Mathieu Pasquet de La Garde, né le 2 février 1757 à La Rochefoucauld et décédé le 5 avril 1831 à La Rochefoucauld, est un officier de cavalerie et maire de la Restauration.

pasquet-de-la-garde

Il est le fils de Pierre Pasquet du Bousquet, capitaine d'infanterie et chevalier de l'ordre de Saint-Louis, et Suzanne Maret.

Sa famille est l'une des plus riches et anciennes de la ville, et sa branche a été anoblie sous Louis XIV.

Il est émancipé avec ses frères et sœurs après le décès de leur père en 1769.

Le 30 septembre 1770, il obtient une commission de sous-lieutenant dans le régiment de Limoges.

Il intègre le corps des gardes du corps du roi en 1774.

Au moment de la Révolution, il sert auprès de Louis XVI.

Il participe activement aux journées des 5 et 6 octobre 1789.

Il émigre et rejoint l'armée des Princes en Allemagne en 1791.

Les révolutionnaires le portent sur la liste des émigrés en 1792, et son dernier domicile est Taponnat.

Entre 1793 et 1795, il est lieutenant dans la légion de Béon.

Il rentre en France en 1804, après le couronnement de Napoléon.

Il épouse une veuve, Anne-Henriette Juzaud, en 1806.

Il est amnistié le 21 mars 1808.

Louis XVIII lui offre le rang de major en 1814 et le fait chevalier de la Légion d'honneur.

Il est promu au rang de colonel en 1815 et reçoit la croix d'officier.

Le 31 octobre 1815, il est retraité et pensionné.

Il est nommé maire de La Rochefoucauld en 1816.

Il abandonne la municipalité avec la chute de Charles X en 1830.

Il décède sans postérité l'année suivante.