauvre mère avait bien entendu la salve meurtrière. Par les états de service de ses enfants, Nontron a donc sa place dans l'épopée. Le lieutenant Excousseau fut également décoré et fait baron par l'Empereur sur le champ de bataille.

(Nontron dans l'Histoire)