Le dimenche de judica me, l’an de grâce MVCXL et ung, fut esleu et admis pour maire et cappitaine de ceste ville et cité d’Engoulesme maistre Ithier Jullien, escuier, lequel, en celle année, par sa bonne conduitte, dilligence et poursuitte nous délivra de plusieurs larrons, volleurs et vagabons qui de longtemps auparavant regnoient en ce pays d’Engoulmois y faissant meurtres, volleries et aultres maulx infiniz, par le moyen desquels estoit le pais et tous les passans par icelluy en merveilleuze craincte et dangier. Et desditz volleurs furent entre aultres par ledit maire prins et mis es mains de justice : Pierre Montvoisin dit le Gantier, Jehan Hannequin dit Passepartout et ung nommé le mareschal de Foulquebrunne, lesquelz furent exécutez, ars et bruslez en la ville de Poitiers, par arrest donné es Grans-Jours lors seans audit lieu.

Et pareil arrest fut donné esditz Grans-Jours contre ung nommé le curé de Foulquebrune, compaignon et complice des dessusditz, mais fut l’exécution sursoyée a cause qu’on n’eut le temps pour dégrader ledit curé de ses ordres de prestrize.

Aussy fit ledit maire exécuter, ardre et brusler au champt sainct Marcial de cesteditte ville ung nommé le Béarnois, boucher, volleur et complice des dessusnommez.

Plus, en laditte année, ledit maire fit exécuter a mort et decappiter une chambrière nommée Margot Vachier ayant suffocqué et estranglé son enfant sans baptesme.

Et plusieurs autres exécutions et pugnitions furent faictes par sa bonne dilligence et poursuitte contre les delinquans et malfaicteurs par vertu de ses sentences et jugemens, confirmez et auctorisez par arrest de la court de Parlement de Paris.

Source : Archives communales d’Angoulême, mémorial B, fol. 81.